AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journal d'un Rakuyen en Exil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Journal d'un Rakuyen en Exil   Lun 1 Mar - 2:03

La couleur des pivoines
usée par les pluies de mars
Une aube de brume


La brume…C’est ainsi qu’on pourrait définir ma renaissance. Je me suis réveillé sur les eaux bercées par les brumes de Fanria. Je ne me rappelais ni mon nom, qui j’étais ou ce que j’avais fais. Les marins accoururent à mon chevet, m’apportant à boire et à manger. Les larmes aux yeux. J’ai mis un moment avant de comprendre.

A chaque jour qui passait, mes souvenirs remontaient lentement, reflués par les vents et les vagues se brisant contre la coque rakuyenne. Je m’appelais Nassam. C’était désormais une certitude. Et de ma vie me revenait mes combats, mes choix, les morts qui parsemaient ma route mais aussi mes échecs. Je n’avais qu’à regarder les yeux livides de ces marins pour comprendre que j’avais tous perdu. Je n’avais plus de nom, plus de clan, ma famille avait probablement péri dans les flammes, mes dernières possessions servant à me payer mon droit de passage jusqu’à Nhale.

Peut être était ce la foule de sentiment qui se pressait contre mon cœur mais je ne ressentais aucune peine, aucune rage. J’avais tous simplement échoué et je ne pouvais que m’en prendre à moi-même. Comment faire autrement ? J’étais seul et ceux qui avaient été mes ennemis étaient des centaines de milliers. Je n’avais plus aucun espoir…A part celui de trouver une nouvelle vie. Cela et…Essayer de comprendre ce qui c’était passé durant la dernière bataille.

Peut être n’avais je pas échoué ? Peut être y avait il eu un traitre ? Si je pouvais m’en convaincre, mon honneur resterait sauf. Je n’aurais pas à me suicider rituellement pour rester la tête haute face aux ancêtres. Cette ville Nhale était pleine de promesse à écouter les passeurs. Je trouverais certainement des informations là bas. J’en étais persuadé.

Sur la place Sud

Dans les Bas fond
Revenir en haut Aller en bas
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Journal d'un Rakuyen en Exil   Lun 1 Mar - 22:11

Ecorchure d’une vie
Baignée par nos souvenirs
Serment du passé


La sagesse populaire nous enseigne que nous faisons tous des choix. Même lorsque nous sommes face à l’insoutenable, il existe toujours une voie que nous pouvons emprunter mais elle exige toujours quelque chose de vous en échange. Alors vous vous posez cette unique question : Doit on tous sacrifier pour survivre ?

Doit on vraiment survivre à tout prix en faisait fi de votre grandeur, de vos valeurs, de tout ce qui à fait votre être jusqu’à aujourd’hui dans le seul but de rester vous-même ? C’est ce qu’on se demande tous. Jusqu’où doit-on se sacrifier. Où se trouve notre intérêt. Est-ce que je dois pactiser avec le diable pour ma propre survie.

J’ai regardé la mort dans les yeux pendant que je me posais cette question. Je me suis dis que si je mourrais à nouveau, ce serait la fin de tout. L’honneur on peut toujours en regagner alors que si vous mourrez, il n’y a plus rien. Ni Paradis, Ni enfer…Juste le vide absolue étouffant toutes pensées. C’est ce que l’ont m’a apprit.

Ma volonté à légèrement vacillée…Mais c’est mon devoir que j’ai écouté. Si mon ancien maître était vivant, j’étais toujours son vassal. Peu importe les discours, peu importe que mon maître soit le plus saint des hommes ou la pire des crapules, peu importe qu’un Dieu ou qu’un Démon me barre la route…

Le code est précis dans ce cas : Si le guerrier à le choix entre plusieurs choix mais que les chances sont égales, il devra choisir la voie qui conduit à la mort. Qu’il réussisse ou qu’il soit défait n’a aucune importance. Seul compte l’élan du cœur, la détermination et le courage de son geste. Celui là ne devrait pas avoir à mourir

Je devais connaître à nouveau la morsure de la peur dans mon cœur. Je n’avais aucune chance mais j’espérais emmener le juge dans ma défaite…Mais Iris m’en empêcha. Cette femme Sidh, me ressemble…Tout comme Verderun ressemble a Masahide. Ils ont le même goût pour l’idéaliste même s’ils suivent des voies différentes tout comme Iris se dévoue corps et âme à son maître.

Quelle Ironie…

Dans un poste de l’Officionatum
Revenir en haut Aller en bas
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Journal d'un Rakuyen en Exil   Mar 2 Mar - 0:05

Les cadavres pourrissent
Les corbeaux deviennent éclipse
Rythmique sanglot



Mortis m’a épargné…

Il n’y a plus que le goût amer de la défaite…

Qu’y a-t-il de pire pour un guerrier que de connaître l’humiliation d’une cellule ? Je me rends compte de mon manque d’expérience qui m’a conduit ici. Où plutôt, je m’aperçois combien je suis naïf. J’avais espéré une mort rapide, plus glorieuse. J’ai défendu mon maître, mon honneur et ma fierté. Mais la seule récompense qui m’a été offerte à été l’humiliation et la solitude.

Masahide à rompu nos liens. Je ne le reconnais plus. Je sens bien qu’il tente de me protéger contre moi-même. Que la défaite à lourdement pesé sur ces épaules. Il connait plus que quiconque le poids des morts sur ces épaules. Pourtant, il n’hésite plus à tuer. Il ne fait plus de quartier. L’officionatum est notre ennemi mais j’ai l’impression qu’il n’est plus qu’une bête avide de sang quand il lève son arme contre une femme à moitié morte.

J’ai tenté de la sauver.

Parce que je devais comprendre ce qui se passait.

Parce que je ne pouvais plus suivre aveuglement.

Parce que j’avais besoin d’allié.

Cette femme était une infirmière de l’Officionatum. Elle pouvait m’aider. Je me suis opposé à Masahide. Un maigre espoir que j’étreignais dans mes bras. Je me retrouvais à nouveau seul, désorienté, en proie à l’affliction…Aurais je du accepter la proposition de Verderun ? Avais je bien fait d’écouter mon devoir envers et contre tout ? Est-ce que je devais le regretter ? Mon esprit était perdu. Je ne savais plus en quoi croire.

Alors j’ai tenté les dieux. Ladrian, Dame chance et surtout Mortis. Oh Mortis…Ma divine…Celle qui guide ma lame. J’espérais que ces années de dévotion me soit rendu en cette seule occasion. Une vie pour les milliers que je lui avais offert. Une vie…Une seule vie que je voulais sauver. Mais elle est morte dans mes bras.

Je me souviens plus depuis combien de temps je n’avais pas pleuré…

Je n’avais qu’une seule chose à faire. Tous les massacrer. C’était la seule chose que je savais faire. Et avec un peu de chance, je pourrais enfin savoir qui m’avait trahit pendant la bataille. Et dans le pire des cas…Cela me permettrait de tuer le temps…

Officionatum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal d'un Rakuyen en Exil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal d'un Rakuyen en Exil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» TRAITE GARDER J B ARISTIDE EN EXIL ! FUNERAILLES OFFICIELLES POUR D . BERROUET
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Malgré l’exil, Aristide reste au centre de la politique en Haiti
» Journal de Hermione Blake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Srylan - Section Communautaire :: Journal des joueurs de Srylan-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit