AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 307 Wood Side Appartements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: 307 Wood Side Appartements   Ven 12 Fév - 13:37

Au troisième étage de l'immeuble Wood Side se trouve le 307. Dans le 307 vivent William Shrike et ses obsessions.



La porte blanche est munie d'un judas, et donne sur un vestibule. En continuité du vestibule se trouve le salon, la plus grande pièce de l'appartement, qui comprends aussi un espace cuisine. Dans le salon s'entassent difficilement sur le parquet en mauvais état des meubles marrons, une table basse en bois, un meuble télé simpliste, deux étagères, deux fauteuils et un canapé convertible. Une petite télévision à tube cathodique trône sur le meuble prévu à cet effet, une chaine Hi-Fi un peu datée et couverte de poussière somnole entre les livres sur l'une des étagères. Sur la table basse sont éparpillés livres et papiers, ainsi qu'un petit ordinateur portable.
Deux fenêtres donnent sur l'extérieur, principalement une rue chargée de voitures, l'immeuble d'en face et une station de métro.

A droite quand on entre, on trouve une porte puis un petit couloir. Derrière la porte, le cellier, avec la machine à laver le ligne, un étendoir, et les produits de nettoyage.
Le couloir débouche lui sur deux portes en vis à vis. Celle de droite est celle de la salle de bain sommaire de l'appartement, une douche, un évier, une toilette, de la faïence blanche craquelée et un miroir un peu terne. Celle de gauche donne sur la chambre de William, qui contient ce qui devait lui servir de bureau mais qu'il délaisse au profit de la table basse du salon, son lit, une table de chevet, et un placard. La chambre a aussi deux fenêtres, du même type que celles du salon, qui donnent sur la même vue.

Les murs sont blanc cassé et portent fièrement les usures du temps, mélangées à quelques traces étranges, les fauteuils et le canapé ont tous au moins une tache de café, trois cendriers sont disposés stratégiquement dans l'appartement, le frigo est du genre petit mais la cuisine est bien équipée. William aime cuisiner, ça le détend.

Certaines tendances parano et la réalité des choses lui ont fait "cacher" une partie de ses livres et de ses travaux, celle qui n'a rien à voir avec son doctorat de Sciences Humaines, à l'intérieur du bois de la table basse. Mais le seul moyen de récupérer ce genre de documents serait de rendre ses mains immatérielles...

Sinon l'appartement est plutôt propre, malgré les traces de vétusté.
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Ven 12 Fév - 14:08

La clé et la serrure émirent une série de clics, puis la porte s'ouvrit.
Monter jusqu'au troisième étage sans ascenseur n'avait jamais semblé difficile à Shrike, mais il n'avait jamais tenté l'expérience avec une petite fille récalcitrante. Compréhensible. Deux hommes qui emmène une gamine avec eux, ça pouvait être suspect, surtout dans ces circonstances là. Elle n'émettait toujours aucun son, mais un reste de méfiance et du célèbre "n'accepte pas de bonbons d'inconnus" lui faisait refuser de monter chaque marche de l'escalier. Et à chaque marche, Shrike tentait de la persuader de monter, cajolant, implorant, s'énervant même parfois.
Quand enfin ils arrivèrent à la porte du 307, William s'autorisa un soupir de soulagement.
Il avait craint pendant toute l'ascension de tomber sur l'un de ses voisins, ou pire, sur la concierge. Comment expliquer alors pourquoi il ramenait chez lui toute cette petite troupe ? D'autant qu'en deux ans, s'il n'avait absolument jamais fait aucune vague, ses voisins, qui étaient tous là depuis au moins une décennie, avaient la fâcheuse tendance de taxer le docteur Shrike de toutes les perversions possibles et imaginables.
Impératif sociologique : l'étranger est un ennemi.

Quand William pénétra dans l'enceinte tiède de son appartement, il ferma la porte derrière eux, puis amena la petite fille jusqu'au canapé et la couvrit d'une couverture qui trainait dessus.
Alors, son premier réflexe fut de se jeter dans un fauteuil. Il farfouille dans le capharnaüm qui régnait sur la table basse, en extrait un paquet souple de cigarettes, sort un tube blanc un peu cabossé, le porte à ses lèvres puis en embrase l'extrémité à l'aide d'un briquet trouvé au même endroit.
Enfin !
- Faites comme chez vous Elmé.
Il se tourna vers la petite.
- Tu as faim ?
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mar 16 Fév - 12:52

Elmé connaissait un peu ce secteur de la ville mais fut surpris de ne rien reconnaître du tout. Il tenta toutefois de repérer son chemin et de noter mentalement le numéro de l'appartement ainsi que le nom de la rue. Il aurait peut être besoin d'y revenir un de ces jours.

Bien qu'il ai jeté son manteau avant de partir (en transférant tout le contenu des poches dans celles de son pantalon) et qu'il se soit lavé les mains dans l'eau du port, Shrike était resté tendu tout le voyage. Même une fois arrivé dans son immeuble il n'avait pas semblé très rassuré. Peut être n'avait-il tout simplement pas l'habitude de sortir de chez lui... Dans le doute toutefois, l'Incarné jeta régulièrement des coups d'œil autour d'eux pour s'assurer qu'ils n'étaient pas suivis.

Une fois dans l'appartement, la curiosité d'Elmesicar repris le dessus et il ne pu s'empêcher de regarder partout. Il s'était peut être trompé sur son nouveau compagnon, un homme aussi posé ne pouvait pas avoir un appartement aussi chaotique, si? La cuisine en revanche était parfaite, peut être avait-il à faire à un scientifique ou à un chercheur quelconque. Dans ce cas, il était fort possible que leur collaboration soit riche en découvertes.

En attendant d'en savoir plus, le Damné était prié de faire comme chez lui. Quel conseil hasardeux à donner un inconnu crasseux. S'il n'était pas un tant soit peu poli (et donc désireux de rester encore un moment dans les petits papier de Shrike), Elmé aurait immédiatement commencé à ouvrir tous les tiroirs, les placards à la recherche de cachettes secrètes.

Mais il y avait mieux à faire. Il était temps de profiter d'une petite période d'accalmie pour aller se laver et peut être même se changer si c'était possible.

- Shrike, avant de discuter plus sérieusement de la marche à suivre et de faire l'inventaire des informations à notre disposition, est-ce qu'il serait possible que j'utilise ta salle de bain? demanda-t-il d'une manière faussement timide. Cela fait plusieurs semaines que je n'ai pas connu la texture de l'eau ni d'habits propres. Je pense que ce serait une bonne idée pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mer 17 Fév - 0:06

Will…Will…Will…Comme tu avais raison. La suspicion était de mise dans cet immeuble et alors que vous montiez les escaliers, tu aurais pu sentir les dizaines de pairs d’yeux collés aux judas des portes pour vous détailler de pied en cape. A croire qu’il n’avait que cela à faire. Peut être, après tout la vie à Nhale n’était pas exaltante pour la population du commun. Une petite vie tranquille, un boulot sans histoire, râler à la première occasion mais surtout contre le gouvernement incapables…Ca et la voisine du dessus qui était une vrai trainée, sortait le soir à pas d’heure et revenait toujours avec un mec différant.

Enfin c’est l’idée du quartier.

Quel idée de s’installer dans un bouge pareil ? Mais au moins, la concierge ne dit rien tant qu’il n’y a pas de mort. Chacun fait ce qu’il veut et il n’est pas rare comme ce soir d’entendre ton voisin de pallier d’une voix étouffé par les murs hurler contre sa femme et entendre le son d’un corps qui s’écroule sous le coup d’une baffe si massive que le bruit n’avait pu échapper aux personnes près de toi.

Mais ce n’était que des histoires de voisinage…Des histoires qui n’ont pas réussi à rassurer la petite fille. Elle tremblait mais ce n’était peut être pas de froid. Ces yeux bleu te transperçaient et si tu avais détourné le regard, tu aurais remarqué dès lors le médaillon à son cou si fin. Un long talisman, celui d’une épée ailée et à l’arrière de ce dernier, le nom gravée de « Mina ». Une breloque en argent qu’on pouvait trouver au temple de Joshua…Un soit disant charme de protection contre le mal.

En tout cas la jeune fille hocha négativement la tête à l’idée d’un repas. Elle semblait moins choquée mais toujours sous le coup du meurtre sauvage. Elle serrait encore plus fort son ours en peluche qui…Tiens donc, lui aussi possédait un collier. Celui d’un bijou plus terne. Tu n’arrive pas à comprendre pourquoi mais tu sens qu’il a perdu son éclat…Non…Sa vie ? Mais en y regardant de plus près, tu aurais pu comprendre qu’il ne s’agissait pas d’un simple collier. Cela aurait pu passer pour une parure mais on aurait plutôt dit qu’il s’agissait d’un bijou de main…
Revenir en haut Aller en bas
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Ven 19 Fév - 14:49

Elmesicar voulait se laver. Enfin, vu sa tête, il avait d'autres envies que simplement se passer du savon. Et toujours ce phrasé ampoulé, comme s'il parlait en universalis de la même manière dont la langue se parlait 80 ans plus tôt.
Shrike ne savait plus trop quoi penser. A moins que...
Un Sidhe !
Le mot explosa dans sa tête, finalement si simple, tellement évident, élémentaire mon cher Shrike. Elmé était de ceux là, ceux dont la nature humaine est altérée.

- Allez y, au fond du couloir à gauche. C'est plutôt sommaire...
Il se reporta alors à la petite.
Sur son cou brillait ce bijou gravé. Mina ? Était-ce son nom ?
Le design caractéristique du dogme de Joshua, et les habits de la petite. La demoiselle devait être soit de haute extraction, soit encerclée par la religion .
Le nounours portait aussi une chainette. Quand le regard de William se posa sur la ligne d'anneaux argentés, un déclic se fit dans son cerveau.
Il n'y a pas de sixième sens pour les Incarnistes, ils ne sentent pas la magie, ni ne voient de couleur spécifique en dehors du spectre habituel. En tout cas pas William.
Mais quelque chose, appelez ça une intuition, lui disait que la parure de l'ours en peluche était magique. Il se trompait peut être, mais ça valait bien un petit examen.
Pour l'instant il fallait nourrir la jeune fille.

William rentra dans la cuisine et se mit à préparer des spaghettis à la carbonara. Dans le top 5 des plats préférés des enfants de cet âge, ce genre de pâtes frisait souvent la première place.
Tout en faisant dorer les oignons et l'ail, il demanda :
- Bon, comment t'appelles-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mar 23 Fév - 1:42

Ah une bonne douche, quel bien cela faisait après tant de temps. Shrike avait raison, l'endroit était plutôt sommaire mais il faisait correctement son office. Il n'avait même pas cherché à fouiller la salle de bain, de l'avis du Damné, ce n'était pas le genre d'endroit où cacher des choses importantes.

Mieux encore, cette douce odeur de nourriture maison qui traversait l'appartement m'était en joie Elmé. C'était définitivement une bonne soirée, parfaite même, si elle devait être la dernière période de tranquillité avant longtemps. De l'eau chaude, un plat de pâte, une discussion avec un ami et ... une petite fille terrorisée. Bon, il avait connu pire.

Il était maintenant temps d'attaquer les choses sérieuses. Elmesicar s'assit sur le fauteuil dans le séjour, et trouva tant bien que mal de la place sur la petite table pour étaler ses découvertes : Une clé, un livre très usé (le rêve de tout bon rat de bibliothèque) ainsi que la fameuse montre à gousset à l'effigie d'Arianka.

Confortablement installé sur son siège, se délectant par avance de l'odeur de la sauce qui mijotait, l'incarné commença à feuilleter le livret. Et tout particulièrement à partir du milieu. Avez-t-il déjà vu cette longue auparavant?

- Je pense que la prochaine étape est d'essayer de trouver d'où viens cette petite fille, commença Elmesicar en souriant à la petite demoiselle. Il y a peut être un indice là dedans. Et toi, Shrike, que penses-tu de toute cette affaire?
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mar 23 Fév - 2:29

La petite fille semblait encore sous le choc bien que l’appartement semblait avoir raison du froid persistant sur ces lèvres. Totalement perdu, confuse, elle tenait son ours en peluche si fort que ces poings finirent par blanchir sous la pression exercée. Elle l’exhibait devant elle tel un bouclier contre ces inconnus…Mais devait bien se rendre à l’évidence qu’à part le type qui sentait bizarre…Et qui bon avait l’air bizarre aussi fallait bien l’avouer…L’autre type était plutôt sympathique.

Oh bien sûr papa lui avait bien dit qu’elle ne devait pas parler à des inconnus mais papa n’était plus là et elle était perdue. Peut être que si elle se montrait gentille, on la ramènerait à la maison ? Elle fini par se laisser entrevoir son regard par-dessus le grand ours de la destruction.

Mina…Mina Ashcroft

Ashcroft aurait pu être un nom familier pour tout ceux qui lise le journal et qui prenne le temps de lire le nom en bas des 4 colonnes à la une. D’ailleurs, un érudit des informations aurait pu savoir que ce nom n’était pas uniquement lié à un seul journal mais à plusieurs dont le fameux Eris Info.

Pour ce qui était du journal…Elmersicar se rendit rapidement compte…Qu’il était probablement incapable de lire ce qui était écrit dans ce journal. S’il avait été linguiste, il aurait eut une petite probabilité d’y arriver. La raison ? Elle était très simple. Il n’aurait même pas sut sur quel base partir ! Il n’y avait pas vraiment de mot mais plutôt des symboles griffonnés à la hâte accompagné de dessins étranges et de diagrammes n’ayant aucun sens particulier sans contexte adapté. Ici et là, on pouvait trouver quelques mots en universalis faisant référence à des poèmes pour le moins lugubre, tragique pour d’autre…Néanmoins magnifique au passage. Pas à la portée du premier venu.

Dehors, la tempête battait son plein et quelques éclairs déchiraient le ciel. Dans un flot de lumière, l’espace de quelques secondes, on aurait presque pu apercevoir une ombre gigantesque sur le toit d’en face…Mais ce qui devait surtout attirer l’attention, c’était les sirènes de police qui rugissait dans la nuit, tentant de faire concurrence aux grondements de la nature elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mar 23 Fév - 13:29

Les pâtes étaient prêtes.
William débarrassa la table basse d'un coup, en épaulé-jeté, sur le fauteuil le plus proche, puis installa des sets et des couverts. Il n'avait que trois de ces rectangles en plastique assez moche, qu'il gardait pour les grandes occasions, c'est à dire les rares fois où il ne mangeait pas seul.
Elmesicar avait déballé toutes les possessions de feu le père présumé de la petite sur la table, et émis l'hypothèse que ces objets contenaient une part de l'explication à cette étrange situation. William y jeta un coup d'œil rapide. Après manger, et une fois que mademoiselle aurait déballé son sac.

Quand Shrike déposa devant ses invités les assiettes fumantes, celle-ci dit d'une petite voix son nom. Le même que sur le bijou.
- Mina... Mina Ashcroft
La petite Ashcroft !
Ça voulait dire que le type qui s'était fait refroidir devant eux pouvait être Ashcroft, l'homme d'affaire.
William se faisait livrer tous les matins Eris info, il savait donc vaguement qui était le personnage. Il évita tout de même de tirer des conclusions hâtives, homonymie possible. Quoique, ça ne jurait pas avec ses suppositions de tout à l'heure.
- Ne t'inquiètes pas Mina, tu es en sécurité ici, dit William en s'asseyant devant sa propre assiette. Je suis William, et voici Elmé. Bon appétit !
Il essaya de produire un sourire engageant, puis porta à sa bouche la première bouchée. Une fois avalée, il reprit.
- Bon, Mina, et si tu nous racontait un peu ce que tu faisais dans le froid tout à l'heure avant qu'on te trouve ?
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mar 23 Fév - 15:11

Elmesicar ne pensait pas qu'elle parlerait. Et même si elle le faisait, ça n'irait pas bien loin. Il y avait de fortes chances pour qu'elle se soit faite réveillée en trombe, en pleine nuit et sans explication. Éventuellement, elle pourrait avoir été le témoin d'un changement de comportement chez son père il y avait quelques mois, environ à la période à laquelle le carnet de note devenait ésotérique. Mais cela n'expliquerait rien du tout...

Ashcroft... flute. Autant pour la discrétion. Elmé ne savait pas grand chose sur cet homme mais la mort d'un géant de la presse avait d'office sa place en première page. Sans même parler du fait que l'Officionatum avait ses petites entrées dans le milieu. En tout cas, son souhait de pouvoir s'infiltrer dans la maison d'un anonyme volait en éclats.

D'ailleurs, il commençait à devenir paranoïaque. Et si les sirènes de police étaient pour eux? Dans le doute, l'Incarné jeta un coup d'œil par la fenêtre, peut être même deux, c'était plus prudent. Un mauvais pré-sentiment le prenait aux tripes. Pas sur toute l'affaire, juste là, maintenant, comme s'il allait se passer quelque chose d'inattendu.

Bien sur, le Damné adorait l'inattendu, tant que sa vie n'était pas en danger. Il termina donc ces pâtes avec le sourire et avidité, comme quelqu'un qui n'a pas manger depuis des semaines et hésita même à se resservir. Il était toute fois sur d'une chose, certainement évidente mais corroborée par le fait que Monsieur Ashcroft avait agit dans l'ombre du port et non pas ouvertement par voie de presse : La petite fille était la clé. Elle était en possession, ou était elle même un élément de grande valeur. Les personnes dans la voiture étaient venues là pour un échange (d'informations, de la fillette, du carnet?), d'autres personnes ne voulaient pas qu'il eu lieu ont engagé un tueur pour éliminer l'homme d'affaire.

Mais cela ne collait pas, ou bien il manquait quelque chose : Pourquoi le tueur n'était-il pas venu chercher ... quoi que ce soit? Finalement, le père avait peut être de l'importance. Sans lui, la transaction ne pouvait être terminée.

En attendant la réponse éventuelle de Mina, Elmé repris en main la carnet de notes et chercha encore. D'abord dans les couvertures, il était tout à fait possible d'un objet soit caché à l'intérieur. Puis il commença à lire très attentivement la première partie, tentant de recouper les informations disparates pour comprendre le changement de personnalité de l'homme. Etait-il sur des recherches? Avait-il rencontré quelqu'un d'intrigant, personnellement ou professionnellement? Avait-il lui même commencé à observer des mutations de Sidhes?
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mer 24 Fév - 1:57

Que nous racontait donc ce journal…Hé bien à vrai dire, les premières pages n’étaient que divers listes de nom et de quelques biographies sommaires…Mais plus loin on remarquait que chaque nom renvoyait à une autre page. Laquelle expliquait en détail…La scène d’un crime. Plus particulièrement d’un suicide. A vrai dire, une bonne partie de la première partie ne parlait que de suicide ! Il devait y avoir au bas mot une cinquantaine de cas. Peut être le double ! A chaque fois on retrouvait la biographie du suicidé mais aussi les notes d’Ashcroft : Plan de la maison, pièce dans laquelle on avait retrouvé la personne, annotation sur tout ce qui lui paraissait alors suspect, détails anodins, lectures et fréquentation. Un dossier exhaustif avec parfois une interview d’un professeur en psychanalyse, celui d’un proche de la victime ou encore le rapport succinct d’un policier voir d’un légiste.

Un dossier pour le moins exhaustif, très complet, très professionnel et pour le moins…Hétéroclite. Difficile de trouver un point commun à toutes ces morts. Sauf qu’elles étaient toutes du à un suicide. Parfois simple, d’autres fois étrange ou inexplicable. Le pire, c’est que le dossier semblait couvrir une période d’une dizaine d’années à première vue. Cela pouvait aller d’un dentiste s’enfonçant une fraise dans la gorge, au dérapage d’un père de famille qui massacrait sa famille avant de se donner la mort voir plus simple, le saut dans le vide d’une jeune étudiante sans compter les morts inaperçu de squatteur devenu tellement paranoïaque qu’ils ont fini par se pendre. Impossible d’en dire plus pour le moment.

…A moins que…

…Chose remarquable, dans la marge Elmesicar pouvait trouver parfois quelques symboles qu’il avait déjà vu plus loin dans la seconde partie. Cela revenait parfois par moment. Peut être de la Steno ? Normal pour un journaliste, non ?


Pour ce qui était de la fillette, elle ne semblait guère disposer à manger et ne semblait pas complètement encore à l’aise avec le groupe. Elle regardait le plat mais n’était pas encore décidée à manger. Elle était encore terrorisée et cela se voyait assez facilement. Mais elle faisait preuve d’un grand courage, a la voir si peu encline à pleurer.


Papa…Papa m’a prise en pleine nuit. Il était bizarre…Il était tout vide. Il était triste et vide. Il m’a demandé de venir…Il avait les yeux mouillés mais sa main était forte. Il m’a emmené et il a dit qu’il m’aimait…Et qu’il était désolé. Il m’a dit qu’il allait y avoir un grand bruit et que je devais pas m’inquiéter. Que je devrais courir très vite

Elle sera un peu plus son ours en peluche…
Revenir en haut Aller en bas
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Jeu 25 Fév - 11:57

La petite ne mangeait pas, et Elmésicar mangeait pour deux. Pendant un moment, William se demanda s'il n'allait pas aussi terminer la part de Mina.
-Papa…Papa m’a prise en pleine nuit. Il était bizarre…Il était tout vide. Il était triste et vide. Il m’a demandé de venir…Il avait les yeux mouillés mais sa main était forte. Il m’a emmené et il a dit qu’il m’aimait…Et qu’il était désolé. Il m’a dit qu’il allait y avoir un grand bruit et que je devais pas m’inquiéter. Que je devrais courir très vite, dit elle en regardant fumer ses pâtes couvertes de fromage fondu.
L'homme qui s'était fait tuer était bien le père de Mina, c'était sur et certain. Et apparemment il s'attendait à quelque-chose quand il est sorti de sa maison en hâte avec sa fille à la main. A se faire descendre ? S'il s'attendait à mourir, pourquoi avoir voulu que sa fille assiste au spectacle ? Il ne lui avait pas menti comme un looser pourrait mentir à sa progéniture dans ces cas-là, il n'avait pas fait passer leur petite escapade pour un jeu ou quoi que ce soit d'autre. Il s'attendait à mourir ?!
Mais de la main de qui, voilà une bonne question. Il y avait trois parties en présence, William et Elmesicar cherchaient à restaurer un triptyque.
Et ce mot. Ce mot tout simple qui faisait encore plus clocher l'ensemble. Papa était "vide".
Pas effrayé, vide. Et triste.
Donc papa n'était pas tout le temps "vide". Donc papa n'était probablement pas dans son état normal quand il avait tiré sa fille du lit.

En voyant que Mina ne touchait toujours pas à son assiette, Shrike eut un petit pincement au cœur.
Pas vraiment du genre affectueux, il eut des scrupules à prendre dans ses bras cette enfant qu'il ne connaissait pas.
- Bon, euh, arrête de penser à ça, commença-t-il, géné. Pour l'instant Mina, il faut que tu reprennes de forces et que tu te reposes. Demain nous te ramènerons chez toi. Le cauchemar est terminé maintenant... D'accord ?

Bravo ! Quelle magnifique performance ! La salle se lève pour une standing ovation de vingt minutes ! Un véritable artiste du réconfort de petite filles ce William Shrike !
William se sentait à peu près autant à sa place qu'un cul de jatte dans un 110 mètres haies. C'était probablement le mieux qu'il pouvait sur le moment. Si ça ne suffisait pas il faudrait passer par la case câlin, et Will n'était même pas sûr de se rappeler comment on faisait...
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Dim 28 Fév - 2:47

Quelle petite fille intelligente, vraiment. Elmesicar n'en aurait pas espéré tant. Après tout, son père été mort, elle se retrouvait parmi des inconnus dont l'un puait la crasse et elle arrivait tout de même à décrire une scène avec une sensibilité prononcée. Du moins, intelligente était le premier mot qui lui venait à l'esprit mais à plus y regarder, son regard était étrange ... vive, éveillée, sensible étaient peut être des termes plus justes pour décrire Mina Ashcroft. Etonnante dans tous les cas. Parfaite pour le besoin insatiable d'étonnement du Damné.

Récapitulons encore : D'abord, Elmé avait sa confirmation concernant la deuxième partie du journal. Papa businessman n'était plus vraiment lui même. Il n'était peut être même plus seul. Et cela se caractérisait par des absence, un vide... Ensuite, détail qui avait son importance, l'homme avait prévu que la soirée se passerait mal. La fillette était vraiment importante.

Mais il manquait encore trop d'informations, trop d'inconnues et il y avait trop de parties en jeux. Ils allaient entrer en plein dans le domaine d'un grand mania de la presse, assassiné la veille et dont la vie (la mort?) était entremêlée d'affaires occultes voir même de religion. Tout cela avec le risque de se faire accuser d'enlèvement d'enfant et bien entendu, dans le flou le plus total sur ce qui s'était passé. L'Incarné avait beaucoup de mal à croire que "le cauchemar serait terminé", pas pour William et lui en tout cas.

- Mina, qu'entends tu lorsque tu dis que ton papa était "vide"? demanda Elmesicar d'une voix qu'il espérait douce. L'avais tu déjà vu dans cet état?
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Lun 1 Mar - 23:23

La petite fille ne semblait pas plus calme devant les propos de William. Après tout, il n’était pas le champion du monde quand il était question de rassurer les jeunes filles. Mais au moins, elle ne pleurait pas faisant preuve d’un courage remarquable compte tenue de son traumatisme. Elle tenait fermement sa peluche et n’en démordait pas malgré ses yeux embuées de larme. A un tel point qu’elle ne pu répondre à la question d’Elmesicar mais secoua la tête à la négative.

Elle enfouie ensuite son visage dans la peluche en serrant les dents pour ne pas pleurer mais l’on pu entendre un petit murmure…

J’veux voir sans nom…Il a promit…Il a promit

La conversation fut brutalement interrompue par un bruit de sonnette puis par des coups sourds sur la porte. Bientôt une voie masculine se fit entendre.

Monsieur Shrike ? Monsieur Shrike ? C’est la milice. Je suis l’officier Colde affilié au clan Aerl. Je suis accompagné de l’officier de police Falk. Veuillez nous ouvrir s’il vous plait.

Si l’un de nos protagonistes c’était avancé jusqu’à la porte, il aurait pu voir qu’il y avait effectivement un officier de la milice et un officier de police devant le pas de sa porte. L’un en civil et l’autre en uniforme. Rien qui sortait de l’ordinaire en somme sauf peut être la femme qui les accompagnait et qui n’était rien de moins que…La commère de l’immeuble !

Nous voudrions simplement faire une enquête de routine. Cela ne prendra pas beaucoup de temps…

L’officier de police attira l’attention de son collègue en pointant le sol où une goutte rouge sang s’étalait jusqu’à l’appartement de Will…Une bonne idée de patauger dans le sang de sa victime Elmersicar ? Le temps avait peut être séché les vêtements mais la pluie avait emportée une partie de son dû….

Ouvrez !

Mais pendant que les secondes s’égrainaient, un observateur avertit aurait peut être entendu le bruit d’une clochette…une ombre qui s’élançait depuis l’extérieur vers la fenêtre avant d’être arrêté subitement et disparaître dans la nuit…
Revenir en haut Aller en bas
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mar 2 Mar - 13:27

Bon, la situation n'allait probablement pas s'arranger toute seule, du moins pas aujourd'hui. Tant que Mina était sous le choc, pas la peine de s'escrimer. Peut être jamais d'ailleurs, sans le concours d'un psychologue du moins.
Si William avait quelque notions de psychologie, ce n'était définitivement pas sa spécialité.
En levant la tête, il aperçu ses diplômes, ceux qui attestaient de ses compétences profanes. Quel étrange tic. Il se réfugiait dans ses succès quand quelque chose échappait à son contrôle. Inconsciemment. Comme si ses compétences livresques avaient jamais été d'une quelconque utilité dans la vie. Oh bien sûr, il avait atteint une position et un salaire suffisant grâce à ces trois bouts de papier stylé parchemin, mais pour le reste, ça n'aidait pas vraiment.
Certaines personnes ont des capacités innées, d'autres ne savent rien faire, sont charismatiques ou ne le sont pas, sont intelligentes ou ne le sont pas. Mais aucun de ces traits, aussi attrayants soient-ils en fiction, ne rendent une vie meilleure qu'une autre. Savoir ça peut être source de sérénité, en théorie. Pas en pratique.

Dans sa rêverie, William avait à peine perçu la réponse de Mina à Elmesicar. Encore une preuve qu'ils n'obtiendraient rien de la petite, du moins directement. Par contre le nounours l'intriguait au plus haut point.

- Monsieur Shrike ? Monsieur Shrike ? C’est la milice. Je suis l’officier Colde affilié au clan Aerl. Je suis accompagné de l’officier de police Falk. Veuillez nous ouvrir s’il vous plait.
Merde, c'est quoi ça maintenant !
Il se précipita vers la porte, et plaça son œil contre le judas. Des flics. Deux putain de flics, et la vieille Soldsworth, cette chère vieille carne de Trisha Soldsworth.
A son âge, quand la sagesse est sensée avoir percé le voile de connerie des jeunes, ses seules occupations étaient de regarder la télévision au volume le plus élevé possible et rendre la vie de ses voisins la plus impossible.
Elle habitait au fond du couloir, et son judas à elle donnait sur tout le volume commun de l'étage, une position parfaite pour torpiller de son jugement les allées et venues du voisinage.
- Nous voudrions simplement faire une enquête de routine. Cela ne prendra pas beaucoup de temps…
Une enquête de routine, bien sûr. Et je suis la sœur de l'empereur du Rakuyen.

William tourna la tête pour évaluer la situation, ce n'était franchement pas glorieux. Elmesicar ne s'était pas changé (pourquoi l'aurait-il fait ?), et Mina était pâle et couverte de poussière.
Il attrapa le regard d'Elmé, et tenta de lui faire passer le message par un signe de tête.
Et merde, encore mieux, il y avait du sang partout par terre ! William attrapa le paillasson avec le pied pour en essuyer une partie, sans effet notable.
Il s'alluma...
- Ouvrez !
... une autre cigarette.
Après avoir expiré un bon coup, il défit le loquet et ouvrit la porte.
- Ouais, ouais, je suis là, lança-t-il. Officiers ? Je peux faire quelque chose pour vous aider ?
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mar 2 Mar - 16:23

Je suis bien entendu ouvert à toute erreur ou interruption au milieu du processus ^^

Oh la poisse! Elmesicar pensait avoir la nuit, ou du moins la soirée histoire de démêler un peu ces informations avec William et tenter de mettre au point des plans d'actions sur la suite. Ces policiers étaient arrivés beaucoup trop vite. C'était officiel, le Damné détestait la presse.

Soit, il faudrait faire avec, même si son nouvel ami avait tout l'air de paniquer un petit peu. Il fallait agir vite, très vite. Premier problème: les assiettes. Elmesicar n'avait pas le temps de faire attention au bruit, il pris les deux assiettes vides (ainsi que les couverts) et les entassât sur une pile de quoi que ce soit qui trainait dans le coin, des journaux, des livres ou, dans le pire des cas, par terre. C'était un appartement pour célibataire, ne pas faire la vaisselle n'avait rien d'étrange.

Deuxième problème: les indices. Il fourra grossièrement les objets dans ces poches et se leva.

Troisième problème: la fillette. Elmé ouvris rapidement la fenêtre du salon et jeta un œil en contrebas. Le troisième étage n'était pas vraiment une bénédiction mais encore une fois, il fallait s'en contenter. La seule raison pour laquelle il n'exécuterait pas son plan serait la présence d'une patrouille de police.

Au moment où il se retourna, William le fit un petit signe de tête. Et bien quoi, humain? Qu'essais-tu de me dire? Gagne du temps et rends toi utile. Ne sens-tu pas l'adrénaline qui monte en toi? C'est le signe du monde qui bouge, le sang qui coule dans les veines du destin. Chaque impulsion te pousses à te dépasser, à vivre le danger comme si c'était ton dernier jour sur terre. La peur n'est qu'une conséquence de l'esprit étriqué et manipulé de l'Homme depuis des siècles ou des millénaires. La peur est inutile, seul l'instant présent compte et le plaisir qui en résulte.

Dernier problème : Le sang. L'Incarné n'avait pas le temps de s'en occuper, William devrait trouver une excuse crédible. Sans plus réfléchir, Elmesicar enroula la couverture autour de Mina, jusqu'à lui cacher la vue, la pris dans ses bras et sauta par la fenêtre ouverte.

C'est seulement lorsqu'il fut dehors, volant en direction du toit du bâtiment d'en face qu'il parla à la fillette. Plus pour se calmer lui que pour la rassurer elle, car si n'importe qui le voyait dans cette situation, il aurait le droit à l'Officionatum. Il avait encore une fois agît un peu trop vite, mais l'Incarné avait l'intuition que ces policiers n'étaient de simples flics.

- Mina, je sais que cette nuit n'est pas de tout repos pour toi. Mais il va falloir apprendre à nous faire confiance. Tu retrouvera sans nom, ta maison et nous découvrirons ce qui est arrivé à ton père.

La nuit jouait en leur faveur. Le petit couple se posa doucement sur le bord du toi et Elmesicar fit son possible pour observer la fenêtre de l'appartement, avec comme priorité de ne pas se faire voir.
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mer 3 Mar - 1:09

Le flic avait déjà la main sur son arme, révélant un bout de peau au niveau de son poignet. Un petit tatouage était visible. A peine plus grand qu’un timbre mais d’une portée que Will pouvait largement comprendre. Ce symbole, l’universitaire l’avait déjà vu dans sa prime jeunesse en fouillant dans des bibliothèques où nul homme sain d’esprit aurait osé fouler de son regard les manuscrits interdits. En fait, ce n’était pas exactement le même, mais l’humain pouvait être certain d’une chose. Ce n’était pas un tatouage humain mais une rune infernale. Son symbolisme renvoyait à quelque chose d’ancien et pourtant il était plus moderne dans sa conception. Plus urbain, plus humain, plus épuré, presque stylisée. Sa signification ? Il renvoyait au culte de l’indicible. Pas à une notion, ni un verset, ni même au Dieu…mais c’était plus religieux. Comme si on s’intéressait plus au culte qu’à la divinité. Plus vers un esprit de communautarisme que vers l’individualisme.

Est-ce que…nous pouvons rentrer ? Vos voisins ont vu une petite fille et un homme couvert de sang. Nous aimerions vérifier que tout va bien. Je suis désolé de vous déranger à cette heure aussi tardive mais un crime vient d’avoir lieu sur le port et une fillette à justement disparue.

C’était le milicien qui venait de parler. Il c’était avancé et semblait zieuter à l’intérieur de l’appartement rapidement.

J’ai cru entendre des bruits venant de derrière vous. Vous n’êtes pas seul Monsieur Shrike ?

Il eut un petit sourire en regardant l’humain de pied en cape.

Au fait, est ce que vous allez bien ? J’ai vu les traces de sang à moitié diluée par la pluie…Vous vous êtes blessé ?


Et pendant ce temps sous une pluie battante, une petite fille se débâtait dans les bras de l’incarnée, bien décidée à ne pas se laisser faire par ce drôle de type si bien qu’elle couru hors de sa portée à peine atterrie sur le toit.

Dans un éclair, une silhouette venait d’apparaître. Celle d’un homme dans une sorte de robe Rakuyen rouge brodée d’or. Des manches dépassaient trois griffes de métal impressionnante de part leurs tailles aussi bien que part leur style moderne. Le visage était masqué par un tissu lesté de plomb pour bien le tendre. Un symbole était dessiné dessus mais il ne disait rien à l’incarné.

De l’autre côté, la situation n’était pas meilleure. Cette fois c’était une silhouette impressionnante dépassant les deux mètres de hauteur dominait l’autre partie du toit, cernant Elmesicar qui avait désormais toute retraite coupée et surtout…Loin de l’enfant. Le second protagoniste portait un costume dont la particularité était d’être brodée sur le côté gauche. Un dessin représentant vraisemblablement les trois identités de Mortis, toutes côte à côte, la gardienne sur la manche…Mais le détail le plus troublant devait certainement être la masse de cheveux que l’individu portait tout autour du cou. Une fois déployé, on pouvait être certain qu’ils auraient pu atteindre le sol. Ahhh il y avait aussi son arme. Une lance impressionnante devant mesurer au moins trois mètres, massive et gravé de mille et un symboles religieux presque tous rattaché à Mortis.

Le géant agita son bras faiblement et un tintement de clochette se fit entendre attirant l’attention de la petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mer 3 Mar - 13:21

Un bruissement de bois, suivi d'un appel d'air, deux personnes qui bougent. Si ce que William percevait avait une quelconque réalité, Elmesicar venait de sauter par la fenêtre, du troisième étage, avec Mina.
S'il avait encore des doutes, ceux-ci venaient de faire le saut de l'ange, Elmé égal Sidhe.
Le flic en civil avait la main sur son arme. Sur son poignet avait été incrustée une rune infernale avec de l'encre du Rakuyen, le symbole de ceux qui suivent les préceptes de l'Indicible. Il était apparemment déjà au courant du meurtre d'Ashford.
A ce stade, ce n'était plus une anguille sous la roche, mais carrément un requin. Et Soldsworth qui opinait du chef, ponctuant chaque phrase du milicien d'un coup de son menton tout en largeur, son sac à main serré entre ses bras. Elle avait du les voir dans la cage d'escalier, Mina, Elmé et lui, puis se précipiter sur le combiné de son téléphone et composer le numéro des urgences.
Vu le passif de sa voisine, William n'aurait aucun mal à mettre en doute sa parole. Quant au sang...
Quitte à tout jouer sur un coup de dés, autant que ce soit fait dans les règles.

- On dit docteur Shrike, merci.
Il retira la cigarette de sa bouche.
- Je suis seul ce soir. Je dois avouer que ma vie sociale n'est pas très active.
Une étrange pensée : et si ces filcs n'étaient pas que ce qu'ils semblaient être ? Ils étaient arrivés trop vite, et avec toutes les pièces du dossier. Nhale est une ville au système policier corrompu, surtout dans le secteur Ouest.
- Ah, ça ? Non, ne vous inquiétez-pas, juste une petite expérience culinaire qui a mal tourné. Entrez je vous en prie.
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mer 3 Mar - 13:51

Par tous les dieux, qu'est ce que c'était encore ! Cette affaire allait bien au delà des imaginations les plus folles d'Elmé... C'était énorme... trop grand pour lui?

Pendant un temps, il avait oublié jusqu'à l'existence même de la fillette. Son regard allait d'un assaillant à l'autre, tentant de déchiffrer les intentions de chacun. Qui était la cause, et qui était la conséquence? Ses émotions étaient paradoxales également, son visage passait de la jubilation à l'inquiétude en permanence. Son instinct de survie et son besoin du danger n'arrivaient pas à se départager.

Moralité : l'Incarné ne savait pas quoi faire. Inconsciemment, il recula jusqu'au plus prêt du bord, le plus "loin" qu'il pu des monstres qui étaient apparus sur ce toit.

Puis ce petit bruit de clochette que Mina reconnu. Un de ces deux personnages était surement le fameux "Sans nom"... une expérience ratée? Un manipulateur qui avait pris possession du père Ashford? Un seul moyen de répondre à ces questions : survivre. Le Damné mis en sourdine son combat intérieur et récupéra le petit revolver caché sur lui. Il ne servirait surement à rien mais ça le rassurait.

Ces symboles sur l'arme du monstre à clochette étaient ceux de Mortis, associés à Arianka, ça n'avait aucun sens. N'arrivant pas à se concentrer, il arma son pistolet, puis il sorti de sa poche la montre à gousset des fois qu'un nouvel indice prendrait sa place dans le puzzle actuel.

Bref, il se préparait à subir de plein fouet les futurs évènements.
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Jeu 4 Mar - 0:05

Le milicien fini par forcer le passage pour entrer dans l’appartement et inspecta les lieux d’un rapide coup d’œil à l’intérieur et fini par tomber sur quelques petites traces de sang sur le sol. Il tourna presque immédiatement son regard vers William cherchant une trace de bandage ou quoique ce soit qui puisse le mettre sur la voie.

Je suppose que vous avez une explication ?

Il y eu un bruit sourd dans le couloir. Comme si un objet lourd venait de heurter le sol…Un objet lourd ou un corps humain. La porte à peine entrebâillée s’ouvrit brusquement sur le policier qui ouvrit le feu sur son collègue, le touchant en plein ventre. Sous l’impact, les jambes de l’officier Colde se dérobèrent, vide de toute force si bien qu’il tomba lui aussi au sol. Probablement en état de choc mais il bougeait encore assez pour confirmer qu’il était encore en vie.

Par contre derrière l’officier Falk, la vieille c’était prit une bastos dans la nuque sans autre forme de procès. Mais ça…C’était certainement un détail accessoire quand on se retrouve avec une arme sous le nez. Le policier entra doucement en regardant autour de lui.

Très bien Docteur. Je crois qu’on va avoir une petite conversation vous et moi. Selon vos réponses, votre vie reprendra son cours normal…Ou prendra une tournure plus définitive. Si vous avez comprit les termes de notre marché, nous allons commencer voulez vous. Je suis légèrement pris par le temps.

Il arma le chien de son pistolet. Les yeux de l’agent était d’un bleu si clair qu’on aurait pu sur l’instant les comparer à un glacier.

Première question…Qui vous a engagé pour liquider Ashcroft ? Oh, je tiens à préciser que si je ne sens pas une réponse totale et honnête, la suite pourrait se révéler particulièrement douloureux.




Sur le toit, la situation était pour le moins…Curieuse. Le géant venait de laisser tomber le fer de sa lance au sol, s’enfonçant dans ce dernier sans aucune difficulté, témoignant d’un poids impressionnant. Nul doute qu’aucun homme normalement constitué ne pouvait manier une telle arme. L’homme à la robe ne semblait…Pas particulièrement rassuré.

Le regard de ce dernier balançais entre la fille et Elmesicar…Enfin plutôt la montre qu’il tenait en main. Puis il regarda à nouveau le géant ne sachant pas vraiment sur quel pied danser. Les griffes s’animaient dans un cliquetis horrible à entendre. La tension montait dans l’air à un tel point qu’Elmesicar pouvait sentir cette terrible pression s’installer…Une terrible épée de Damocles…S’il faisait le moindre mouvement brusque, le combat allait subitement être déclenché. La plus grande menace venait de la terrible allonge du géant. Il se ferrait embrocher en moins d’une seconde s’il s’enfuyait.

Même Mina pouvait deviner ce qui allait se passer si elle bougeait. Il n’y avait à vrai dire que la pluie qui osait briser le terrible silence qui s’imposait maintenant. Puis finalement ce fut l’homme à la robe qui le premier parla d’une voix pour le moins…Désincarnée.

Hé toi…Le type à la montre…Dépose là sur le sol. Ca et le journal. Fait le et je te laisserais partir en vie.

Puis il sembla s’adresser à son adversaire.

Quand à toi le mercenaire, mon maître t’offrira tout l’argent que tu désireras si tu nous laisse la fille. Nous t’offrirons plus si tu nous dis pour qui tu travaille. Tu es bien un mercenaire, non ?

Le bras du géant s’anima, laissant échapper le son de la clochette. Sous la masse de cheveux qu’il avait autour du cou en guise d’écharpe, il était difficile de dire s’il souriait ou pas mais son regard acier était aussi glacé que la pluie.

Moi j’vous propose que vous vous taillez tout les deux en laissant le contenue de vos poches ici. Après je verrais si je suis d’humeur à vous laisser en vie…

La tension augmenta d’un cran…
Revenir en haut Aller en bas
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Jeu 4 Mar - 12:39

Les mains d'Elmesicar étaient comme douées d'une vie propre, elle n'arrêtaient pas de trembler sans qu'il puisse y faire quoi que ce soit. La scène qui se déroulait devant lui était l'une des plus dangereuse qu'il n'avait jamais vécu, malgré son caractère ... cocasse. En effet, il était plutôt rare de voir une sorte d'assassin Rakuyen avoir peur et un géant amoureux d'une fillette dans un même espace.

Déjà, Clochette Man n'était pas la poupée de Mina, ce que le Damné avait pensé au premier abord. Ce qui faisait donc de la fillette un objet d'échange au même titre que la montre et le journal. Peut être même de la clé mais ils n'avaient pas l'air de savoir qu'il l'avait en sa possession.

Elmé comptait les points et les chances qu'il avait d'agir. Il possédait pratiquement tous les indices mais aucune réponse. Griffes de La Nuit n'avait également pas toutes les réponses (ce qui était plutôt rassurant), mais des employeurs puissants. Clochette Man lui, était une autre paire de manches, il semblait avoir toutes les réponses et la confiance de la gamine, sans parler d'une force brute à décoller du bitume. Mais bon... une lance de cette taille devait être bien difficile à manier, quelques secondes suffiraient largement.

- Je... je... je vous donnerai tout ce que vous voulez, commença l'Incarné dans un bégaiement pitoyable et balançant son regard d'un assaillant à l'autre. Je... je pourrais mmm... même vous aider ssss... si vous voulez.

Au fur et à mesure que l'adrénaline montait en lui - une fois de plus dans cette soirée - ses mains cessèrent de trembler. La peur était presque une variable inconnue dans sa vie, même si son instinct de survie était une sensation toute proche. Ce qu'il s'apprêtait à faire par contre relevait du suicide pur et simple mais il lui fallait plus d'information. C'était une chance unique qu'il avait d'en découvrir plus.

Il commença donc à parler, doucement, égrainant les mots comme de l'or fin qu'il ne faut pas gâcher. Tout au long de sa courte tirade, il se redressa, pris de l'assurance, souris comme il en avait l'habitude. Puis, dans un seul mouvement léger, tendis le bras qui portait la montre au dessus du vide et braqua son flingue sur la fillette.

- Mais d.. d... d'abord... nous allons prendre un peu de temps pour faire connaissance, que je sache quel camps choisir. Vous êtes qui? Et qu'est ce que vaut cette fichue gamine? Je veux tout savoir.

Bien sur, Elmesicar n'était pas un imbécile fini. Il avait vraiment l'intention d'exécuter sa sentence tacite. Au moindre mouvement suspect, il lâcherait la montre et tirerait une salve vers l'enfant avant de s'envoler. Oh, il n'avait pas vraiment envie de tuer Mina, il n'en avait juste rien à faire, bien viser n'était même pas obligatoire. Car très franchement, il était sur qu'aucun des deux protagonistes ne laisseraient ces ... choses se faire détruire sans rien faire.

Là où le pari était risqué, c'était qu'il n'avait que très peu de chances de survivre aux heures qui suivraient une éventuelle fuite. De plus, il n'aurait alors que le journal comme monnaie d'échange. Elmé misait pratiquement tout sur le fait que ces deux la se détestaient et ne se feraient pas confiance. Tant qu'on le sous estimait lui, il n'aurait pas grand chose à craindre.
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Jeu 4 Mar - 16:02

Mortis venait de réclamer une âme avant son terme. La vieille Soldsworth était certes une emmerdeuse première catégorie mais ne méritait pas une exécution sommaire.
Colde, le milicien, étalait son sang partout sur le parquet. William se dit qu'il aurait peut être du opter pour du carrelage après tout.
Il s'occuperait plus tard de savoir si lui et Soldsworth effectuerait le voyage ensemble, William avait pour l'instant une situation à régler.

- Très bien Docteur. Je crois qu’on va avoir une petite conversation vous et moi. Selon vos réponses, votre vie reprendra son cours normal…Ou prendra une tournure plus définitive. Si vous avez comprit les termes de notre marché, nous allons commencer voulez vous. Je suis légèrement pris par le temps.
L'homme ne montrait aucun stress. Il était rentré dans l'appartement, le bras tendu. Les deux détonations s'étaient répercutées dans tout l'immeuble, il n'avait effectivement pas le temps. D'autant que, connaissant feu Soldsworth, toutes les commères du coin étaient déjà au courant de la situation. Le temps restait son allié.
William hocha la tête et pris sa cigarette entre le majeur et l'index de sa main droite. Il la porta de nouveau à ses lèvres, le papier devint cendre sur un nouveau demi-centimètre.
Son estomac devint en même temps une patinoire, où s'exerçaient au patin à glace une demi-douzaine d'éléphants.
- Première question…Qui vous a engagé pour liquider Ashcroft ? Oh, je tiens à préciser que si je ne sens pas une réponse totale et honnête, la suite pourrait se révéler particulièrement douloureux.
- On m'a déjà payé des tributs, Officier (il cracha presque le mot), mais jamais pour tuer qui que ce soit.
Ce n'était pas son premier rodéo de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Ven 5 Mar - 3:10

Le flic semblait pour le moins dubitatif…Il regarda le Docteur un petit moment.

N’espérez pas jouer sur les mots avec moi. Le journaliste était en notre pouvoir et allait tout nous livrer avant qu’il ne se fasse descendre…Je sais que la fillette est avec vous et je suis prêt à parier que le journal aussi. Peu importe si on vous à payé ou pas…Si vous bossez pour une organisation ou quelque soit les termes que vous employez…Je veux savoir qui est responsable de ce désastre…Et je veux son nom maintenant

Il visa le genoux du docteur prêt à tirer quand le téléphone portable du flic sonna. Il grimaça et le sortit.

J’ai pas le temps là…Oui…Oui je vous dis…C’est la merde…Oui Colde c’est fait descendre par le suspect…Oui…Oui Williams…Je sais pas ce qui c’est passé…Il a totalement perdu les pédales. Il c’est emparé de mon flingue et il a descendu mon coéquipier….Je veux pas le savoir !!! Envoyez des renforts…MAINTENANT !!!

Il laissa tomber le téléphone au sol et tira dessus. Avant de regarder le docteur une nouvelle fois.

Désolé Docteur. Changement de plan. Vous allez crever ici et maintenant. Ce n’est pas personnel rassurez vous. Je suis un professionnel. Dite vous que Dame Chance n’est pas avec vous ce soir.

Dame Chance…En tournant légèrement la tête vers la fenêtre, Williams aurait presque pu l’apercevoir sous la forme d’une lumière divine. Une lumière aveuglante frappant quelque chose non loin…Puis soudainement le grondement assourdissant du tonnerre et l’électricité du bâtiment qui commença à vaciller, ondulant entre lumière et obscurité comme un film au ralentit.

Merde !

Une ambiance presque iréelle…On pouvait voir le flingue se lever…Le flic plisser des yeux, éblouit par cette clareté et un peu sonné par le coup de tonnerre…Puis soudainement remarquer que le milicien au sol avait sortit son arme…Et commença un véritable gunfight dans l’appartement…

CASSE TOI SHRIKE !!!



Même ambiance musicale qu’au post précédant


Sur le toit…La situation n’était pas meilleure…Les deux adversaires se regardaient comme deux bêtes avides de sang. Prêt à se sauter dessus au moindre signe de faiblesse.

Tu veux ? Qui es tu pour exiger quoique ce soit…T’es juste de la viande morte. Tout ce que tu dois savoir, c’est que tu resteras en vie si tu me donne immédiatement les preuves. Si tu t’oppose, je te promet de te traquer aux confins de la terre et de te faire subir des tourments infâmes. Si tu m’aide immédiatement…Je pourrais me montrer assez généreux pour te faire entrer dans notre groupe. Enfin peut être…

Puis soudain, l’explosion de lumière dans la rue. Un transformateur venait de flancher et une vague d’éclair satura le réseau provoquant une réaction en chaine dans tous le quartier ! L’espace d’une seule seconde…Elmesicar se rendit compte de sa regrettable erreur. Bien loin d’être aussi lent qu’il le pensait, il vit l’espace d’une étincelle le géant mettre son pied sur la hampe de sa lance…Et la seconde d’après, la lame percuta avec violence l’épaule du second monstre dans un craquement répugnant…Un bras tomba au sol dans un tintement de métal…

Dans une seconde de lumière, le damné pu voir que l’homme en robe venait de perdre un bras mais ne semblait pas s’en soucier outre mesure. Aucun hurlement de douleur, ni de cri emplit de rage. La scène repassa dans le noir complet puis des étincelles surgirent des lampadaires du quartier, ainsi que devant lui quand les griffes heurtèrent la hampe avant de frapper le géant à l’épaule…Sans toute fois…S’y enfoncer ???

La lumière vacillante revint un instant mais cette fois ci…Il y avait un tueur de plus. Un tueur lui aussi masqué et armé d’une chaine relié à un poids et une faucille. L’arme blanche idéale à distance ou pour attraper quelqu’un. Le géant gronda…

Si tu fuis en la laissant crever…T’es pire que de la viande froide c’est clair ???

La situation devenait de plus en plus terrible et la pluie se faisait toujours battante alors que l’électricité vacillait toujours entre ombre et lumière rendant le combat étrange pour ne pas dire surnaturel…


______________________

Mercenaire contre Assassin Rakuyen
Attaque (87 + 25) contre Défense (36 + 4 + 4 + 8) = 60 Réussite Critique
Dégats : 3 + 5 (critique) + 1= 9
Bras gauche arraché sous le poids de l’arme

Assassin Rakuyen contre Mercenaire
Attaque (56 + 20 – 3 douleur) contre défense (34 + 10 + 4)= 25 Réussite Modéré
Dégats : (2 + 1) / 2 = 1 (arrondi inférieur)

Séquence d’action pour le toit
Assassin Rakuyen (16), Mina (8), Mercenaire (5), Elmesicar (4)

Entrée Assassin Masqué (12)
Revenir en haut Aller en bas
William Shrike

avatar

Nombre de messages : 30

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Ven 5 Mar - 12:12

-N’espérez pas jouer sur les mots avec moi. Le journaliste était en notre pouvoir et allait tout nous livrer avant qu’il ne se fasse descendre…Je sais que la fillette est avec vous et je suis prêt à parier que le journal aussi. Peu importe si on vous à payé ou pas…Si vous bossez pour une organisation ou quelque soit les termes que vous employez…Je veux savoir qui est responsable de ce désastre…Et je veux son nom maintenant
Donc ce sympathique élément de la maréchaussée était, comme on pouvait s'y attendre, pourri jusque dans la moindre de ses cellules.
Son arme, allongée par un tube en plastique épais, un silencieux, emprunta une ligne de mire qui se finissait sur le genou de William.
- On se calme Officier. Je n'ai pas tué Ashcroft !
Une sonnerie ridiculement déplacée se fit entendre.
- J’ai pas le temps là…Oui…Oui je vous dis…C’est la merde…Oui Colde c’est fait descendre par le suspect…Oui…Oui Williams…Je sais pas ce qui c’est passé…Il a totalement perdu les pédales. Il c’est emparé de mon flingue et il a descendu mon coéquipier….Je veux pas le savoir !!! Envoyez des renforts…MAINTENANT !!!
*Je rêve ou il vient de m'appeler Williams ?*
Le petit appareil noir vola en éclat quand une balle de 9mm le traversa, puis se ficha dans une latte du parquet.
William se demanda jusqu'à ou pouvaient aller ses délires. Était-ce vraiment le moment de s'inquiéter de la décoration ?
- Désolé Docteur. Changement de plan. Vous allez crever ici et maintenant. Ce n’est pas personnel rassurez vous. Je suis un professionnel. Dite vous que Dame Chance n’est pas avec vous ce soir.
- Elle n'a jamais vraiment été fan de moi pour tout vous dire...
William serra le poing droit, sentant le Catalyseur qui s'y trouvait s'enfoncer un peu plus dans la phalange proximale de son index, commençant mentalement les préparatifs d'une barrière cinétique, quand tout s'accéléra.
D'abord l'alternance entre sur et sous tensions (non Will, rien à foutre de tes ampoules !), puis ce brave officier Colde qui revenait d'entre les morts malgré son abdomen troué. Il hurla à Shrike de se casser. Shrike obtempéra et se précipita vers la porte qui donnait sur le couloir. Falk était désorienté et assez près de lui pour que ça marche. Et si Will pouvait lui envoyer un coup d'épaule dans le processus, ça serait encore mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://whereistheexit.over-blog.com/
Elmesicar Chantra

avatar

Nombre de messages : 31
Age apparent : Incarné
Taille : -20

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mar 9 Mar - 16:13

Aaah, mais pourquoi personne ne l'écoutait jamais à la fin.

Même si Elmesicar fut plus où moins surpris de la rapidité des brutes épaisses qui étaient sur le toit, et même si la coupure de courant n'avait pas été vraiment de bon goût dans l'atmosphère déjà chargé, le cerveau du Damné s'était enclenché tout seul.

En effet, il l'avait dit : à la moindre action, il lâcherait tout. Et c'est ce qu'il fit. Une salve, puis une autre. Et enfin la montre qui s'envola aux quatre vents. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il était un très mauvais tireur et que Mina en sorte indemne. D'ailleurs, quand le monstre à la queue de cheval s'exprima (Elmé n'était pas vraiment sur qu'il s'adressait à lui) les balles de son pistolet étaient déjà en route vers leur destin funeste.

Complètement dépassé par les évènements, à moitié dans le vague et s'efforçant de ne pas devenir fou, l'Incarné se laissa mollement tomber à la renverse, dans le vide. Il devait quitter ce carnage. La décision de s'éloigner véritablement de toute cette affaire se ferait plus tard... s'il avait le choix.

En attendant, l'adrénaline reprenait le dessus. Plus tellement maitre de lui, se faisant balloter par ses émotions, Elmesicar n'était plus habitué à vivre si vite. Il devrait réfléchir plus tard s'il aimait ça ou non.

Prochain plan : Essayer de récupérer la montre avant qu'elle n'explose misérablement au sol, au cas où les trois géants étaient plus pressés de s'entretuer que de récupérer les précieux indices. Puis, faire le tour du bâtiment en volant et tenter de récupérer Mina. Il eu toutefois Une pensé pour William et se demandait ce qui se passait dans l'appartement pendant ce temps là.
Revenir en haut Aller en bas
http://experience.countyourcouzin.fr
Kinos
Maître du Destin
avatar

Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   Mer 10 Mar - 2:31

Dans les lumières vacillantes de l’appartement, on se serait cru dans l’un de ces vieux polar en noir et blanc. L’officier de police leva avec une précision infernale son arme, libérant une douille de métal hurlant qui traversa l’œil de son Ex partenaire. Une mort brutale, sanglante et impressionnante devant la quantité de matière cérébrale qui se rependit sur le sol.

En l’état mon pauvre Will…Il faut ce dire qu’il s’agit là d’une bonne occasion pour faire faire refaire son parquet à neuf. Les tâches de sang et de cervelet encore tiède à cette légère tendance à ne pas vouloir disparaitre aussi facilement que l’officier Colde.

Ce faisant, notre docteur prit rapidement les jambes à son cou pendant que son agresseur tentait de le mettre en joug. En le voyant arriver droit sur lui, l’officier fit rapidement un pas de côté alors que Williams entamait sa longue course dans le couloir. Il n’avait que quelques secondes pour penser à sa prochaine riposte. Les secondes nécessaires à Folks pour sortir de l’appartement et tirer à tout va dans le couloir….


Sur le toit d’en face, la situation n’était pas la même.

L’Assassin Rakuyen venait de faire preuve de son indiscutable dextérité en exécutant une manœuvre qui aurait été pour le moins mortel …Mais c’était sans compter sur la force herculéenne de son adversaire qui faisant fi des griffes acérés attrapa à la volée le crane de son adversaire avant de le plaquer avec une violence qui fit voler en éclat plusieurs gravats, faisant voler un petit nuage de poussière dans les airs malgré la pluie. L’assassin semblait temporairement hors course, incapable de bouger après un tel choc !

Puis soudain la détonation…La petite fille venait de se recevoir une balle dans la poitrine. Une fleur ensanglantée se mit à pousser sur sa petite robe blanche engloutissant ce jeune sang pour se teinter d’un carmin…Mortel. Mais peut être pas aussi mortel que le mercenaire qui dans un hurlement de rage fit voler sa terrible lance dans les airs. Une scène au ralentit…La lance qui s’approche du damnée à une vitesse hallucinante compte tenue de son poids. Mais la lame passa à quelques centimètres de son visage, lui arrachant une mèche de cheveux…

L’assassin masqué, attendant patiemment son heure comprit rapidement que la petite n’irait pas loin. Voyant un témoin fuir la scène et le mercenaire manquer son coup de peu, il décida qu’il n’allait pas se casser la tête à traquer un individu pareil…Autant le tuer immédiatement avant que la situation ne s’envenime. La chaine forma un arc de cercle avant de partir dans le vide. Mais soudainement déséquilibré par une bourrasque de vent, son manieur fit une fausse manipulation et la chaine dévia de son objectif premier…Le Damné…Pour atterrir sur une ligne à haute tension…L’assassin n’eut pas le temps de lâcher sa chaine…Mais il eut l’opportunité de voir l’arc électrique remonter jusqu’à lui…

__________________________
Falks contre Colde
Précision (91 + 10 – 10 (lumières) contre Défense (4 + 10) = 77 Succès Critique
Dégats : 2 + 5 (critique) + 1 = 8


Shrike contre Falks
Précision ( 79 + 5 (Course effrénée) contre Défense (91 + 10) = - 17 Echec Juste


Sur le toit

Assassin Rakuyen contre Mercenaire
Précision (4 + 20 – 3 (douleur) contre Défense (99 + 25) = - 103 Echec Critique

Elmesicar contre Mina
Précision (67 + 3 – 5 (mauvaise visibilité) contre Défense ( 35) = 27 Réussite juste
Dégats : 2

Mercenaire contre Elmesicar
Précision ( 21 + 25 – 5 (mauvaise visibilité) contre Défense ( 38 + 10) = - 7 Echec Juste

Assassin masqué contre Elmesicar
Précision ( 14 + 20 - 5 (mauvaise visibilité) contre Défense (98 + 10) = - 77 Echec critique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 307 Wood Side Appartements   

Revenir en haut Aller en bas
 
307 Wood Side Appartements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pavlina Wood
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» Partenaire avec Silver Wood ?
» Griffith Wood
» Les appartements au dessus des écuries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nhale :: Ouest-Secteur des Habitations-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit