AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un endroit douillet où passer la nuit

Aller en bas 
AuteurMessage
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Un endroit douillet où passer la nuit   Mar 26 Jan - 1:30

Légèrement déçu par sa dernière rencontre, Elmesicar devait tout de même admettre que cet inconnu l'avait littéralement réveillé. Revenue, la soif de la découverte du monde. La flamme des rencontres et de l'aventure brillait de nouveau de mille feux. Ce fut donc avec entrain mais pensif que le Damné se rendit sur les quais.

Il aimait vraiment se promener dans les rues de Nhales, et encore plus lorsque le soir approchait. Cette cité avait quelque chose de très spécial qui l'a rendait unique. Oh bien sur, un jour il finirait par se lasser, comme avec toute chose, mais pour l'instant il profitait pleinement de la ville et de ses secrets. Secrets qu'il n'avait qu'à peine effleurés d'ailleurs.

Les événements de la grande place en étaient une belle preuve. D'autres Incarnés, d'autres Sidhes se cachent, se font traquer, voir même se font chasseurs. Et Elmesicar ne connaissait qu'une infime partie de tout cet écosystème... Merveilleux... Oui, ce port était merveilleux.

Cela faisait déjà plusieurs jours qu'il y dormait mais il était toujours incapable de détacher ses yeux de l'Abyssale. Ce fleuve venant de si loin pour apporter aux yeux des habitant de Nhales cette teinte splendide au soleil couchant. Un jour peut être, Elmesicar la traverserait et voyagerait partout autour du monde. Mais en attendant, les intrigues et les coups fourrés représentaient bien plus d'occupations.

Et d'ailleurs, le lendemain, dès le levé du soleil il commencerait à réfléchir sérieusement aux nouvelles activités possibles.

L'Incarné s'assis au bord du quai, les jambes battant le vide sous lui, et regarda encore longtemps l'horizon avant de songer à rejoindre son "logis" pour la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Mer 27 Jan - 16:22

Il s'agit simplement de refroidir la machine, de respirer autre chose que la fumée de cigarette à l'odeur mélangée à celle du café. De retrouver l'oxygène, enfin surtout l'azote mais on ne va pas chipoter.
Pourtant William angoisse.
Il angoisse toujours au sortir de chez lui, au moment précis où ses pieds quittent la zone protégée de sa demeure pour l'emmener vers le monde extérieur, vers ces lumières naturelles jamais vraiment adéquates, vers les courants d'air et les bruits de circulation. Il ne se l'explique pas vraiment. En fouillant un peu, on pourrait invoquer de la paranoïa ou de l'agoraphobie, mais ce serait superficiel. Or les choses superficielles sont dangereuses, parce qu'elles sont fausses principalement. Et aussi parce qu'elles masquent les choses profondes, celles qu'on à pas vraiment envie de voir.

William se dirigeait tranquillement vers le port. Un reste de nature poétique lui faisait aimer le port. Tous les clichés qu'on pourrait citer, il les aime. Les parfums, la musique de l'eau qui clapote, et cætera. Toutes ces sortes de choses quoi.
Mais ce qui l'y attire ce sont les motifs des nuages au crépuscule, c'est le seul endroit en ville d'où on peut vraiment les apprécier. Ce rorschach lumineux l'apaise quand il se remet à entendre des rats dans les murs. Et même quand il n'entends ni ne vois rien d'inhabituel, le spectacle apaise ses sens.

D'habitude, le port est désert à cette heure-ci. La faune honnête est rentrée chez elle, et la faune interlope n'a pas encore commencé sa journée. De temps en temps, un promeneur ou deux, généralement des gens pressés.
Mais ce soir, un importun avait élu domicile à l'endroit exact ou William voulait s'étendre. Bon. Il sortit son portable de sa poche et l'éteignis.
Il s'assit à côté de cet homme négligé, plutôt commun, en évitant de croiser son regard.
Puis il s'alluma une cigarette et leva le nez vers le ciel, tant que l'horizon restait orange il avait encore le moyen de passer dix minutes assez relaxantes. L'homme semblait enjoué, comme s'il venait de passer une excellente journée.

[désolé pour le retard]
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Jeu 28 Jan - 18:34

[Je ne suis vraiment pas pressé]

Un profond bruit de famine jailli du ventre d'Elmesicar. Heureusement qu'il était tout seul ici, c'était très gênant. D'ailleurs, il se dit qu'il devait avoir une dégaine vraiment atypique, assis là, tout seul sur le port. Réussirait-il à faire fuir les rares bateaux qui chercheraient à s'amarrer ici? Ou aurait-il seulement l'air assez ridicule pour recevoir des canettes vides sur la tête?

C'était peut être la première chose à faire demain, se laver, se trouver de nouveaux habits... Puis ensuite? ensuite quoi? Chercher des anciens membres de l'Officionatum? Mouais, autant crier directement sur les toits qu'il n'était pas humain. Non, il faudrait quelque chose de plus discret, sous marin... Marrant comme tout devait toujours se rapporter aux bas fonds finalement.

Le port était pratiquement désert. C'était d'ailleurs un endroit qu'Elmesicar n'avait connu qu'au crépuscule, avant de s'endormir comme il pouvait. L'ambiance devait être tellement différente en pleine journée, débordante de vie peut être. Les employés des docks devaient être chargés de transporter des marchandises (légales ou non) des bateaux vers les entrepôts. Des grooms en costumes de marins préparaient le yachts privé de riches marchants. Et puis une fois la nuit tombée, toute cette activité laissait surement sa place à des pratiques nettement plus douteuses mais non moins passionnantes... Et pourquoi ne pas s'engager comme docker?

Riche de sa nouvelle idée, persuadé qu'il y rencontrerait des tas de nouvelles personnes intéressantes, le Damné jeta un dernier coup d'œil au panorama et ...

- Oh bon sang ! déclara-t-il, une main sur le cœur après un vif geste de recul. Vous êtes ici depuis longtemps? demanda-t-il à l'humain assis à côté de lui.

Pas possible d'être autant dans la lune. L'incarné n'avait rien vu venir du tout. Reprenant un peu son calme et sa position sur le bord du quai, il fixa un petit moment l'inconnu pour vérifier LE détail... Rien.
Petit sourire. Il adorait les humains ! Tellement chaotiques.


Dernière édition par Elmesicar Chantra le Lun 1 Fév - 23:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Ven 29 Jan - 18:18

Le clochard n'en finissait pas d'admirer béatement le ciel. Ça eut un mauvais effet sur les nerf de William.
Il aurait voulu avoir le port pour lui tout seul, c'était son endroit, sa place attitrée, et l'autre gâchait un de ses rares moments de calme intérieur.
Pourtant il ne faisait aucun bruit, enfin à part un appel plaintif de son estomac et une respiration régulière. Il n'empêche, la situation n'était pas aussi plaisante que d'habitude.

Tempêtant en silence, William ruminait en se demandant s'il n'allait pas s'allumer une cigarette tout compte fait. Puis l'autre eut un mouvement de surprise en l'apercevant. Il faillit se retrouver à l'eau. William s'amusa comme lui venait à l'esprit l'image de l'importun couvert de la vase ignoble du fleuve. Si l'eau était belle à regarder, elle contenait mille et une substances qui manquaient singulièrement d'esthétisme. Un éditorialiste avait un jour fait un bon mot dessus en affirmant que l'Abyssale était un modèle de propreté : comment aurait-il pu en être autrement d'une eau filtrée par tant de reins ?

- Vous êtes ici depuis longtemps ? lui demanda l'homme après un "Oh bon sang" de circonstances.
- Pas vraiment. J'essaye de profiter du crépuscule.
William s'alluma finalement sa clope. Comme l'autre le scrutait avec l'ardeur d'un chercheur qui scrute un microbe nouveau, il remarqua que son sursaut avait mis l'homme dangereusement près du bord.
- A moins que vous ne vouliez en finir avec la vie, je vous conseille de vous installer correctement. J'imagine que vous avez besoin d'un bain, mais de ce genre là, je ne vous le conseille pas.


Dernière édition par William Shrike le Dim 31 Jan - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Ven 29 Jan - 18:42

Effectivement, Elmesicar s'était approché assez dangereusement du vide et il n'aurait pas fallu grand chose pour faire le grand saut. Il se recala comme il fallait sur le bord et jeta un coup d'oeil en contre-bas. Il souri, ce qui lui donnait en fait l'air de sourire bêtement à tout, à l'idée de savoir ce qu'il pouvait bien y avoir dans l'eau. Des monstres marins? Des cadavres coulés dans le béton? Ou était-ce juste une réserve d'urine géante? Il y avait fort à parier que les gens capables de répondre à cette question n'étaient jamais remontés à la surface en tout cas.

L'étranger était d'apparence un peu plus âgé que lui et cela n'avait rien d'anodin dans sa façon d'être. On sentait l'air de celui qui a l'expérience de la vie, la nonchalance caractéristique des gens qui pensent, non qui savent, avoir tout vécu. L'Incarné avait envie de lui dire "mon ami, tu changerais d'avis si tu avais vraiment vécu autant que moi".

Malgré tout, cet homme n'avait pas l'air arrogant, contrairement à la dernière rencontre en date. Il n'aurait pas parié dessus mais Elmé aurait bien dit que sa façon de tenir sa cigarette manquait un peu d'assurance. En tout les cas, peu importait son vécu, il serait agréable de discuter avec quelqu'un de posé... ce qu'Elmésicar avait beaucoup de mal à être de manière général.

- Merci pour ce bon conseil, cher monsieur. J'ai tendance à me laissé déborder par mes émotions, répondit le Damnée. Mais quand vous dites que vous "essayez" de profiter de la vue, peut être est-ce moi qui trouble votre tranquillité. Si c'est le cas, j'en suis bien désolé et je ne vous gênerez pas trop longtemps. Est-ce que je me trompe en disant que ce n'est pas votre première visite?


Dernière édition par Elmesicar Chantra le Lun 1 Fév - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Sam 30 Jan - 1:46

Que voilà un clochard bien verbeux. Du genre à utiliser du "cher monsieur". Du genre que William redoute. Les allumés, les gens en marge font naitre en lui un sentiment étrange. Comme si les déviants pouvaient voir au travers de lui, lire son contenu tout entier, l'absorber et en faire des confettis.
En même temps, Shrike était dérangé. La peur de disparaitre dans le néant figure dans le top trois des angoisses les plus fréquentes des gens comme lui, où la psychose et la névrose se mélange.
Néanmoins il ne sentait aucune mauvaise intention dans ses paroles. Ni dans son langage corporel.
Un sans-abri normal aurait répondu par la violence, protégeant son territoire parce que dans cette existence pourrie les jungles peuvent être de feuillage où de béton, c'est toujours l'autre l'ennemi. C'est primitif, c'est dégradant peut-être un peu, mais c'est vrai.
Cet homme était donc dans cet accoutrement soit par choix vestimentaire douteux, soit par une sorte de sainteté urbaine.
William ne pouvait choisir entre les deux options pour l'instant.

Un rapide coup d'œil, pas d'armes visibles...
*Arrête ça Will, personne ne va essayer de te tuer ce soir ! Enfin au moins pas lui *
Il sourit à son interlocuteur.
- Non, vous ne me gênez pas. Et non, ce n'est pas ma première visite. Je viens souvent ici pour... me ressourcer on va dire. Je m'appelle Shrike. Le port doit être le seul endroit dans cette ville où on voit le ciel à peu près correctement quand on n'habite pas en hauteur. J'aime assez.
Il tira sur sa cigarette, la braise prit un éclat plus vif, puis exhala un épais nuage de fumée.
- J'imagine que vous n'êtes pas exactement ce que vous semblez être. Vous aussi la vue vous plait ?


Dernière édition par William Shrike le Dim 31 Jan - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Mar 2 Fév - 2:17

Les étoiles…Il n’existe qu’une catégorie restreinte de personne capable d’apprécier une nuit sous la voute brillant de mille feux lointain et solitaire. Tellement d’histoire et de mystère. Refuge des âmes, maisons des dieux, le ciel à toujours excité l’imagination des hommes. Le soleil protecteur des cultures. La lune confidente des amours secrets. Mais les étoiles ! Les constellations devenant le refuge de mille et une légendes incroyables…L’une d’elle affirme même qu’il s’agirait des larmes D’Arianka souffrant loin de son amour et qu’elle le retrouverait quand elle aura enfin épuisée l’eau de sa vie.

Mais des histoires, il y en a d’autres qui se passe sur le port et ce soir la légende ne se trouve pas dans un ciel ombrageux mais bien sur les quais non loin de nos deux compères qui bien caché de la lumière pale de la lune purent entrevoir un autre genre de tragédie. Dans le brouillard qui montait lentement depuis la mer, un homme se promenait tenant la main d’une enfant dans la sienne. Il marchait tranquillement mais l’on ne pouvait voir son visage. Mais en plissant bien des yeux, l’ont pouvait voir que ces vêtements étaient plutôt de bonne facture. Un trench coat, un costume trois pièces pour le moins sobre et dans son autre main, une montre à gousset qu’il tenait si fermement. A se demander s’il ne redoutait pas quelque chose. Le plus étrange était peut être le calme apparant dont il semblait faire preuve. A part cette démonstration de nervosité, son être ne transparaissait aucune émotion.

La fillette quand à elle semblait ensommeillée. Habillée à la va vite, elle était encore à peine éveillée. Elle n’avait pas plus d’une dizaine d’année à en croire sa taille, portant une jolie petite robe d’un rose pâle mais d’un blanc laiteux. Elle tenait encore sa peluche serrée contre son giron, ne semblant pas comprendre ce qui se passait. Une voiture arriva de nulle part. D’un genre assez commun. Toujours baignée de brume, deux hommes en ressortirent tenant leurs portières. L’homme et sa fille continuèrent de marcher, droit vers eux…

Et puis…La vie qui s’écoule sous les étoiles. Une eau d’une vie s’échappant de fleurs écarlates fleurissant sur la poitrine d’un père. Un assassin sortit de nulle part, son arme encore fumante, la voiture qui redémarre à toute vitesse en ouvrant le feu dans toutes les directions, l’assassin qui s’enfuit à toute jambe, le père qui tombe à genoux, son expression toujours aussi froide mais dans les yeux un air de gratitude peut être…Une petite fille qui hurle dans la nuit désormais seule avec le cadavre, William et Elmesicar à quelques mètres de là.

Etrange comme une vie peut basculer d’une seconde à l’autre sous la lumière des étoiles…
Revenir en haut Aller en bas
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Mer 3 Fév - 19:38

Elmesicar ne s'était pas trompé, ce Shrike serait une personne vraiment intéressante avec qui discuter. Il avait l'air d'avoir la tête sur les épaules ce qui, avec un peu de chance, de confiance et surtout d'aventures, en ferait un camarade fidèle.

Alors qu'il était perdu dans ses pensées, la faute à cette dernière et mystérieuse question - Shrike avait-il connaissance des Sidhes? Ou a-t-il fait un simple jeu d'esprit sur la condition de sans abris de l'Incarné? -, et avant même qu'il n'ai eu le temps de se présenter, cette scène étrange se produisit sous leurs yeux.

Le cerveau du Damné carbura à toute allure. Les yeux rivés sur cet homme trop calme, la main immobile suspendue dans le vide puisqu'il avait l'intention de se présenter à ce moment là, il envisagea mille et une possibilités quant aux tenants et aux aboutissants de toute l'affaire. Elmesicar était d'un naturel enjoué et prompt à échafauder dans centaines de théories toutes plus idiotes les unes que les autres. Son sang bouillonnait littéralement dès qu'il entendait les mots "aventure", "danger" ou des expressions du style "l'un de vous a-t-il déjà sauté du haut de ce pont attaché à un élastique?". Mais ce qui se passait sous ses yeux, là, ce soir, par cette nuit magnifiquement étoilée était d'un autre acabit.

Oui, il avait l'intuition (pour ce que cela valait) qu'il avait affaire à quelque chose de gros. Au moment des coups de feux cependant, il se jeta à terre. Ce n'était pas le moment de prendre une balle perdue. Tout s'était passé tellement vite, il n'avait pu voir le tireur, avait complètement oublié de regarder la plaque d'immatriculation de la voiture et avant qu'il puisse dire "ouf", un silence de mort régnait sur le port.

Même si quelque secondes furent nécessaire à Elmesicar pour retrouver ses esprit, il finit par se relever, redonner à son visage son sourire franc et cette expression enfantine que lui donnait ses dents manquantes et dire à son voisin :

- Appelez moi Elmé. Je pense que nous aurons le temps de faire connaissance plus tard.

Puis il couru en direction de l'homme et de la fillette. Il devait savoir si l'homme était encore vivant, et protéger la fillette au besoin.
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Jeu 4 Fév - 17:32

William n'avait pas vu l'homme et sa jeune compagne arriver. Il faisait face à Elmesicar. S'il avait remarqué l'attention que portait son interlocuteur à quelque chose situé derrière son épaule, Will n'avait pas imaginé que ce serait si important pour la suite des évènements.
Le clochard qui n'en était pas un eut des étoiles dans les yeux. Ils pétillaient d'une joie mêlée d'appréhension.
Sur quoi Will était encore tombé ... ?

Puis, une détonation. Un claquement de feu d'artifice en trois fois plus intense, les décibels de signature d'un coup de feu.
Le sursaut de William faillit le jeter dans la rivière. Il ne prit même pas le temps d'en savourer l'ironie, et se colla violemment contre une bitte d'amarrage toute proche.
Aucun autre tir.
Le clochard lui sourit, révélant les lacunes de sa dentition. Ce sourire fit prendre conscience à Shrike de l'adrénaline qui commençaient à perturber l'équilibre chimique de son corps.
- Appelez moi Elmé. Je pense que nous aurons le temps de faire connaissance plus tard.
Puis il s'élança.
- Et merde !
Shrike suivit son nouveau camarade. Quelle que soit la situation, c'est préférable d'être à plusieurs pour y faire face.
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Jeu 4 Fév - 22:04

Ah la vie et la mort. Les poètes en parlent avec panache, les sages avec perspicacité, les bardes avec tragédie…Pourtant peu d’entre eux admire le subtile passage de l’un à l’autre. A peine une minute plus tôt un homme se promenait avec sa fille. La seconde d’après, il est étendu raide sur le sol. Un évènement si éphémère qu’on n’en doute de son existence. Est il vraiment mort ? Une question qui vient tout de suite à l’esprit aussitôt suivit d’un « Ce n’est pas possible ».

Pourtant l’homme était bien là, face contre terre et gisant dans son propre sang. Ce dernier se mélangeait peu à peu à la masse noirâtre d’une flaque d’eau se trouvant sur le dénivelé de pavé. Les deux compères pouvaient admirer le trou parfait dans son dos attestant du point d’impact ayant probablement touché l’un des poumons. Ce qui aurait expliqué le manque de hurlement de l’homme ? C’est toujours quelque chose qui manque les derniers râles d’agonie, enfin question de point de vue.

D’ailleurs en parlant de visons, l’on pouvait voir dans la main de la victime une montre à gousset ouverte diffusant une légère musique accompagné du cliquetis de la trotteuse. Une montre pour le moins banale mit à part l’argent qui semblait la composer. Sur le boitier de cette dernière était gravé en guise de motif une représentation d’Arienka. La seule chose étrange était peut être l’air enjouée de la déesse qui était d’ordinaire toujours représentée dans un état de contrition. La larme était bien là mais il s’agissait plus d’une larme de joie.

Pour ce qui est du reste, il fallait retourner le corps. Si l’un d’entre eux s’y était attardé, il aurait découvert le visage d’un homme entre deux âges. La trentaine passée, le visage plutôt sec et l’allure d’un homme normal. Peut être un peu trop maigre mais tout n’était qu’une question de point de vue là aussi. Il portait des lunettes rectangulaires mettant son visage en valeur…Chose intéressante ? Peut être son air fatigué, les cernes sous les yeux…Ah oui, on pouvait aussi voir de l’encre sur le bout de ses doigts comme s’il écrivait beaucoup. Sinon rien à ajouter de plus. Son costume était de bonne qualité comme s’il s’agissait d’une personne d’une bonne classe sociale sans pour autant être spécialement riche. Peut être un léger renflement dans ses poches.

La petite fille quand à elle était pétrifiée, les yeux en larmes elle fixait choquée l’homme à ses pieds. En temps normal, on aurait dit une jeune fille de bonne famille. On aurait presque pu la comparer à l’une de ces poupées qu’on rencontre dans les grands magasins…D’ailleurs la peluche qu’elle serrait contre elle venait de l’un d’entre eux. Ses lèvres bleutés tremblaient autant de froid que d’incompréhension, son esprit embrumé tentant de comprendre sans pour autant réussir à concilier réalité et vérité…

Sur le port, rien n’indiquait que les divers protagonistes étaient encore dans le coin. Encore une mort inexpliquée sur les quais. Encore une affaire classée pour la milice qui avait déjà fort à faire avec les gangs du Cancer…

Encore une belle nuit sous les étoiles de Nhale…
Revenir en haut Aller en bas
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Dim 7 Fév - 2:55

Une fois arrivé au niveau de l'homme, Elmesicar mis les pieds dans la flaque de sang. Dégoutant. En voilà un qui était bel et bien mort, le tueur n'avait pas raté sa cible. A supposer, évidemment, que la cible était bien l'homme et non la petite fille. Mais il serait toujours temps de se poser cette question plus tard.

L'incarné s'accroupi tout de même pour tâter son pou, dans le doute, mais rien. Un habitant de Nhale en moins. Il serait intéressant de faire des statistiques cependant, les gens seraient peut être surpris de voir à quel point la mort est devenue une norme. Elmesicar était parti pour faire les poches du cadavre lorsqu'il aperçu la montre à gousset et la gravure de la déesse de la compassion.

Très étrange de trouver ce genre d'objet dans les circonstances actuelles. Il est plutôt rare de se retrouver au coeur de la violence quand l'on de prône que l'amour et tolérance, bla bla bla. Elmesicar trouvait Arianka un peu trop naïve, ou disons, trop éloignée des réalités de ce monde. Impossible d'aider les gens lorsque l'on ne fait qu'ignorer le problème. Malgré tout, cette montre signifiait que ce malchanceux avait plutôt un bon fond.

Suite à cette pensée, les yeux du damnés se posèrent pour la première fois la fillette. Dans cette position il était à sa hauteur, parfait pour plonger dans les tréfonds de son âme et tenter d'y déceler quelque mystères. Même si elle était jeune, son père (qu'importe s'il l'était vraiment ou non) était mort pour elle. Ce qui lui conférait une certaine valeur, il n'y avait plus qu'à trouver laquelle. Pouvait-elle être une Sidhe? Au bout de quelques secondes, Elmesicar choisis son sourire le plus chaleur, se releva et pris la petite par les épaules.

- Je sais que cette nuit n'a pas bien commencée, dis-t-il. Mais il va falloir être courageuse encore un moment. Moi et mon ami allons prendre soin de toi et tu pourras faire le deuil de ton père. Pour le reste... nous verrons, ajouta-t-il dans un soupire.

Le clochard empocha soigneusement la montre avant de se retourner vers Shrike.

- Le tueur peux revenir d'un instant à l'autre. Il faut qu'on protège la petite. As-tu un endroit où dormir? Où l'on pourrait se cacher quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Lun 8 Fév - 17:38

Le type était probablement mort. Elmesicar pataugea dans le sang de l'inconnu, vérifiant le pouls et le contenu de ses poches. Il sembla récupérer quelque chose, sans que William put voir quoi.
L'expression sur le visage d'Elmé l'informa que définitivement, le gisant ici présent était la propriété de Mortis.

Le clochard tenta de réconforter la gamine. Ses lèvres étaient cyanosées, presque bleu marine. Elle était dehors dans cette tenue inadaptée au froid depuis trop longtemps, et serrait son ours en peluche avec tellement de force que le jouet allait bientôt éclater.
Shrike douta que les quelques mots qu'avaient prononcé Elmesicar eurent un quelconque effet, la fille était en état de choc. D'autant que, quand on a le sang d'un homme jusqu'aux coudes, calmer une enfant traumatisée relève de l'exploit.
Shrike écarta l'enfant du terrible spectacle, se défit de son manteau et l'en couvrit. Il tenta d'établir un contact visuel avec elle. Il tenta d'accaparer son attention en démarrant un flot grondant de paroles.

- Le tueur peux revenir d'un instant à l'autre. Il faut qu'on protège la petite. As-tu un endroit où dormir? Où l'on pourrait se cacher quelques temps.
Pas faux.
Il allait probablement falloir faire un peu de ménage chez lui, ce n'est pas vraiment un endroit pour une enfant. Et Elmesicar pourrait y voir des choses que William ne voulait que personne ne voit.
Ce n'est pas comme s'il avait le choix.
- On peut toujours aller chez moi... soupira-t-il
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Lun 8 Fév - 21:02

Le vent du soir emportait avec lui odeur de sang et de poudre, mais ne pouvait retirer cadavres et souvenir traumatisant. Après la mort d’un père sous ses propres yeux, celle d’un clochard pataugeant dans le sang de ce dernier et lui faire les poches aurait certainement achevé le cœur fragilisée d’une jeune enfant….L’état de choc aidant, elle ne devait pas en faire grand cas.

Les lèvres effectivement cyanosées, les pupilles dilatées, Mortis ne tarderait pas à faucher une nouvelle âme fraîche. D’ailleurs, les légendes faisaient souvent état de ces penchants envers les jeunes enfants qu’elle aimait cueillir dans la fleur de l’âge. Toujours sous état de choc malgré les efforts de William, elle accorda néanmoins un léger hochement de tête en guise de récompense. La veste de ce dernier lui permettant de se mettre à l’abri du vent à défaut du froid.

Pour ce qui était des poches de la victime, Chantra aurait pu récupérer des clés d’une demeure mais surtout une sorte de journal à la couverture de cuir. Un recueil de note à première vue. S’il l’avait ouvert, la seule chose qui l’aurait frappé aurait été la progression chaotique de l’œuvre. Les premières manuscrites, suivit d’articles de presse découpées soigneusement jusqu’au milieu était rédigée d’une main soignée dans un Universalis impeccable. Après cela, l’écriture devenait plus chaotique pour finir sur d’immonde gribouillis dans une langue inconnue accompagné de dessin sans queue ni tête. Pour le reste, il aurait fallu une étude plus poussée.

Le port quand à lui restait toujours aussi silencieux. Frais mais tellement silencieux que cela en devenait presque intimidant. Les gros nuages amoncelaient au point de gronder, prémices d’un orage qui ne saurait tarder…
Revenir en haut Aller en bas
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Jeu 11 Fév - 14:11

Ah ces humains. Terrifiant de voir à quel point Elmesicar ne les comprenaient pas. Mais aussi rassurant en un sens, encore une fois. La façon dont Shrike s'occupait de l'enfant était remarquable, si ce n'est fascinante. Il donnait tout l'air de ne pas avoir envie d'être là, sur ce port, mais il fournissait un effort considérable à l'aider, la réconforter, la cajoler dans le seul but de ne pas la perdre.

Elmesicar n'avait pas non plus envie de perdre la fillette, mais les raisons en étaient uniquement factuelles. Elle était la clé de toute cette histoire et sans elle, ils ne sauraient jamais ce qui s'est passé. D'ailleurs, en parlant de ça, l'Incarné termina son travail de fouille et récupéra tout ce qu'il pu du cadavre de l'homme, fourrant dans ces poches sans trop regarder. Le plus urgent était de quitter cet endroit de toute façon.

De plus, il était vrai que son allure n'avait rien de très engageant. Déjà puant au départ, il s'était recouvert d'une couche de sang gluante et repoussante. A bien y réfléchir, c'était à se demander comment la gamine ne s'était pas évanouie.

Le Damné ne pu s'empêcher de sourire (comme d'habitude) et se dit que, même s'il méritait une bonne douche, il préférait être comme cela que comme Shrike. Chacun sa vie après tout.

Prêt à partir et curieux de découvrir l'endroit où habitait son nouveau compagnon de mystère. Elmesicar n'attendait plus que de le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   Jeu 11 Fév - 18:21

Elmesicar n'avait pas répondu. Qui ne dis mot consent rappelle l'adage, et inutile de chercher à sonder ce visage lunaire, étiré par ce perpétuel et presque angoissant sourire. Ce type souriait alors qu'il avait du sang jusqu'aux coudes. Shrike n'est pas facilement intimidé, mais, entre ces yeux d'un éclat peu commun, et ce total détachement de la souffrance humaine, Elmesicar avait de quoi paraitre lugubre.
William se promit de faire un examen un peu plus approfondi, sous les lumières de son appartement.

Il se leva, pris doucement le poignet de la petite, puis commença à l'écarter de la scène.
- A moins que vous n'ayez une voiture on va y aller à pieds. Retirez votre veste, je n'ai pas envie d'attirer l'attention de la police trop tôt. Ce n'est pas très loin quand on sait où passer.
Dans le ciel, les nuages noirs commençaient à montrer leurs crocs. La pression de l'air se faisait de plus en plus lourde, et, pour qui pouvait le sentir, se polarisait doucement. Ça allait être un orage de premier ordre, du genre qu'on aime à regarder de sa fenêtre, en la remerciant d'être entre soi et la déferlante de l'extérieur.
Shrike eut envie de s'allumer une cigarette, mais ce n'était définitivement pas le moment.
Puis il se dirigea vers la grande rue. Il ne fallait pas trainer, avec l'hypothermie de la gamine.

http://srylan.forumactif.fr/ouest-secteur-des-habitations-f6/307-wood-side-appartements-t296.htm#2089
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un endroit douillet où passer la nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un endroit douillet où passer la nuit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Cycle jour et nuit
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» La nuit du renouveau.
» Douillet contre Bakchich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nhale :: Le Port-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Fantastique - autres