AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 08 rue des Lys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: 08 rue des Lys   Mer 16 Déc - 0:16

L'après midi touchait à sa fin quand Renarith et Kaelan arrivèrent dans les Hauts Quartiers. La voiture filait doucement, au rythme de la radio qui diffusait ses musiques: radio. Peu de passants ou de voitures circulaient aux alentours.

-Arrêtez, c'est là! dit finalement Renarith en pointant un doigt vers une plaque ciselée et dorée marquée du chiffre "08".

A côté de cette plaque, une grille d'acier gris et aux motifs torsadés donnait sur un jardin menant à une bâtisse blanche, un manoir à deux ailes. L'architecture ressemblait à celle d'un manoir baroque de type allemand (référence). Il ne semblait pas y avoir quelqu'un dans les environs en regardant à travers la grille, ni de voiture ou de caméras.

Près de la grille, il y avait une sonnette située sous une lampe indiquant le nom de "H. Hölle".

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Jeu 17 Déc - 15:44

Le sidh s’appuya sur le volant tout en regardant le manoir. Que devait il faire maintenant ? L’invitation était pour Ceren…Sa sœur ne voulait pas reprendre son identité…Pouvait il sonner à la porte comme cela ? Pas certain qu’il puisse avoir un rendez vous. L’autre choix n’était rien de moins que de se faufiler à l’intérieur…Chose qui n’était pas pour lui déplaire. Cependant, si elle était liée d’une manière ou d’une autre a l’officionatum…Il devait y avoir de mauvaises surprises pour des…Hommes comme lui.

Quel était le lien entre Verderun et cette femme ?

Il en avait une vague idée. Probablement une sorte de mécène…Mais politique ou princesse marchande ? S’il s’introduisait a l’intérieur et qu’elle ne le prenne mal, sa vie deviendrait rapidement un enfer sans nom. D’un autre côté, s’il était surveillé, cela ne ferrait que conforter l’idée de Verderun qu’il était prévisible. Comment tout cela allait terminer ? Quelque part, il n’aurait pas du être aussi indécis…Cela l’ennuyait terriblement…Il n’y était pas habitué. En temps que Soldat, on lui désignait l’objectif et faisait tout pour y parvenir…Mais les objectifs étaient désormais trouble…Il ne savait pas ce qu’il trouverait au bout. Il ne savait pas ce qu’il ferrait de ces informations…Il avait envie de tout lâcher et de partir très loin…Loin de ces sensations qui le troublaient malgré son visage impassible.

Si tout était prévu…Cette femme n’allait elle pas…Biaiser les informations ? Pourquoi tout ce cirque ? Pourquoi ne pas traquer Verderun et le faire payer ? Pourquoi ne pouvait-il pas se laisser aller à le hair pour tout ce qu’il avait perdu ? Cela aurait été si simple…Masahide n’avait fait que son devoir. Envers sa famille, envers son pays…Même s’il ne s’agissait pas de la meilleure méthode. Il connaissait Masahide…Cela ne pouvait pas être de la faute d’un idéaliste tel que lui. Il en était certain. Pourquoi avait il aussi soif de justice ? De savoir ? Il n’avait pas besoin de savoir la vérité pour trouver son bonheur. Il savait parfaitement que plus il avancerait moins il aimerait ce qu’il allait trouver. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était de se promettre que quoiqu’il arrive…Verderun mourrait à la fin de cette affaire. Pour tout ce qu’il avait enduré…Mais Verderun était certainement aussi un idéaliste au passé troublé…Bouffie par la peur de ressembler de plus en plus à ses pires ennemis. Rien n’était simple. S’il le tuait, des Sidh en profiteraient pour mettre le bazar…Sans parler des Incarnistes qui ne se généraient plus de chaos que quiconque pour le bien de leur expérience.

Il n’existait pas de solution toute tracée. Il se devait de prendre une décision…Et de n’en ressentir aucun regret. C’était sa voie…C’était sa promesse…Rien n’était simple…Il aurait aimé un peu d’aide. Quelque chose de certain…De solide dans cet univers sombre et informe. Quelque chose à quoi se raccrocher. Il adressa une prière muette aux dieux…A Ladrian pour lui prêter sa passion…Au Juge pour qu’il le guide sur le chemin de la justice…A Mortis pour raffermir sa volonté de tuer…A Dame chance pour lui donner…Ce qu’elle voudra bien lui offrir…Il se surprit a espérer qu’on lui réponde. Il sourit légèrement en sortant une énième cigarette. Il en avait vraiment besoin.

La flamme lécha la nicotine alors qu’il regardait le manoir. Que choisir…A la limite, il pouvait toujours tenter l’approche frontale. Verderun serait toujours content d’apprendre que tout fonctionne selon son plan et ne chercherait pas à lui créer des ennuis…Si cela ne marchait pas…Plan B…Il sortit de la voiture, marchant jusqu’au portail où il appuya sous la sonette avant de se reculer. Cette lampe le rendait quelque peu nerveux…
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Ven 18 Déc - 16:23

Renarith arriva derrière Kaelan peu après et quand elle le vit sonner, elle s'exclama.

-Mais qu'est ce qui vous prends?! Vous ne voulez pas leur envoyer une lettre d'invitation à vous tuer tant que vous y êtes!

Elle fit un geste comme pour abaisser la main de ce dernier mais il était déjà trop tard. Un grésillement se fit entendre et une voix répondit à travers l'interphone.

-Qui est ce?

Voyant que ce n'était plus la peine, elle retira sa main avec un regard noir avant de regarder en l'air et de répondre.

-Nous sommes agents de l'Officionatum, nous venons vous voir à cause de Ceren. Dites à votre employeuse que ça ne peut pas attendre.

Il y eut alors un silence qui dû paraître une éternité, du moins pour Renarith qui avait l'air tendu. Puis, finalement, un bruit indiqua que la grille était ouverte.

-Mme Hölle vous attendra dans le salon.

Soulagée, elle regarda avec un petit sourire prétentieux Kaelan avant de pousser la grille et d'entrer à l'intérieur.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Ven 18 Déc - 23:58

Kaelan roula des yeux. Certes, il savait parfaitement que venir sonner les mains dans les poches n'étaient pas la meilleure des solutions mais le nom de Ceren et de Verderun seraient de bien merveilleux mots de passe...Surtout si le journal disait vrai et que cette Dame cherchait à avoir plus d'ascendant sur ce dernier. Et puis...Entrer par effraction chez un potentiel allié n'aiderait pas des négociations.

Devant le sourire plein de suffisance de Renarith, Kae se contenta de hausser les épaules. Elle n'aurait pas fait sa maligne quand il aurait escaladé le mur...Enfin...Marché dessus...Elle aurait eut l'air fine ainsi...Et pas question de l'aider à grimper.

Non, même s'il sentait qu'il allait le regretter, il préférait pour le moment de jouer la carte de la sureté. Il avait l'impression de jouer avec sa vie un peu trop souvent ses derniers...Et pourquoi devait il s'encombrer d'une femme aussi inutile, qui n'arrêtait pas de brailler et...Inutile ? Il l'avait déjà dit ? Enfin penser ? Bref...Il penserait à s'en débarrasser rapidement.

Il suivit la jeune femme...Plusieurs pas derrière elle, les sens aux aguets. Ses yeux regardaient sans cesse autour de lui...Il n'était vraiment pas certain de ce qu'il allait trouver ici...
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Sam 19 Déc - 3:28

Renarith suivit le chemin jusqu'à la porte du manoir. Le crépuscule faisait des reflets rougeâtres sur la façade blanche de ce dernier, ce qui donnait l'impression que le bâtiment était auréolé par les flammes. En était ce juste une? Plus ils se rapprochaient de la porte, en empruntant l'un des chemins pavés, plus Kaelan sentait des difficultés à respirer.

Quelque chose exhalait de cette demeure, quelque chose de lourd, une miasme sombre et étouffante, voire même oppressante. La mort devait suinter à l'intérieur de ces murs et réveillait la fibre défunte et sinistre qui résonnait dans le corps du Rakuyen.

-Hé ça va?

La voix de Renarith eut l'effet d'un charme, qui tira Kaelan de sa torpeur. Elle se trouvait maintenant devant les doubles portes de l'entrée principale. Mais elle n'eut pas le temps de développer plus, ou Kaelan, de répondre, qu'un majordome vint leur ouvrir. Cheveux couleur de paille et coiffés à une certaine mode moderne, l'homme était plutôt jeune et élégant.

Il offrit un sourire poli et chaleureux aux deux comparses et les laissa entrer avant de fermer la porte. Ses yeux sombres, aux teintes indéfinies tirant entre le marron et le rouge, les observèrent un moment avant qu'il ne prit la parole en s'inclinant.

-Je vous souhaite la bienvenue et le bonsoir. Mme Hölle est pour l'instant... occupée mais je vais vous mener au petit salon. Elle vous recevra dans le grand aussi vite que possible, je vous prie de considérer cela avec patience et magnanimité.

L'homme les conduisit ensuite à une pièce à proximité. Tout n'était que luxe là où ils allaient. Couloirs, pièces, meubles, rideaux... Le tout faisait penser à un style très 18e siècle avec néanmoins une surenchère de décorations et d'encombrements divers.

Le petit salon n'y faisait pas exception et bien que modeste en superficie, la richesse de l'endroit ne faisait aucun doute.

-Avez vous besoin de quelque chose... Une collation peut-être pour patienter?

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Sam 19 Déc - 4:37

Le Rakuyen devait avouer…Qu’il n’avait jamais ressenti pareil chose auparavant. Peut être était ce du à ce crépuscule se couchant derrière le manoir…Cela lui faisait…un effet…C’était comme une scène familière. Quelque chose qui c’était déjà produit auparavant. Quelque chose comme…Un incendie. Il pouvait en ressentir la chaleur à travers sa peau. Une chaleur dévorante qui lui brûlait le visage et les bras. Puis virent les odeurs de chairs calcinés, l’odeur du sang et de la poudre bientôt accompagnés de cri…Des hurlements de femmes et d’enfants…Des ordres qui fusaient dans tout les sens dans un chaos sans nom. Ce sentiment de perdition, de ne plus savoir quoi faire…

*Nous sommes attaqué…Défend toi Kaelan…Défend toi…Tes ennemis sont devant toi…Pour l’honneur…Rachète les erreurs de ton père…Masahide t’attend…Il compte sur toi…Tuez les tous avant qu’il ne te fasse du mal*

C’était…Comme une douce mélopée…Des mots dans un langage ancien…Plus vieux qu’il ne l’imaginait. Si irréel mais si présente. Quelque chose de morbide…Mais en même temps…Familier. Il l’avait déjà entendu. Il connaissait cette voix. Des images lui revinrent. Des gens qui courraient dans tous les sens pour leur vie. L’impression que tout était perdu. Des ennemis partout. La peur. La mort. Une petite fille riait. Un rire qui percait ses oreilles. La mort venu réclamer son du.

La main du Sidh trembla légèrement, se contractant sur elle-même…Remontant le long de sa jambe pour gravir son ventre à une vitesse éprouvante pour ses nerfs. Quelque chose qu’il ne contrôlait pas. La mort…Il sentait une mort omniprésente…Et toujours ces rires…Ces femmes qui riaient de la vie…Cette femme qui pleurait sur les cadavres…Cette sensation d’acier qui transperçait votre être. Le goût cuivré de votre propre sang remontant de vos entrailles à votre bouche. Un sourire dément aux lèvres.

Trahison

C’était certain. Il pouvait le sentir.

Trahison

Il n’y avait pas d’autre explication. On l’avait tué ce jour là. Il était mort…Il avait laissé sa vie sur ce dernier champs de bataille. Mais pas comme un guerrier ! On l’avait prit en traitre par derrière.

Trahison

*Tuez les tous*


Sa main glissa vers son cœur sous l’impulsion de cet ordre, la pupille dilaté, un mince sourire exalté…Plus de doute, plus de question…La mort et la vengeance à tout les étages…Douce sensation que d’être enveloppé par la mort et la certitude…

Et puis…

Le visage de Ceren.
Non

Celui de Renarith

La main s’arrêta juste au niveau de son cœur. Stoppé net par deux mots. Des mots si simple. Il baissa son regard sur ces doigts raidit…Puis regarda à nouveau la maison. Si la jeune femme n’avait pas été présente…Il se serait laissé emporter par cette force étrange. Mais qu’est ce donc ? Etait ce la mort ? Il avait sentit son être vibrer. Comme sous l’effet d’un appel…Ou plutôt…Comme si son corps avait réagit à quelque chose de puissant. Un effet de résonnance ? Mais à quoi exactement avait il réagit ? En tout cas c’était terrifiant…Presque autant que cette voix qu’il avait entendu au fond de lui. On aurait dit une voix de femme. Mature. Séduisante.

Il frissonna sans le vouloir. Lui peu habitué aux démonstrations de sentiments en publique, voilà qu’il laissait afficher son désarroi. Ah oui, la jeune femme. Il devait penser à dire quelque chose avant qu’elle ne se mette à se faire des idées. Il devait noter qu’elle n’avait rien ressentit de particulier à la voir. Quoi de plus normale…Il pouvait rayer le fait qu’elle n’était ni une damnée…Et peut être pas une incarniste. Ce qui n’était pas le cas de son hôte de la soirée. Il entrouvrit les lèvres quand le majordome apparut de nulle part.

Kae fut dans l’obligation d’acquiescer. Espérant secrètement que Renarith n’avait rien remarqué de précis à son encontre. Il pénétra dans la demeure avec…Une légère appréhension. Pas vraiment du fait de ce qu’il avait ressentit quelques minutes auparavant non c’était plutôt…Qu’il n’appréciait pas ce genre de mobilier. Il trouvait ça…Tape à l’œil au possible. Il aurait aimé des choses plus simple. C’était ce genre de pensée qui le renvoyait le plus souvent à sa condition de noble rakuyen, habitué au style plus épurée et harmonieux…Il s’empêcha de soupirer, notant la richesse des lieux. Chose à laquelle il n’aurait pas du s’étonner en voyant le manoir et les hauts quartiers. Cependant, on aurait dit que la demeure était d’un cran au dessous à tout ce qu’il aurait pu trouver ici…

Quand le majordome lui demanda ce qu’il désirait…Son ventre manqua de gargouiller. Depuis combien de temps n’avait il pas avaler quelque chose de consistant ? Néanmoins, il ne pourrait pas faire grand-chose le ventre vide. Mais dans le même temps, il n’avait encore aucune confiance en cette dame…Encore moins après ce qu’il venait de ressentir…

Je ne peux que louer la déférence de votre dame et sa qualité d’hôtesse. Une collation serait le bienvenu. Cependant, j’avoue en toute sincérité qu’un thé aurait ma préférence.

Il regarda un moment le majordome…Il n’avait pour le moment aucune preuve que cette demoiselle se retournerait contre lui. A part si Verderun lui passait un coup de fil dans la seconde…Mais ce qui l’inquiétait le plus était de savoir ce que trafiquait cette femme. Avait elle ressentit sa présence ? Que tramait-elle ? Des expériences interdites ? Peut être une relique ? Il ne voulait pas tirer de conclusion hâtive…Mais l’envie le démangeait de faire un tour dans les couloirs. Il devait rester sur ses gardes.

Il fini donc par s’assoir, regardant Renarith. Si elle n’avait pas été là et qu’il était entré seul…Il ne savait vraiment pas ce qui se serait passé…
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Lun 21 Déc - 3:29

Le majordome s'inclina avec un sourire et repartit, les laissant s'installer. Renarith s'extasiait silencieusement devant les décorations, ne pouvant s'empêcher de toucher tout ce qui lui passait sous les mains avec un air avide.

Plus tard, ce dernier revint avec un plateau et des plats qu'il disposa sur la petite table et il les laissa, non sans s'être incliner en leur souhaitant un bon appétit. Les plats étaient typiquement Fanriens, et c'était de la haute cuisine. Il y avait même le thé demandé, dans une tasse de porcelaine fine.

Renarith ne se pria pas deux fois pour manger, peut-être que le Rakuyen en fit de même. Si ce dernier y goûtait, il pourrait noter le goût savoureux et unique fait par un cuisinier de talent. En tout cas, rien ne se passa pour Renarith, une fois qu'elle eut fini de manger.

Encore plus tard, l'homme revint pour les chercher et il les conduisit à travers les couloirs jusqu'à une haute double porte blanche, avec des ciselures dorées. Une grande fenêtre à côté montrait qu'il faisait maintenant nuit, et la douce lumière de la lune tentait de rivaliser avec l'éclairage intérieur du manoir, qui venait de s'enclencher. Derrière les portes, une voix était faiblement perceptible.

-Je ne veux rien savoir, vous ferez ce que je vous dis.

Le majordome toussota et frappa deux fois. Un silence se fit, puis un.

-Entrez.

Se fit entendre de l'intérieur de la part d'une voix mature et féminine. Il ouvrit et invita Kaelan et sa compagne de rentrer.

Le grand salon avait bien plus d'espace que celui d'où ils venaient. Des tableaux d'artistes, représentant des scènes d'enfer et de paradis, semblaient avoir été faits par les plus grands artistes d'époque. Ici, un Joshua condamnait l'homme à errer sur Srylan. L'autre, Mortis leur octroyait la mortalité pour leur apprendre à être plus humble. Là, des démons recueillaient les âmes jugées par le Gardien et ils les torturaient pour leur faire payer leurs pêchés.

Et, juste en face, un autre sorte de tableau s'offrit aux yeux du Rakuyen. Une madone était à demi allongée sur un canapé rouge. Elle paraissait vers la trentaine, voir légèrement moins. Sa peau était halée et semblait dorée sous la lumière des lampes. Une longue robe rouge soulignait la courbe de son corps et se mariait avec le rouge de ses lèvres, où se dessinait une moue intriguée, juste en dessous d'un grain de beauté discret sur la gauche. Le vêtement, fendu sur le côté, faisait apparaître une cuisse galbée mais emprisonnée dans un collant noir.

Ses cheveux étaient très courts à l'arrière, noirs, avec des mèches à l'avant pour entourer son visage, dont l'une était plus longue et légèrement ondulée. Ses yeux étaient d'un rouge tirant sur le noir, ce qui faisait qu'on pouvait hésiter à le définir pour un regard normal ou pour un surnaturel.

Dans sa main gantée se tenait un portable refermé, de l'autre, un long porte cigarette allumé élégant. Mais ce n'était pas un tableau quand le modèle se mit à bouger et à tirer une longue bouffée de nicotine.

-Tiens, tiens...

Fuuhh, elle laissa échapper un fin nuage de fumée avant de sourire, comme si elle reconnaissait maintenant à qui elle avait affaire.

-Que me vaut l'honneur d'une telle visite? Des réponses, je me doute. Mais avant cela, mon cher, je me demande ce qui motive un si "grand" guerrier à se donner la peine d'en chercher alors qu'elles ne les concernent que moyennement au final.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Lun 21 Déc - 4:23

Le Rakuyen laissa la jeune sœur manger à sa faim. Non pas par galanterie mais bien pour observer son comportement. Il ne semblait n’y avoir ni poison, ni somnifère…Après tout, il ne c’était pas annoncé et personne ne semblait l’avoir reconnu. Autant ne pas faire la fine bouche même si les portions ne semblaient guère consistantes. Au moins il devait reconnaître le talent des chefs cuisiniers de ce pays. Il n’avait jamais rien mangé de tel…Et n’en n’aurait vraisemblablement plus l’occasion.

Mais rien ne valait le thé. Bien que différant de ce qu’il buvait quand il était encore…Enfin…Cela lui laissait une pointe d’amertume sur le bout des lèvres. Renarith quand à elle semblait repu à satiété. Au moins le temps qu’elle digère tout ce qu’elle avait avalé, le Sidh était certain d’avoir la paix durant un temps. Quand le majordome le fit mander, il ne se fit guère attendre. Le couloir attira son attention…Tellement de références aux divinités…Joshua…Le Gardien…Mortis…Avaient ils un sens particulier ? Pour une personne lié a l’officionatum, la destruction des Sidh pouvait être assimilé a la destruction du mal. Le Gardien pour le jugement des mutations et des hommes qui les aidaient. Mortis pour leur offrir un éternel repos. Tout semblait coïncider mais peut être n’était ce là que des goûts personnel en la matière. Après tout, l’avidité de sa compagne pour le luxe l’attestait. Kae aurait pu parier qu’elle avait embarqué une partie de l’argenterie.

Néanmoins, il fut brusquement tiré de ses pensées par l’apparition de ce brusque tableau…

Ladrian ?

Que faisait un tableau de la déesse des plaisirs en un tel lieu ? Puis il comprit rapidement son erreur avant de sourire. Elle trouverait peut être cela mignon…mais néanmoins révélateur. Peut être cherchait elle la perfection et à se rapprocher des cieux ? Et puis…Il y avait aussi la question de cette résonnance…Etait elle une damnée ? Il fut amusé par son approche au combien direct…Encore que sa manière de piquer sa fierté le faisait grincer des dents. Habitué à ne montrer aucun sentiment, il garda sa contenance, gardant son sourire de façade.

Yare Yare…J’aspirais à plus de préliminaire en guise d’introduction. Voilà qui me prive du plaisir de me présenter à vos divins yeux…Tout l’honneur est pour moi.

Il passa une mèche derrière son oreille, profitant de l’occasion pour mettre la queue de cheval sur son épaule…A défaut d’épingle pour la maintenir. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas été en compagnie d’aussi noble lignage, regrettant de ne pas avoir eu les moyens de se préparer. Déformation professionnelle dirait on.

Votre perspicacité est grande ma Dame et votre intelligence plus étendue que mes maigres compétences de guerrier…Vous aurez sans nul doute devinée que le passage de la vie à la mort est un processus très subtil…De même que de passer du statut anodin à celui de priorité. Tôt ou tard je viendrais à être mêlé de nouveau dans l’une ou l’autre des parties. Verderun parce que je suis un Sidh…Masahide parce qu’il est une question que je n’ai pas réglé avec lui.

Il prit une inspiration discrète, s’adonnant à laisser aller son regard sur la jeune femme à la recherche d’un indice sur ce qu’elle pouvait bien penser. Espérant que Renarith resterait calme.

J’ai parfaitement conscience que sur l’échelle de cette affaire, je représente peu de chose. Mais si ma motivation doit déterminer mon utilité à vos plans…Je dirais qu’il s’agit de survie. Je ne sais pas si cette information vous est parvenue mais…Quand je suis mort, j’ai hélas perdu quelques brides de mémoire. Je cherche aussi par définition la vengeance.

Il c’était mit à nu ou presque, ne mentionnant pas Ceren tant qu’il n’était pas certain de la relation entre les deux femmes.

Je sais que mes compétences prêtent à sourire mais…Si je puis vous agréer d’une quelconque manière…

Ces informations ne seraient pas gratuite…D’ailleurs il se demandait si la jeune femme n’allait pas tout simplement lui tenir la chandelle en attendant que Verderun ne débarque.
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Lun 21 Déc - 16:04

-Ladrian?

Elle eut un air surpris avant d'éclater de rire. Puis, elle se mouva de façon à se trouver assise, posant nonchalamment son portable sur la table, que son majordome s'empressa de prendre. Elle reprit une bouffée de son porte cigarette, offrit son profil pour exhaler la fumée avant de revenir à Kaelan, tout en croisant les jambes.

-Me prendre pour la déesse? Oh, je vois, c'est sans doute à cause de la couleur de ma peau? C'est bien la première fois qu'on me confond ainsi mais le compliment est accepté. Je suis davantage parmi ses protégées et si j'étais croyante, je pourrai craindre sa jalousie. Heureusement, la croyance est une absurdité parmi mon espèce.

Elle ferma ensuite momentanément les yeux, comme pour réfléchir.

-Hmm, c'est contrariant mais je suppose que pour avoir ramener une de mes créations, je me dois de te récompenser.

Son regard se posa sur Renarith avec un sourire. Cette dernière était déjà bien silencieuse depuis le début mais une fois ce regard posé sur elle, ses épaules s'affaissèrent et elle resta là, les bras ballants et le regard vide.

-J'ai une idée... Puisque tu désires des réponses, je t'en accorde trois. Trois questions, réfléchis y bien. Après, nous pourrons négocier quant à une... agrégation plus poussée.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Lun 21 Déc - 16:51

Création ??? Avait il bien entendu ? Il détourna le regard l’espace d’une poignée de seconde vers Renarith qui semblait pour le moins…Déconnectée ? Il ne pouvait faire que le parallèle avec ce qu’il avait sentit précédemment. Cette femme jouait avec la mort d’une manière ou d’une autre. Elle n’était peut être pas une damnée mais probablement une Incarniste…Et par n’importe laquelle. Il n’aurait aucune chance contre elle s’il venait à s’en faire une ennemie ou s’il venait à la contrarier. Mais plus que cela, il était terrifié par tout ce que cela impliquait : Il y avait de grande chance pour que Verderun utilise ces marionnettes pour chasser les Sidh. En échange de sa coopération et de son financement, il devait la laisser en paix.

Ce qui expliquait aussi pourquoi Verderun aimait à employer des Sidhes. Il voulait garder son indépendance et ne portait aucune confiance a Ceren et à toutes les créations de Holle…C’est pour cela qu’il ne désirait pas qu’Iris se confie a l’infirmière à propos du traitre. Mais la question subsistait : Pour qui travaillait le traître ? Holle ou Masahide ? Pourquoi Verderun faisait il autant de mystère ? Kaelan venait de mettre à jour tout un pan de l’organisation mais ne comprenait toujours pas le pourquoi de cette affaire. Si seulement il avait pu conserver le dossier sur la bataille…

Et puis…Il y avait la question de Ceren. Elle devait revenir ici pour passer une sorte de maintenance. Quoique Renarith ne semblait pas être au courant plus que cela. A moins que Ceren n’était pas une création ? Après tout, il pouvait très bien s’agir d’une visite de courtoisie durant laquelle, la Dame demandait des informations supplémentaire sur l’organisation et sur ces créations ?

Kaelan du prendre une grande inspiration pour ne pas se perdre en conjoncture. Il devait se concentrer. Il devait faire attention à deux choses lorsqu’il poserait ces questions. Faire attention au réseau d’information de la Dame et donc aborder un sujet où il est hautement probable qu’elle est la réponse…Et faire attention à poser une question essentielle a la compréhension de l’affaire. Pour lui, il y avait trois sujets qui le préoccupaient : Masahide, Verderun et la bataille où il a perdu la vie.

Il pouvait d’or et déjà rayer le dernier sujet. Le Sidh prit une inspiration pour faire le vide en lui et se concentra à nouveau sur son interlocutrice, lui offrant un sourire poli.

Qui ne serait pas jaloux de vous ma Dame ? Votre beauté éclipserait celle des étoiles un soir d’été…Votre générosité n’a d’égale que votre perspicacité et votre intelligence. Et maintenant, je me rends compte que votre talent à vous jouer de la vie et de la mort ne connait aucune limite. Si je devais vous faire un compliment ma Dame…Ce serait que vous m’emplissez de crainte, de respect mais aussi de désir. Vous êtes aussi belle que dangereuse et les divinités font pâle figure à côté de vous.

Il le pensait sincèrement.

Quel est le véritable enjeu de cette affaire ? Pourquoi Nhale ? Quel est votre rôle dans tout cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Lun 21 Déc - 19:56

-Voilà un admirateur bien délicat, tant de compliments, allons... Je ne suis pas du genre à mordre.

Mme Hölle rit à sa propre plaisanterie, renversant délicatement sa tête en arrière avant de réfléchir aux questions de Kaelan, l'air davantage dans le vague.

-Le véritable enjeu de cette affaire...

Elle fit un geste circulaire de son porte cigarette dans l'air.

-Déjà, je suis étonnée que vous n'ayez pas pris la peine de vous renseigner sur mon compte. Ce n'est pourtant pas une information bien difficile à trouver, surtout si cette personne est riche... et cela aurait évité la confusion vis à vis de Ladrian. Enfin, reprenons cette petite lacune. Je suis Hazel Hölle, directrice des laboratoires Vergeist et mécène de nombreux chercheurs indépendants. Mes laboratoires ont fournis déjà pas mal d'avancées médicales dans le domaine des troubles de l'esprit, et ils se financent sur la vente de médicaments aux divers asiles du pays.

Mais derrière cela, je me passionne pour les damnés et plus particulièrement les incarnés. Je pense que la clé de l'évolution se cache derrière le spirituel, surtout depuis la découverte d'un certain journal qui m'a lancé sur cette piste.


Sa voix cachait mal un certain enthousiaste. Ses yeux brillaient de manière presque prédatrice et un sourire légèrement machiavélique se dessinait sur ses lèvres.

-Mais évidemment, mes laboratoires sont sous la coupe de l'Officionatum, bien que liés avec un partenariat juteux. Ce qui ne m'empêche pas de faire des expériences à côté. Pour le moment, l'enjeu de tout cela est de pouvoir pousser la fusion entre le possédé et son parasite. Des opportunités incroyables pourraient s'ouvrir si on était en mesure de pouvoir créer de véritables et authentiques Ethérés. Masahide est la première preuve de ces tentatives... Pas trop réussi encore, mais il est prometteur.

Elle tira une autre bouffée en guise de pause et elle reprit.

-Quant à Nhale... Je voulais au départ surveiller mes filles... Enfin, plus particulièrement ma fille, l'autre n'étant que sa demi-sœur... mais il s'est avéré que la ville ait bien plus de potentiel que je ne le pensais. Ah, et ne vous méprenez pas, ce que vous avez à côté de vous est une Anima, une copie de la vraie Renarith. Plutôt réussie, n'est ce pas? Enfin, le mérite revient à un collègue surtout, Lorezon.

Enfin, mon rôle dans tout cela est celui, et avant tout, celui d'une chercheuse. Mais l'Officionatum devient maintenant un frein. Si ce n'était ce stupide et borné Verderun, je serai déjà parvenue à mon but.


Elle scruta alors Kaelan, prête à jauger sa réaction.

-Mais peut-être est ce trop d'informations déjà pour notre combattant?

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Lun 21 Déc - 20:22

Kaelan…Aurait du être surprit. Il aurait du…Ressentir quelque chose…De la rage. De la colère. Quelque chose qui s’en approchait tout du moins. Au final, il ne lui restait plus rien. Il n’était plus rien. Vederun avait effectivement d’autres chats à fouetter…Au final, Masahide n’était plus qu’une marionette entre les mains de cette femme. Il avait probablement vendu son âme pour devenir plus puissant et détruire l’officionatum, donnant ainsi libre court à sa vengeance.

S’il devait ressentir quelque chose…Ce fut une profonde amertume. Celle de ce sentit idiot comme jamais. Il avait commit l’erreur de penser que Masahide serait resté lui-même et chef d’une organisation. Le ronin le savait pourtant…Il se doutait bien qu’il y avait quelque chose derrière l’ancien seigneur…Mais il n’avait jamais pensé a cela. Au final, il avait mit trop d’espoir derrière son cousin.

L’officionatum aurait désormais trop à faire si les damnés devenaient soudainement surpuissant et secouait le joug de Nhale. Bien sûr, lui-même étant damné, il lui faudrait au final accepter de prendre partit pour l’un ou pour l’autre des camps. Au vu de ce que cette femme lui apprenait, il se doutait que maintenant, il n’avait plus le choix. Que lui restait il ? S’il devait accomplir sa promesse faite à ce qu’il pensait être une anima…Le plus grand responsable dans l’histoire serait Verderun à son sens. Il n’avait pas besoin de tout sacrifier pour arriver à un résultat aussi maigre.

Mais que devait il faire pour Masahide ? Il n’avait plus de lien avec lui…L’honneur lui aurait dicté de lui retirer sa vie pour ce qu’il était devenu mais Kaelan ne pouvait lui jeter la pierre. Il aurait du abandonner depuis longtemps…Mais pour quoi ?

Je…Vous remercie de ces réponses ma Dame. Mes maigres capacités ont néanmoins pu comprendre ce que vous impliquez. D’ailleurs, je sens déjà une question vous bruler les lèvres, ce à quoi je pense que je n’aurais pas le choix de la réponse…Cependant avant cela, j’aimerais abuser de votre bonté car il y est un point ou deux qui me reste obscur. Ceren était elle une anima ? Pourquoi Verderun m’a-t-il laissé en vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Lun 21 Déc - 23:40

-L'infirmière? Oui, d'ailleurs vous la reverrez. Par contre... comment cela, laissé en vie?

Un craquement sinistre répondit à Hölle. Les portes se plièrent sous l'impulsion d'une force impressionnante jusqu'à ce qu'elles cèdent, laissant le passage à une Iris aux poings enflammés et l'air vindicative. Deux hommes, armés avec des fusils d'assaut, se mirent en place de chaque côté. De derrière, enfin, arriva Verderun, les mains derrière le dos. Calme, égal à lui-même, il répondit à la question d'Hölle.

-... Tout simplement pour apprendre ce que vous tramiez.

Le majordome se mit près de sa maîtresse, dégainant une rapière d'un stockeur à sa taille. Verderun regarda ce dernier de sous sa visière, avant de tourner la tête vers Kaelan.

-Quand vous m'avez appelé pour demander à ce que tout prisonnier vous soit remis, il m'est venu une idée. Je soupçonnais déjà que quelque chose clochait avec vos laboratoires et Masahide. Trop d'éléments étaient disparates pour n'être dûs qu'au hasard. Vous vouliez brouiller les pistes jusqu'à vous et vous avez ensuite utilisé Masahide afin de détourner notre attention. Pendant qu'il semait la destruction dans nos installations, vous comptiez subtiliser le ou les artefacts qui vous manquaient pour mener à bien vos projets. J'ai trouvé cela équitable d'en faire de même avec Kaelan...
-Un sceau d'écoute, fit elle calmement en retour.
-En effet. Hormis que je ne l'ai pas transformé en élément incontrôlable. Un homme pris sous la folie de son esprit contusionné comme son maître. J'ignore ce que vous avez dit à Masahide pour le convaincre de nous attaquer mais je suppose que cela a un rapport avec la bataille d'Iga.

Il soupira, puis s'adressa à Kaelan.

-Elle ne vous a dit que des demi-vérités mais cette bataille, c'est elle qui en doit en être à l'origine. N'est ce pas...? dit il en fixant Hölle dans un coin.

Celle-ci répondit avec un geste désabusé de son porte cigarette.

-Je n'ai rien à cacher, mon cher Verderun... Mais puisque tu es ici pour arracher, tout comme lui, la vérité, soit. C'est vrai, j'ai besoin de deux artefacts pour "mener à bien mes projets". Le premier était en possession de Masahide, l'autre de l'Officionatum. Mais Masahide faisait parti d'une longue lignée de gardiens Incarnés qui se transmettaient leurs capacités de générations en générations. L'un comme l'autre, les artefacts étaient donc gardés par deux organisations qui me posaient problème. En conséquence, en les utilisant l'une contre l'autre, je pouvais obtenir ce que je voulais sans être impliquée. J'ai obtenu le premier à la bataille d'Iga et j'en ai même profité pour récupérer mon premier spécimen, Masahide lui-même... Le reste était facile à faire. Mes Animas étaient mes bouches, mains et oreilles, et tout se serait correctement déroulé si, ni toi, ni Kaelan, ne s'étaient mêlés de cette affaire.

Hölle se tourna alors vers Kaelan avec un sourire plus insidieux.

-Mais je pense qu'il doit furieux que tu l'ais utilisé ainsi, Verderun. Poser un sceau d'écoute, en faire un appât... Est ce ainsi qu'on traite les gens?
-Vous n'avez pas fait mieux, madame, avec Masahide...
-C'était pour la bonne cause, je suis certaine que Kaelan peut le comprendre... Pour contribuer à déterrer une découverte qui pourrait sans doute déterminer l'origine même de nos existences.
-Rien ne justifie le massacre d'Iga, ni de nos gardes pour la satisfaction morbide et malsaine d'une seule personne...

Hölle planta son regard dans celui de Verderun et ne répondit pas immédiatement à ce qu'il avait énoncé. La tension était maintenant clairement perceptible. Chacun était prêt à lancer les hostilités.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Mar 22 Déc - 0:39

Le Rakuyen eut un léger sourire quand il vit ou plutôt entendit Verderun arriver. Il aurait pu reconnaitre le son de sa démarche et de sa voix n’importe où. Signalant ce qu’il savait déjà…L’offocionatum n’avait pas arrêté de le suivre a la trace et écouter ses déductions au fur et à mesure. Cela…Ne l’étonnait pas. Pas plus que cela. Il préférait encore passer pour un téléphone ambulant que pour une bombe humaine comme il le craignait. Et fidèle a lui-même, ils les avaient mené ici…Au centre de l’intrigue. Maintenant, il avait créé un chaos monumental et l’heure des choix se faisait sentir.

Il avait du faire face à pas mal d’information. Les assimiler ou du moins assimiler les sentiments contraires qui en découlaient était…Bien plus rude qu’il ne le pensait. Déjà…Ceren n’était pas morte. Ce faisant, il n’avait plus à honorer une promesse qui avait été faite à une mourante. En y repensant…Voilà qui était vraiment idiot de sa part. Il se demandait si Verderun en avait rit ! Et peut être Iris s’en être ému…Peut être…Quel importance maintenant. L’annonce que les Nassam étaient des gardiens incarnés d’un artefact…Voilà une nouvelle qu’il ignorait. Comment devait-il le prendre ? C’était certainement la raison pour laquelle il était encore en vie. Si Masahide ne l’avait pas convié dans le secret…C’est que ce n’était pas de son devoir. Jugé certainement trop faible ou la volonté de son ancien maître de lui faire trouver le bonheur.

Il baissa la tête, laissant pour l’occasion une émotion lui traverser le visage et qui ressemblait passablement à de l’amusement. Il passa la main dans l’une de ses poches et en tira une cigarette qu’il alluma de manière nonchalante, ignorant la pression autour de lui. S’il devait mourir à nouveau, il ne pourrait rien y faire coincé qu’il était entre deux incarnistes.

Je suppose qu’on en vient a l’heure des choix…Je crois qu’il est l’heure de faire l’inventaire…D’un côté nous avons l’officionatum avec quelques soldats, un incarniste de talent et bien sûr ma très chère Iris. Tendre Iris…J’espère qu’elle c’est bien amusé en m’écoutant. A moins que vous ne lui en avez pas laissé ce plaisir juge…De l’autre côté, j’ai une organisation au moins aussi puissante qui a prouvé qu’il pouvait manipuler aussi bien. Probablement une incarniste de talent aussi…Et je soupçonne le majordome de talent caché…Je m’attend presque à ce que Masahide débarque de nulle part. D’ailleurs je parie qu’en se moment même il doit être entrain de tailler des têtes tout autour du manoir.

Il tira une grande bouffée sur sa cigarette. Tentant de remettre de l’ordre dans ses sentiments.

Maintenant si je dois être juge et bourreau…Je vais rendre mon verdict si vous le voulez bien. Par quoi dois je commencer ? La bataille d’Iga ? Masahide trafiquait des artefacts et il était Sidh de nature…Je pense sincèrement que si Dame Holle n’avait pas appuyé sur la détente…L’officionatum l’aurait fait tôt ou tard de lui même. Oh peut être pas de mon vivant…Mais il l’aurait tout de même fait. De plus je haïssais ces types qui me prenaient de haut. Je détestais cette femme sans éclat, cet enfant qui ne me ressemblait pas. Masahide n’a finalement fait que de me transformer en chien de maison. Un beau collier, un peu de nourriture et une tape sur la tête de temps à autre. Etre son préféré…peut être…Mais je ne pense pas qu’il m’ait véritablement estimé un jour. Est-ce que j’en veux a quelqu’un pour cela ? Non…A la limite, j’aimerais imputer la perte de mon honneur à l’un d’entre vous. Ca me soulagerait d’un poids mais je ne pense pas que cela me le rendra. Les gens meurent un jour où l’autre.

Il laissa s’échapper une nouvelle volute en toisant du regard le majordome.

Oh si, une chose que j’aimerais savoir. Est-ce à vous ma Dame que je dois le miracle de mon incarnation ou était ce le fruit du hasard ? Si oui, je tiens beaucoup à décapiter l’homme qui m’a prit en traitre…Mais passons. Maintenant, qu’est ce qui me reste ? Si Monsieur Verderun vous arrête, dans le pire des cas je serais mis à mort…Dans le meilleur, je resterais l’un de ces chiens de garde comme notre joyeuse Iris. D’un autre côté…Si j’ai un dernier devoir à accomplir, c’est bien de faire rendre l’âme à mon ancien maître. La monstruosité qu’il est devenu me révulse. Cependant, à bien y réfléchir…Vous semblez être plus prompte à vouloir me protéger…Mais aussi à me transformer en bête de foire avide de sang. Perspective qui ne me réjouit guère…Mais je peux comprendre votre démarche. La voie du samourai n’est elle pas celle d’aller au bout de soi même ? Ces recherches pourraient me permettre de devenir une incarnation véritable…

Il porta la main à son holster…

Je suppose que c’est l’heure de pactiser avec le Diable. Le bien et le mal n’est qu’affaire de religieux. Je ne suis pas le Gardien, je ne peux juger des actes de chacun. Mais nous nous affrontons depuis la nuit des temps…Chaque cadavre nous renforçant et nous permettant d’évoluer. Qui de vous deux me permettra d’atteindre mon plein potentiel ? Je me le demande…

Il n’avait plus qu’a écouter une dernière fois, prêt a dégainer. Qui devait il viser en premier ? Son cœur commença à cogner dans sa poitrine. Iris…Verderun…Les deux étaient les êtres les plus dangereux de cette pièce…Mais il ignorait les capacités des autres. Quel camps choisir…
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Jeu 24 Déc - 0:35

-Un chien de garde?!

La colère enflamma davantage les poings d'Iris.

-Iris...
-Juge, laissez moi mettre un terme à son existence! Il a souillé tout seul son propre honneur de guerrier et de samouraï, je ne crois même pas avoir affaire à un Rakuyen mais à un sordide intéressé. Il a osé vous insulter, m'insulter et insulter l'Officionatum et il suffirait d'un sifflet de la part d'Hölle pour qu'il la rejoigne!
-Madame Hölle...

Verderun commença à masser son front avec un air fatigué. Quand il put se reprendre, il fixa Hölle et prit la parole.

-Mettons les choses au clair... Mon seul objectif ici est de vous mettre en état d'arrestation Hazel Hölle pour haute trahison et crimes envers l'humanité. Je suppose que vous ne vous rendrez pas ainsi, à moins que vous ne me fassiez ce plaisir...
-Malheureusement, j'ai tellement à faire mon cher Verderun, répondit elle avec un sourire. Je vous tiendrai volontiers compagnie si j'avais un peu de temps...
-Dans ce cas, je me vois contraint de vous arrêter par la force. Tant que le ronin ne s'en mêle pas, il n'y a aucune raison pour que je me détourne de mon objectif. Mais s'il s'avère qu'il ait la mauvaise idée de tenter de s'interposer entre nous et notre devoir, Iris...

Celle-ci leva la tête, prête à recevoir les ordres.

-... Si tel était le cas, vous avez autorisation d'éliminer tout nuisible qui sera sur notre route.

Iris prit la nouvelle avec un sourire mauvais et motivé.

-Bien, Juge.

Hölle soupira.

-Quel tact, Verderun...! C'est bien ton arrogance et ton caractère borné qui feront ta perte.

-Madame, je le prends comme un compliment et vous le renvoie. Mais ne comptez pas trop sur votre marionnette. Masahide est bien trop occupé, loin d'ici, à tenter d'échapper à mes agents.

Celle-ci ferma alors les yeux avant de se tourner vers Kaelan.

-Oui, c'est moi qui t'ai...
-Et si vous comptez encore sur un mensonge pour vous attirer des alliés, je donnerai en simple compensation du service que vous nous avez rendu, l'information suivante...

Verderun jeta alors un œil froid sous sa visière envers le ronin.

-Cette femme sans éclat, que vous détestiez et méprisiez... Cette Tsubaki est celle qui est morte en vous sauvant. Elle était une Incarnée puisqu'elle faisait partie du proche entourage de Masahide. Selon des témoins, elle s'était rendue sur le champ de bataille mais nos informations s'arrêtaient là. Du moins, jusqu'à ce que nous mettions la main sur un témoin visuel de la scène où elle vous a rendu la vie, ce qui nous a permis de mettre à jour nos dossiers sur vous.

Kaelan pouvait avoir de vagues souvenirs de cela. Un visage de femme en pleurs penchée sur lui, la sensation d'être transporté par des chaînes inconnues, des mots qui ne l'atteindraient jamais avant de sentir un liquide chaud sur son visage. Du sang.

-Mais rassurez vous... Elle a été tué par votre meurtrier peu après vous avoir sauver.

Et pendant que le Rakuyen digérait ces nouvelles, Verderun fit un signe à ces hommes qui brandirent leurs armes sur Hölle. Le majordome s'interposa à ce moment, enlevant son gant pour exposer un Catalyseur.

-Maintenant, Hazel Hölle, acceptez de vous rendre et les charges retenues contre vous pourraient ne pas vous emmener à la mort.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Ven 25 Déc - 18:14

Le Rakuyen…Baissa la tête et un nouveau sourire vint remplacer l’expression de tristesse qui venait d’y prendre place quelques minutes plus tôt. Ainsi donc cette femme avait osé braver la mort pour faire son devoir. Quelle folle…Elle aurait dut protéger le garçon. Il devait être seul désormais alors qu’il était si loin…Il ne pouvait plus l’aider. Il devrait survivre comme lui l’avait fait : Seul et avec rage. C’était ainsi qu’un Nassam devait être…Sans pitié. Mais néanmoins, cette nouvelle l’attristait…Elle raisonnait profondément en lui de même que les mots d’iris le martelait. Avait il fait quelque chose qui ne convenait pas ? Il ouvrit ses lèvres mais aucun son n’en sortit…Juste une larme qui coula le long de son visage.

Il se sentait tellement perdu…Que devait-il faire maintenant ? Où étaient l’honneur et le devoir ? Il n’avait plus de maître, plus personne a venger…La justice ? Où était la justice ici ? Quel était le jugement qu’il devait rendre pour tous ces morts ? Il se sentait…Il se sentait…Comme si on venait de lui trancher la main et qu’on venait de le jeter à la rue. Perdu…Il ne pouvait plus rien faire…Il était une flèche décochée dans les ombres sans cible et condamné à errer…

*Moi je sais…*

Cette voix…Il l’avait déjà entendu…Dans le jardin…Une voix au plus profond de lui-même…

*…Je sais ce qu’il convient de faire…Laisse moi parler pour nous*

…Le ronin…Ne pouvait qu’acquiescer.

Tsubaki…C’est une fleur qui ne possède aucune odeur. Elle est discrète, sans éclat et on ne la remarque jamais. C’était un bon nom pour elle…Et aller jusqu’à briser un tabou pour me faire revenir…Elle aurait du savoir que jamais je ne l’aurais permit. Désormais, je ne fais plus partis de l’humanité…Mais Monsieur Verderun si vous me le permettez…J’aimerais vous dire quelque chose…

Un vague sourire…La voix ne trembla pas et pourtant on pouvait presque sentir quelqu’un d’autre parler par cette bouche telle une mélodie, presque cristalline.

Je crains…Que vous n’ayez commis une faute dans l’énoncé des charges. Madame Hölle n’est ni coupable de crime contre l’humanité ni de haute trahison…Car il me semble que la bataille d’Iga n’était pas…Une chose qu’on ne pouvait éviter. Après tout, il aurait suffit que vous envoyez une équipe, que vous montiez une embuscade que vous utilisiez le poison et la trahison pour mettre hors course Masahide…Mais non, vous avez choisit la bataille pour tout détruire. Des damnées certes…Mais aussi des hommes, des femmes et des enfants. Dite moi, si vos informations étaient avéré…Auriez vous simplement dit qu’il s’agissait d’un litige entre seigneur ? Mais là vous préférez dire que Madame Hölle en est responsable…N’est ce pas là une manière de vous laver les mains de tout ce sang versé ? Dite moi, qu’est ce qui vous gênait le plus…Que des damnées puissent vivre en paix avec des hommes ? C’était la véritable raison de ce bain de sang ? Au final, il serait plus juste de faire trancher la gorge a la branche Rakuyen…A moins que ce ne soit déjà fait…L’incompétence est un crime…

Puis l’œil amusé se tourna vers Iris

Oh et vous très chère amie…Ne croyez pas que chien de garde est une insulte. En vérité je vous envie…Vous avez un maître…Vous avez foi en ce que vous dite…Vous êtes réellement bénie par le destin et par les dieux. Avoir un collier, être utilisé…Ce n’est pas une chose si terrible à mes yeux. Je ne redoute pas d’être utilisé…Je suis à l’image d’un katana…Je veux qu’on se serve de moi…Mais la manière dont je suis utilisé ne dépend que de mon maître. C’était loin d’être une insulte à mes yeux…

L’œil du ronin parcourut la pièce une dernière fois la pièce…Il devait trouver un moyen d’éliminer verderun et les deux gardes rapidement…Hölle semblait confiante dans les talents de son serviteur…Il pourrait peut être mettre à mal verderun…Probablement qu’il commencerait par invoquer un bouclier ou quelque chose du genre. A moins qu’il ne cherche a disparaitre ? Se téléporter ? Il chercha le regard de Hölle…Puis le glissa vers Renarith en espérant qu’elle comprenne…

Dès qu’il sentirait que le moment était venu…Il se montrerait retord…Et donnerait tout ce qu’il avait pour évacuer la première menace de la pièce : Iris et sa vitesse effrayante…
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Sam 9 Jan - 15:07

Hölle remarqua le regard de Kaelan avec un air dédaigneux comme si elle savait ce qu'elle faisait. Durant ce temps, Verderun prit la parole.

-Un katana souillé ne vaut pas mieux qu'un katana sans maître, coupant aveuglément dans le noir, les yeux bandés par le sang. Je suis un représentant de l'Officionatum mais ne me confondez pas dans la masse, ni dans ce qui s'est passé à Iga. Mais si je dois parler en son nom, la destruction équivaut à une renaissance. Sans destruction, il n'est point de rédemption. Sans destruction, les Sidhes arpenteraient ces terres, semant la terreur, profitant de leur puissance comme cette femme qui désire se mettre au rang de Dieu. Si vous avez succombé à son sombre appel, c'est que vous êtes faible mais qu'attendre d'un katana, dont la poignée peut servir à n'importe qui? Moi... Mon seul devoir est de maintenir l'Ordre, et je le maintiendrais...

Verderun leva la main, dévoilant son catalyseur.

-... Qu'importe ce qu'il m'en coûtera.

Le majordome se plia alors de douleur et il dû se mettre une main devant les lèvres pour retenir le sang qui s'écoula un peu entre ses doigts.

-Johann! s'écria Hölle en se redressant.
-Urgh... ne vous inquiétez pas... Ce chien a des atouts dans sa manche mais...

Il fixa Verderun. Sur la joue de ce dernier, une estafilade se forma. Johann eut l'air surpris de n'avoir fait que si peu de blessures à son adversaire pendant que Verderun essuyait nonchalamment du pouce le filet de sang qui commençait à courir de l'égratignure.

Iris, y voyant le signe de passer à l'offensive, regarda Johann avec un air meurtrier. Serrant les dents de rage, elle commença à s'élancer en sa direction.

-Toi...

Elle prépara l'une de ses mains afin de porter un coup.

-Je ne permettrai à personne de toucher au Juge!

________________________________________________________
Initiative: Verderun 15, Johann: 13, Iris: 12, Kaelan: 12, Hölle: 10, Gardes: 5

Modificare de Verderun contre Johann
Verderun (82+20=102) opposé à Constitution (34+15=49) = 53 (succès critique, ajout de +2 points de dommage) = 7 de dégâts

Johann (73+13, malus de douleur -3=83) opposé à Constitution (42+20+4 (protection)=66)= 17(réussite modérée) = 1 de dégât.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Sam 9 Jan - 16:07

C’était l’heure de réfléchir…Et de réfléchir rapidement. Tant qu’il n’ouvrait pas le feu, il serait considéré comme neutre. Hölle pour sa part semblait ne pas vouloir compter sur lui. Rien ne l’empêchait de ne rien faire…Du moins pour le moment. Quelque part dans son esprit, une voix lui sussurait quelque chose…Quelque chose concernant la sécurité des deux gardes. Il pouvait les regarder, il pouvait faire quelque chose contre. Quand les Gardes devront faire quelque chose, ils seront surprit, lui donnant un avantage.

Cependant, Iris c’était déjà jetée dans la bataille. Sa ligne de feu vers le Juge était donc dégagée. S’il donnait tout ce qu’il avait maintenant, il pourrait causer a Verderun une blessure assez grave pour le mettre hors jeu. Avec un peu de chance, Iris aurait un traumatisme psychologique, a moins que cela ne déclenche plus de fureur. L’occasion était trop belle…Verderun était la pire des menaces avec la rapidité d’Iris.

Le Sidh leva son arme…Ses yeux scrutèrent Verderun, détaillant son être, cherchant l’ultime point faible chez lui. Il n’avait droit qu’à une chance. Une seule balle pour faire la différence entre échec et victoire. S’il ne l’abattait pas immédiatement, le Rakuyen serait un homme mort. Son cœur battit la chamade. Etrangement dans son esprit revenait les images d’Iga. Son château, sa vie paisible, cette vie qu’il détestait tant mais qui au fond de lui regrettait un peu. Son cœur s’accéléra encore quand sa mai se leva…Les images de la bataille…Les hurlements…Les meurtres sauvages…Tout cela parce qu’ils étaient des Sidhes ou des sympathisants…L’ordre ? Quel ordre ? Celui de l’officionatum ? Ces hommes étaient ils donc des Dieux pour décider qui doit vivre ou mourir ? Ce n’était qu’une histoire d’intérêt qu’ils masquaient d’hypocrisie. Ils ne reconnaitraient jamais leurs crimes…D’avoir été des idiots totalement manipulés…De n’être qu’en fait qu’une bande d’assassin aveuglé par leur peur du changement.

Sa main se serra sur sa crosse…Une présence au fond de lui lui fit partager les dernières images de sa vie. La vie d’un guerrier au sein d’une bataille…Celle d’une femme rongée par le devoir, bravant les interdits pour que son mari survive…Puis la lame lui transperçant le cœur alors que Kaelan était au sol, incapable de bouger. Pourquoi c’était elle sacrifiée pour lui ? Comment avait elle osée le charger du poids de la culpabilité ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi pour un type comme lui ? Pourquoi sa main tenant le revolèrent blanchissait à vu d’œil ? Pourquoi serrait il les dents au point de faire bientôt les faire se fêler sous la pression ?

Une envie de meutre. Un feu avide de sang l’animait…La frustration de ces derniers jours, la fatigue mentale, ce sentiment de perdition ravivait à nouveau une rage sans nom. Sa main se calma…L’œil se dilata englobant la totalité de sa cible. Dans son esprit tout devint d’une noirceur suave…Il n’y avait plus que Verderun…Il n’y avait plus que le Sidh…Une balle…Une seule balle…

Il devait se montrer Retord…

…Une pression dans la gachette…

…Un morceau d’acier libéré dans une tempête de flamme, hurlant sur son passage…

…Et les yeux de Kaelan rivé sur Verderun…
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Dim 10 Jan - 18:17

La balle fusa hors du canon, comme transportée par la concentration de Kaelan et s'implanta durement dans l'épaule de Verderun. Ce dernier, sous le choc, ne réagit pas de suite, se prenant l'impact de plein fouet. Du sang gicla au même moment que le tissu et les chairs se déchiraient.

Les gardes tournèrent la tête, aussi surpris, vers leur supérieur, ce qui laissa le temps à Hölle de se lever et de brandir sa main, ornée également d'un Catalyseur. Elle prononça des paroles dans une langue que même Kaelan ne pouvait comprendre, et un brouillard se répandit dans la pièce, abaissant la visibilité de tous... Sauf du ronin étrangement, et probablement des alliés de l'Incarniste.

-Johann, Kaelan! Nous devons partir d'ici.
-Bien, maîtresse! Allez y avant moi, je retiens...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que le bruit d'un impact se fit entendre. Iris, nullement gênée par le brouillard grâce à la proximité de son adversaire et de ses poings enflammés, lui avait durement enfoncer l'un d'eux dans son ventre.

-Ah...
-...

Le souffle coupé, il s'écroula. Hölle cria sa rage en voyant cela. Ce fut ensuite Iris qui enchaîna, alors qu'elle cherchait du regard ce qui avait provoqué le bruit qu'elle avait entendu.

-Juge?!
-... Le katana a choisi son maître. Exécutez le.

Un déclic se fit entendre. Les deux gardes s'aperçurent que les sécurités avaient été mises. L'un d'eux préféra se mettre en bouclier devant son supérieur. L'autre eut le temps d'enlever la sécurité et de tirer un coup, mais la mauvaise visibilité ne lui fit que toucher superficiellement Kaelan.

Au même moment, le ronin sentit la froide et mortelle étreinte de Verderun se poser sur lui, ses organes commençant à se tordre comme s'ils allaient être broyés. Mais heureusement, cette chape se dissipa assez rapidement, en parvenant toutefois à lui donner la nausée.

Renarith, immobile jusque là, se mit à bouger en direction de l'agent de l'Officionatum d'un pas chancelant et l'air vide d'émotion.

-Sois maudit, Verderun!
-... Une maudit en maudissant un autre...? Vous avez encore le temps de vous rendre, Hölle, ajouta t'il d'une voix dure. Si vous fuyez maintenant, aucun ciel, aucune terre ne vous cachera, vous n'aurez aucune paix tant que l'Officionatum veillera.

Elle se mit à rire, un rire dur et tranchant.

-Me rendre?! ME RENDRE?! Vous ne comprenez rien, RIEN, et c'est pour cela que vous aurez toujours un train de retard vis à vis de moi. Arrêtes d'être aussi naïf Verderun, d'où crois tu que viens la puissance de l'ordre dont tu es aussi fier? Du sang et des larmes des milliers de Sidhes et d'hommes sacrifiés au nom de la science. Ce que je fais n'est pas aussi éloigné de ça au final, mais c'est mon indépendance qui vous gène? Mon génie absolu? Ou bien ma lucidité la plus totale sur la réalité de ce monde?

Verderun se redressa malgré la douleur et, même s'il avait du mal à distinguer la silhouette de Hölle, répondit.

-... Vous êtes complètement folle. Si vous aviez autant d'intelligence, vous auriez compris qu'il y a des limites à tout, y compris à l'horreur. L'horreur, la souffrance, le sacrifice... sont autant de choses nécessaires et on ne peut les éviter. Tout dépend après de la façon dont vous les utilisez.

_____________________________________________________________

Kaelan (utilisation de l'atout Retord) - Succès critique +2 (arme à feu)+ 1 (dextérité) = 8 de dégâts

Iris contre Johann
Précision (68+20)=88 vs Défense (72+16)=88 / Réussite juste pour l'assaillant. +5 +1 = +6 - 2 car réussite juste.

Modificare de Hölle contre SD 45
76+16=86-45= 41 (très bonne réussite)

Garde contre Kaelan
Précision (20 + 5- 10 (manque de visibilité)= 15) contre Défense (9+5=14) réussite juste +4 de dégâts (arme à feu deux mains) - 2 car réussite juste = +2 de dégâts sur Kaelan

Verderun contre Kaelan
Modificare (76+20 - 3 (douleur) -10 (manque de visibilité)=79) contre Constitution (72+7=79) - réussite juste pour l'assaillant +1 de dégât sur Kaelan.

Iris contre Johann
Précision (7+20=27) contre Défense (10+16=26) réussite juste +6 - 2

Insertion de Renarith (12)

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Dim 10 Jan - 22:16

Kaelan grinça des dents…Ses blessures restaient superficielle mais il ne pourrait pas tenir ce rythme très longtemps et ce malgré l’avantage du terrain. Pourtant, son objectif était à sa portée…Verderun…Il avait sentit son pouvoir lui tordre les entrailles comme à son habitude mais c’était si faible…Tellement faible que cela en était risible. Cette fois il s’en était tiré avec un peu de sang et une envie de vomir…Même le garde semblait lui avoir fait plus de mal. Il pouvait le faire…Il pouvait massacrer le juge une bonne fois pour toute…Il pouvait tout lui prendre…Il n’avait qu’a tendre la main.

Cependant malgré l’avantage du terrain…Le majordome semblait être fini. L’anima de Renarith c’était remise en marche…Mais ne connaissant pas ces capacités, elle pouvait au mieux lui servir de bouclier humain. Ce qui ramenait le combat a deux contre quatre. Même si Verderun était blessé plus ou moins gravement, s’il ne pouvait se débarrasser de lui ou d’Iris rapidement, il faudrait fuir. La ligne de feu vers le Juge était compromise par le garde qui voulait le protéger mais aussi par Renarith qui se dirigeait vers l’agent. Le Sidh grinça des dents…Il devait s’occuper de la Sidh et maintenant.

Il leva son arme…S’il tirait maintenant, Iris saurait où il se trouve. Il n’avait pas d’arme blanche avec lui…Il ne pourrait pas vraiment faire la différance à moins de se laisser blesser volontairement pour l’abattre à bout portant…C’était un sacré risque et il n’était pas certain d’y arriver. De même s’il faisait feu, Kaelan ne savait pas si le feu de ces poings ne pourrait pas gêner la balle d’une manière ou d’une autre.

*Le feu ?*

Il avait toujours entendu parler d’histoire sur des monstres de feu craignant l’eau par-dessus tout. De ses yeux il chercha un récipient contenant de l’eau…

*Tu peux le faire…Tu peux le déplacer de part ta volonté*

Le ronin fut surprit par cette présence au fond de lui…Il vit la main spectrale sortir de son corps et montrer un vase de fleur sur une table de chevet. S’il pouvait le briser sur Iris…Il pourrait l’induire en erreur sur sa position et peut être la neutraliser pendant quelques minutes. Lui donnant le temps de terminer Verderun et les gardes.

*Concentre toi. Je vais te guider*

Kaelan vida ses poumons, prenant une inspiration douce. Pas le temps de réfléchir à ce qui ce passait. Il devait se faire confiance…Faisant le vide en lui malgré la douleur qui le tenaillait. Il n’avait qu’a se concentrer…Faire le vide…Il en avait l’habitude…C’était comme pendant les entrainements au sabre. Il devait tout renier…Sa défense…Sa vie…Tout mettre dans ce qu’il faisait. Il ne devait plus y avoir que lui et le vase. Visualiser le trajet de l’objet…Visualiser iris se tordant de douleur…Visualiser Iris se brûler à sa propre flamme…Visualiser encore et toujours ce vase…Sa composition…Sa texture…Visualiser ses mains tenant ce vase…Il devait visualiser la scène encore et encore…Sentir la douleur d’Iris…Sentir cette force dans son hurlement…La faire sienne et la concentrer en lui, dans ses mains, dans son regard. La sentir monter jusqu’à son paroxysme et enfin la libérer sur l’objet !
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Jeu 14 Jan - 20:42

A force de concentration, le vase s'éleva dans les airs et se plia à la volonté du possédé... Il vola, doucement mais Kaelan avait l'impression que son esprit s'écrasait littéralement sous la tension que tout son corps devait lui donner pour parvenir à ce résultat. L'objet semblait lent et plus lourd qu'il ne lui paraissait, même s'il s'approchait d'Iris inexorablement.

Mais... était ce dû au fait de son inexpérience ou de son environnement? Quoiqu'il en soit, malgré ses efforts, Kaelan ne put soutenir la pression et le vase resta un instant suspendu là où il était avant de s'écraser à terre, se brisant presque aux pieds d'Iris, répandant l'eau et les fleurs qu'ils contenaient.

L'Anima, quant à elle, était maintenant proche du garde qui protégeait Verderun, avançant vers lui à la façon de certains zombies de mauvais téléfilms. Ce dernier, pris au dépourvu, pointa son arme vers elle.

-Qu'est... Qu'est ce que je dois faire?!
-Éliminez la, ce n'est qu'une marionnette. Reprenez vous, ce n'est pas une femme.
-Mais...

Avec une lenteur calculée, le regard vide, elle leva le poing et l'abattit avec violence sur son casque. Un bruit mat se fit entendre. Le garde fut légèrement sonné mais il n'eut aucun mal à se ressaisir. Finalement, il opta pour un coup de crosse qui lui dégagerait le chemin. Encore un peu sonné et maladroit, il calcula mal son coup et frappa à côté d'elle, dans le vide.

Quant au deuxième garde, il semblait décidé à arrêter Kaelan. Une deuxième salve partit mais grâce à la chape de brume, ses balles finirent sur le canapé au lieu de sa cible.

Ce fut alors que des bruits se firent entendre dans le couloir derrière Verderun. Beaucoup d'autres bruits de pas... qui seraient là d'une minute à l'autre.

A ce son, Hölle chercha à prendre la fuite par une porte dérobée. Elle l'avait presque atteinte avant qu'elle ne se fige soudain, comme paralysée. Verderun avait levé sa main vers elle et son regard semblait concentré. Elle commença alors à doucement baisser les bras, comme sur l'impulsion d'un ordre inaudible.

Au même moment, Iris s'était précipitée en catastrophe vers son supérieur. Oubliant Kaelan, et le vase qui avait failli la percuter, elle ne sembla pas réfléchir et la panique de penser que quelqu'un pouvait menacer Verderun fit littéralement augmenter les flammes de l'un de ses poings.

-Aaaaaaahhhh...!

Le coup fut violent... En fait, à tel point que le corps de Renarith vola à l'autre bout de la pièce, complètement désarticulée et en s'écrasant violemment sur le mur. Ses blessures n'avaient même pas eu le temps de saigner que la chaleur l'avait cautérisé. Ne restait plus qu'un corps fumant et noirâtre dont il était impossible de dire s'il était toujours vivant ou non.

Iris s'arrêta un instant, stupéfaite. Ce qui fut également le cas de Verderun et de ses hommes.

-Iris... Non.

Iris regarda ses mains, pantelante avant de se prendre la tête.

-Ah... ah...
-Prenez vos cachets immédiatement!
-Mes... ah...

Elle se força à essayer d'atteindre une de ses poches mais elle tremblait comme une feuille. Pendant ce temps, Hölle s'était retournée mais elle était immobile comme une poupée de porcelaine.

____________________________________________________________

Capacité de Kaelan
45+7 (volonté) -3 (contexte peu propice à la concentration)-2 (objet M lourd)=47 contre SD 55, -8 échec juste

Renarith contre Garde
Précision (5 -5 (Pantin) + 94)= 94 contre Défense (15 - 2 (hésitant) + 48)=61,
33, bonne réussite, dégât 3+1 (poing) -2 (manque de force) = 2 de dommages.

Garde contre Renarith
Précision (5+14+2 -assuré-) = 21 contre Défense (2+36-5 (pantin))=33, -12, échec modéré

Garde contre Kaelan
Précision (40+5-10 (manque de visibilité))=35 contre Défense (69+5)=74, -39, échec cuisant

Insertion d'autres Gardes

Verderun contre Hölle
Modificare (10+88 - 10 (manque de visibilité)=88 contre Volonté (55+15-3 (en fuite))=67, 21, réussite modérée

Iris contre Renarith
Précision (20+83)=103 contre Défense (2+37-5 (pantin))=34, -69, succès critique, 6+1+5+2= 14 de dommage

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Jeu 14 Jan - 23:44

Dire que tout était à portée de la main. Il n’avait pas grand-chose à faire…Il pouvait y arriver même tout seul…Il pouvait tuer n’en serait ce qu’un. S’il pouvait tuer Verderun, il pourrait arracher une maigre victoire à l’officionatum. Mais Hölle était aussi hors jeu maintenant et des gardes menaçaient de débouler d’une minute à l’autre. Il était désormais seul…Seul contre tous…Une balle…Une chance…Il en était maintenant certain. S’il pouvait tuer Verderun, Iris serait hors jeu. Elle semblait paniquer…C’était l’ouverture qu’il attendait. Il pouvait…Il devait tenter sa chance ne serait ce par principe.

Seulement même s’il arrivait à faire ce miracle, il restait le soucis des gardes. Il ne pourrait rien faire contre leurs nombres. S’il avait eu son katana, tout aurait été fini depuis longtemps. Verderun aurait déjà sa tête qui roulerait sur le sol…Cette malchance n’en finissait plus. Masahide aurait pu faire la différance mais il devait déjà être mort ou en fuite. Hölle c’était surestimé…Et Kaelan avait misé sur la mauvaise personne. Le rakuyen pouvait fuir mais il perdrait tout. Encore une fois. Mais il serait en vie et aurait la paix s’il donnait maintenant la tête de l’incarniste. Où il pouvait sauver l’incarniste mais fuir encore et encore…

Non

Il avait fait son choix et se devait de l’assumer jusqu’au bout. Il allait devoir sauver Hölle par la porte dérobé. L’état d’Iris lui donnerait peut être une chance d’y arriver. S’il pouvait la convaincre que le Juge était en danger, elle ne prendrait pas ces cachets. Plus qu’a espérer qu’elle perde tout contrôle et qu’elle entre en frénésie ou quelque chose dans le genre. A bien y réfléchir on aurait presque pu penser à une sorte de lavage de cerveau ou technique d’entrainement de la part de Verderun. Le connaissant, cela n’étonnerait pas le Ronin. Mais cela ne lui enlevait pas le goût amer de la déception. Il avait l’impression de faire le mauvais choix. Une guerre ne devait pas s’éterniser. Surtout dans un conflit ouvert contre l’officionatum. Il en était réduit a faire diversion et fuir pour assurer un avenir incertain. Quelle déchéance.

GRENADEEEE

On aurait pu croire que je prévenais Hölle…Mais j’espérais surtout accroitre le stress chez Iris et peut être chez les gardes avec un peu de chance. Un peu de panique…Maintenant il n’avait plus qu’a atteindre sa…Comment l’appeler ? Maître ? Patronne ? Futur Employeuse ? Elle ne représentait pas grand-chose à ces yeux à part de l’argent et peut être la possibilité de devenir plus puissant. Mais il se devait de la protéger. Elle ne devait pas mourir. Pas maintenant. Il couru jusqu’à elle, levant son bras vers le Garde et le Juge. Toucher une cible alors qu’on était en mouvement était difficile surtout en tenant compte du recul de l’arme. Même s’il ne faisait que couvrir sa fuite, il devait tout de même faire quelques dégâts pour qu’Iris perde tout contrôle sur elle-même.

L’arme décrivit un arc de cercle, se couchant a l’horizontal alors que Kae tentait d’anticiper le recul en visant un peu avant Verderun. Il serra les dents, essayant de ne pas crisper son corps pour ne pas résister au recul de l’arme délivrant son chapelet de métal et mieux absorber le choc…Pressant encore et encore la détente le temps d’arriver jusqu’à Hölle…Il l’attrapa et tenta de passer par la porte dérobée avec elle.

Sa vie se jouait encore et toujours sur un coup de dé…Quelle misère…
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Dim 17 Jan - 18:51

Iris s'était immobilisée en entendant le terme, tandis que les gardes fouillaient la pièce du regard pour voir la potentielle grenade, avant de se baisser instinctivement aux tirs de Kaelan. La brume commençait à se dissiper, et Verderun intima à ses hommes.

-Tirez sur eux, je m'occupe d'Iris. Un Sidh comme lui n'a pas d'arsenal aussi poussé sur lui.

Une dizaine de gardes déboula alors.

-Escouade de nettoyage! Nous sommes venus en renfort.
-Par le Gardien, ne laissez pas les fugitifs s'échapper! se mit à hurler Verderun, qui semblait las de devoir donner des ordres à des incapables qui ne voyaient pas l'évidence.

Il tendit ensuite sa main vers Iris, libérant du même coup Hölle qui sembla sortir d'un long rêve éveillé.

-Que...

La porte se ferma sur les tirs des nombreux gardes qui ébranlèrent la porte massive. Heureusement pour Kaelan, celle-ci résistait plutôt bien, mais pour combien de temps?

-Nous devons suivre ce couloir... Il y a une voiture, vous conduirez... Vite...

Elle sortit de son corsage des clés qu'elle tendit à Kaelan.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Dim 17 Jan - 19:28

En l’espace de quelques secondes, Kaelan regarda toute son existence s’écouler sous ses yeux. Sa vie depuis sa naissance, ces instants de joie, de bonheur, de rage et de perdition…D’ordinaire, cela ne vous arrivait uniquement en cas de mort violente et inéluctable. Pour sa part, le Damné essayait de se souvenir quand il avait eu une journée aussi…Pitoyable ? Non plutôt malchanceux. A moins que le terme pourri bien que familier, il lui semblait pourtant bien adapté pour qualifier toutes sa vie. Ces déboires dans l’orphelinat, le déshonneur de son père, de sa famille, les femmes de sa vie, les jours de malchance…Quand à ces moments de bonheur, il pouvait les compter sur les doigts d’une main. A se demander pourquoi il s’acharnait alors qu’il aurait pu être l’incarnation de la poisse.

Etrangement, il avait réussi a fuir la queue entre les jambes. Après la bataille d’Iga, le ronin commençait à croire qu’il n’avait de talent que pour la fuite. Son honneur pour peu qu’il en est gardé des miettes venait de disparaitre complètement. Il n’avait pas réussi à tuer Verderun, ni a l’handicaper. Tout au plus il l’avait titillé et provoquer plus de colère. Tout cela pour sauver l’un des deux responsables de la destruction de son clan. Mais elle pouvait lui être utile. Elle pouvait transformer ces morts en quelque chose de plus grand. Un héritage pour les damnés. Cette idée…C’était la seule à quoi Kaelan pouvait encore s’accrocher. Sa dernière lueur d’espoir. Sans cela…Il aurait déjà sombré dans les ténèbres de son âme damné.

Pourtant cette défaite lui tordait les entrailles plus que les modificares du Juge, lui laissant un gout amer sur sa lame autant que dans ses veines. Il brûlait de se venger de cette organisation aveugle qui ne se justifiait qu’en brandissant le bouclier de l’humanité encore et encore. Si Hölle n’avait pas été là, l’officionatum n’aurait eu aucun autre bouc émissaire. Mais elle aurait permit ce massacre et cette horreur au nom de l’intérêt commun. C’était si…Révoltant. Dérivant entre haine et colère envers lui-même, le Rakuyen ne savait plus à quoi se vouer. Il était certain qu’ils n’étaient pas encore sortit de ce guêpier. Pas tant qu’ils n’avaient pas atteint une cachette sûr et que le Juge était en vie.

Il attrapa les clefs de la voiture qu’il mit dans sa poche, se retournant pour ne pas montrer son visage où la confusion de ses sentiments se faisait visible. Il ne voulait pas parler. Il ne voulait pas se montrer faible en cette occasion.

Il ouvrit la marche, arme au poing et les sens aux aguets. Il avait hésité a prendre la main de Hölle pour l’entrainer plus rapidement dans le couloir…Mais peut être l’aurait elle mal interprêté. Pour le moment, il ne savait comment elle le considérait…D’ailleurs, il n’était même pas certain qu’elle ne lui fasse aucune confiance et ne lui réserve pas quelques surprises. Mais cela importait peu…Ou n’avait plus d’importance. Il la protégerait jusqu’au bout…C’était sa seule certitude. C’était la seule chose qui avait un tant soit peu de sens désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   Ven 22 Jan - 22:24

Hölle actionna un mécanisme qui verrouilla la porte avant de venir s'appuyer sur lui. Elle semblait passablement épuisée par les évènements. Ils longèrent ensuite un long couloir aux murs dénués de décorations, jaunis par manque d'entretien. Tout le long du chemin, ils entendirent des bruits sourds, sans doute essayait on de forcer la porte. Ils finirent par arriver à un hangar de taille modeste donnant sur des tunnels souterrains.

Une voiture de couleur vermeille les attendait, aux vitres teintées. Hölle prit place à l'arrière après que Kaelan eut ouvert les portes. Malgré la fatigue, sa voix ne montrait aucun signe de peur ou de panique. Elle était froide et autoritaire.

-Vous allez prendre le tunnel tout à gauche quand nous arriverons à l'embranchement. Je vous guiderai après jusqu'à notre destination.

Elle mit alors sa ceinture et laissa son regard errer au-delà de la vitre en attendant que Kaelan ne s'exécute.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 08 rue des Lys   

Revenir en haut Aller en bas
 
08 rue des Lys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nhale :: Est-Les Hauts Quartiers-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit