AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans un des postes de l'Officionatum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Dans un des postes de l'Officionatum   Lun 24 Aoû - 1:20

L'agent avait démarré sur les chapeaux de roue. Maîtrisant parfaitement son engin, ce dernier mena Kaelan le long des ruelles, traversant les flaques d'eau à toute vitesse. Celles-ci s'éparpillaient sur leur passage comme autant de miroirs effarouchés. Les passants se collaient aux murs, d'autres s'écartaient.

Quand il s'agissait de tourner, la machine répondait à la main habile de son maître sans rechigner. Pourtant, tout au long des rayons de lumière mourants des Bas Fonds, Kaelan pouvait apercevoir dans les ombres des regards haineux, des expressions boueuses uniformes et qui semblaient toutes livrer le même message envers l'Officionatum.

Ils ne tardèrent pas à débarquer dans des rues plus grandes et hospitalières, parmi les quelques rares voitures et montures qui allaient et venaient. Après quelques feux, la moto s'arrêta devant un bâtiment aux allures plutôt ordinaires. L'agent posa un pied à terre et il regarda le samouraï par-dessus son épaule.

-Entrez, vous direz à la femme de l'accueil: "C'est pour le service d'hier, l'appartement 404".

Quand Kaelan se décida à descendre et à rendre son casque, que l'homme rangea à l'arrière, il se réajusta sur son siège avant de lancer.

-Si elle ne commence pas sa réponse par: "Nous n'avons pas d'appartement de ce numéro...", épargnez nous du travail: exécutez la. Sur ce...

Sans plus de sommation, il mit le pied au plancher. Bientôt le Rakuyen se retrouva seul, près d'un lampadaire, dans une rue quasi vide de monde alors que le soir approchait. Tout cela devant ce petit bâtiment de quatre étages, où il fallait grimper un modeste escalier pour accéder au hall. De là où il était, Kaelan pouvait voir à travers une double porte vitrée l'accueil sur la gauche, dans un décor assez sobre et aux murs d'un bleu doucereux. Quelqu'un semblait effectivement s'y tenir mais il n'arrivait pas bien à voir de quelle sorte de personne il pouvait s'agir.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Lun 24 Aoû - 2:27

Kaelan regarda l'agent partir au loin sans se retourner, le laissant seul devant le bâtiment. Il resta un moment comme cela à regarder dans la direction où avait disparut l'agent de l'Officionatum...Totalement perdu dans ses pensées. Il fini par tirer une cigarette de l'une de ses poches et l'alluma nonchalamment sans quitter des yeux la route. C'était le genre de méthode qu'il détestait par dessus tout. Il voyait très bien comment tout cela allait terminer.

S'il n'obtempérait pas, c'était sa tête qui risquait de sauter. S'il obéissait, il se retrouverait avec un meurtre sur le dos dans le pire des cas. L'objectif était certainement de savoir s'il était capable d'obéir aveuglement sans poser de question...Il y avait une chance pour que la fille y passe...Mais aussi une chance pour que ce type ne soit pas de l'Officionatum. Ce qui laissait pas mal d'inconnue pour le moment. Mais a vrai dire, il ne connaissait pas beaucoup de type ayant le cran de contrefaire les uniformes...Et ce niveau de technologie semblait confirmer cela. Restait à savoir ce qu'il allait faire...Il n'y avait pas de récompense à la clé...Mais s'il tournait le dos à cette "mission"...Les répercutions risquaient de pleuvoir et il était pas certain qu'elles soient très agréables.

Il entra donc dans le bâtiment, le manteau cachant bien son Katana...Il s'avança jusqu'à l'accueil, l'air totalement détaché, semblant presque insensible à tout ce qui se trouvait autour de lui.

-C'est pour le service d'hier

Il regarda la femme en face de lui, exaltant d'un nuage de fumée.

-L'appartement 404

Les mains dans les poches, il attendit la réponse, scrutant les réactions de son interlocutrice. S'attendant éventuellement à ce qu'elle sorte une arme...
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Jeu 27 Aoû - 5:25

La femme releva des yeux ternes vers lui avant de faire mine de fouiller dans ses papiers. Relevant ce qui semblait être un registre, elle finit par dire.

-Nous n'avons pas d'appartement à ce numéro... Mais j'ai bien un service pour la chambre 5 au deuxième étage. Vous pourrez demander M. Ren en tapant à la porte, je pense qu'il se fera un plaisir de vous recevoir.

Elle recula alors sa chaise jusqu'au tableau des clés, en prit une avant de revenir et de la tendre à Kaelan. Celle-ci était flanquée de l'inscription suivante: "2...". Quand il la prit, l'hôtesse fit une manipulation pour allumer les lumières du hall, sans doute car on n'y voyait plus grand chose.

En se rendant au second étage et en longeant par deux fois le couloir, le samouraï pourrait s'apercevoir qu'il n'y avait aucune chambre 5. Les numéros n'allaient que de 14 à 30, et il n'y avait aucun nom sur les portes. Quant à tout autre détail hormis cela, seule la chambre 16 avait un carton accroché autour de la poignée, estampillée: "Ne pas déranger".

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Jeu 27 Aoû - 23:30

En entendant la fameuse phrase fatale...Kaelan manqua de porter la main à son épée pour décoller la tête de la malheureuse femme de son corps. Cependant, il dût se retenir quand elle annonça qu'il y avait certainement erreur dans le numéro de la chambre. Il prit donc la clé et nota le nom...Ren...Il quitta donc le hall, incertain de ce qu'il devait faire. On lui avait demandé de tuer cette femme si elle venait à dire qu'il n'y avait pas de chambre 404...Bah, si ce fameux monsieur Ren n'avait aucun rapport avec ce fameux service, il pourrait toujours faire demi tour. Cependant de quel type de service parlait on ? Un trafic d'arme ? De chair humaine peut être ? Risquait il de servir de gigolo ou de cible vivante ?

En faisant tournoyer la clé, il se rendit au second étage...Bien évidement, cela aurait été trop simple s'il y avait eu vraiment un appartement n°5...Encore plus s'il y avait les noms sur les portes. Bon...Appartement 5...C'était peut être le 5ème de l'étage. Les chambres allant de 16 à 30, il pouvait aussi bien s'agir du 19 ou du 25...Bah, avec la clé, il serait vite fixé.

-Hum ?

La chambre 16 venait d'attirer son attention. Il s'approcha prudemment de la porte et se mit dos au mur...Avant de frapper

-Monsieur Ren ?
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Dim 30 Aoû - 19:40

Personne ne répondit mais une autre porte s'ouvrit plus loin.

-Je savais que j'avais entendu quelque chose.

Un homme qui ressemblait à un garde du corps se détacha alors de l'embrasure et s'avança vers lui.

-Vous êtes bien Kaelan...?

Une fois la confirmation donnée, le garde hocha la tête et il l'emmena vers une chambre qui portait le numéro "25". Celle-ci était plongée dans une semi-obscurité. Les fenêtres semblaient toutes fermées par des volets extérieurs et de lourds rideaux verts parachevaient d'effacer leurs existences. D'imposants moniteurs avaient été installés devant et seule la luminosité des écrans permettaient de donner un semblant de visibilité.

Cinq hommes se trouvaient à l'intérieur. Deux se trouvaient proches de l'entrée et ressemblaient également à des gardes du corps. Un autre garde se tenait près du lit. Enfin, les deux derniers ressemblaient à des scientifiques, même si leurs blouses étaient noires. Un était assis devant les moniteurs, l'autre venait de se lever et se dirigeait vers le ronin.

Le garde qui l'accompagnait ferma la porte derrière eux et Kaelan put très nettement entendre le déclic d'une serrure qui se ferme. Au même moment, le "scientifique" se rapprocha. De plus près, ses origines Rakuyennes étaient clairement visibles. Il était plus petit que lui, ses cheveux courts et parfaitement coiffés, il portait des petites lunettes rondes devant ses yeux bridés presque à l'extrême.

-Salutation, lui lança t'il dans sa langue natale. Je suis M. Ren, j'espère que vous avez fait bon trajet jusqu'ici.

Il tendit alors une main à Kaelan tout en réajustant ses lunettes de l'autre main.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Lun 31 Aoû - 1:47

-...

Kaelan regarda la clé...2...Chambre 5...Pourquoi lui avoir filé la clé si elle lui avait demandé de frapper en demandant Monsieur Ren ? Il soupira sans le vouloir en se disant que ce n'était pas sa journée. Bah, il venait de s'éviter de pénibles recherches. Il entra à la suite du garde du corps. Apparemment, il était attendu. Mais pourquoi ? Quand il vit les moniteurs dans un coin de la pièce, il pouvait être d'ors et déjà certain que ce n'était pas lui qui était visé dans cette opération...Et d'autres parts, que cela n'avait rien à voir avec un éventuel passé dont il ne se souvenait plus. Quelque part, c'était une forme de soulagement pour lui.

Cependant, il restait une question qui demeurerait. Pourquoi avait on besoin de lui ? Que l'officionatum fasse son enquête sur lui était une chose...Mais elle avait nécessairement des nettoyeurs en interne pour faire le sale travail. En vérité, plus il avançait dans cette affaire et moins il comprenait. En quoi devait il être lié à tout cela ? Une offre d'emploi peut être ?

Puis vint l'individu appelé Monsieur Ren...Kae ne pouvait que reconnaître un compatriote...Néanmoins il se raidit sur le moment quand ce dernier lui tendit la main. Sans le vouloir, son éducation avait repris le dessus...Qu'un paysan quand bien même scientifique lui propose sa main...Quand il s'agissait d'un étranger, c'était une chose...Quand c'était un homme censé connaître les us et coutume de Rakuen...Et surtout savoir qu'ils n'avaient pas le même statut social...

Bah...En même temps, ils n'étaient pas à Rakuen et il n'était plus samouraï. Cela importait finalement peu. Il prit la main de l'individu en se détendant un peu.

- Monsieur Ren, je ne peut être qu'agréablement surpris par tout ce que je vois autour de moi. Je n'avais jamais vu pareil chose à Nhale. Cependant, puis je vous demander ce qui m'amène en ces lieux ?

Il était resté poli mais ferme. Après tout ce temps passé dans le flou, il espérait bien quelques réponses. D'un coup d'oeil, il regarda les gardes du corps avant de passer discrètement aux écrans.
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Mar 1 Sep - 21:30

-Vous seriez surpris de savoir tout ce qui trouve à Nhale, M. Kaelan...

M. Ren s'approcha alors des moniteurs qui attiraient l'œil du ronin. Sur ces derniers étaient affichés des vidéos de caméra donnant sur des pièces vides ou sur certaines rues de la cité. D'autres écrans faisaient défiler des codes ou des pages dont la signification échappait au Rakuyen. A son poste, l'autre homme en blouse ne cessait d'entrer des données dans les moniteurs.

-... Mais vous devez bien le savoir étant donné ce que vous êtes, continua le "scientifique" en souriant et en se tournant un peu vers Kaelan. Ne vous inquiétez pas, vous allez très vite comprendre.

Il s'adressa ensuite à son collègue.

-Meren, pourriez vous afficher la caméra 3 je vous prie?

Le dénommé Meren s'exécuta. Bientôt, un des écrans afficha une pièce se trouvant dans un bar. Une seule personne était accoudée au comptoir... Un homme. Son visage n'était pas reconnaissable à cette distance, du moins jusqu'à ce que le "scientifique" fit un plan rapproché dessus.

Malgré le temps passé, malgré la tenue et la coupe différente, Kaelan n'avait aucun doute sur l'identité de cette personne: Nasam Masahide, son ancien maître.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Mer 2 Sep - 0:52

Nassam…Nassam…Nassam…


Ce nom cognait dans sa poitrine à chaque battement de cœur.

Nassam…Nassam…Nassam…


Sa main plongea dans la poche de son manteau pour tirer un paquet de cigarette. Sa langue humidifia légèrement le filtre de l’une d’elle qui se souleva jusqu’à ses lèvres pour y être emprisonné. Geste simple en apparence…Mais Kae avait laissé voir l’apparente lenteur de son geste…Aucune précipitation, aucune irrégularité, aucun tremblement de ses mains. La perfection d’un geste aussi simple lui avait pourtant couté bien plus qu’on aurait pu le penser. De sa main au paquet, du paquet à sa bouche s’était écoulé sept battements de cœur…Sept battement tels sept pensées meurtrissant son âme damnée.

La première fut pour le nom de Nassam…Famille Vassale du Seigneur d’Iga…Fierté de la province…Bras armé de la volonté suzeraine…En plus de 500 ans d’existence, jamais le clan n’avait faillit à sa tâche, à son devoir, à son honneur…

La seconde fut pour Masahide…Chef du Clan Nassam. Le maître de la famille Nassam…Premier Vassal du maître…Son second maître…L’homme qui avait choisit sa femme…L’homme qui…C’était occupé de la pérennité de la famille…

La troisième était plus…Un sentiment de trahison qui montait en lui…Il se souvenait qu’il devait y avoir une bataille finale même s’il ne pouvait s’en souvenir. Il le savait…Son seigneur ne pouvait se rendre…Il ne restait que deux solutions : Le Suicide ou se battre jusqu’à la Mort. Le connaissant, il aurait préféré se battre jusqu’à la mort…

La quatrième était cette apparence…Si cet homme avait changé de tête et de style…C’est qu’il se cachait…Qu’il avait quelque chose à cacher. Pour un Samouraï, il n’y avait de la place que pour la mort. Il aurait du mourir sur le champs de bataille…Ou se suicider.

Au cinquième battement, il ne pouvait que se demander si cet homme était lié de près ou de loin à la défaite d’Iga…S’il avait trahit pour de l’argent, cela pouvait expliquer certaine chose dont le fait qu’il se cachait…Mais c’était trop tôt pour le dire…Cependant peut être était ce lié aussi à sa perte de mémoire ?

Poser ses questions…Ou plutôt les reconnaître l’aider à passer le cap de la surprise et d’une haine grandissante…Cela l’aider à retrouver un semblant de sérénité. Il était trop tôt…Beaucoup trop tôt…Il se devait de garder l’esprit clair et une main qui ne tremblerait pas.

C’est ce qui lui permit lors du sixième battement de regarder les scientifiques de la chambre. Pourquoi des scientifiques ? Qu’est ce qu’ils cherchaient à étudier ? Il pouvait cependant remarquer que le poste était petit…Cela devait être que secondaire.

Au septième battement…Il se demanda quels étaient les connections entre l’officionarum et Rakuen. Depuis quand étaient ils sur place ? Que savaient-ils des Nassam et d’Iga ?

Au dernier battement, il avait retrouvé son calme…On espérait certainement une réaction de lui…Qu’il l’identifie ? Qu’il le tue ? Si l’officionarum l’avait fait cherché et donné le nom de Nassam…C’est qu’ils savaient…Ils savaient qui Kaelan était…Ils savaient qui était Masahide…Alors pourquoi ?

Il tourna les yeux vers Ren, l’air totalement détendu et serein.

- Cela vous dérange si je l’allume ?

Il regarda à nouveau l’écran pour bien s’imprégner de l’image qu’il voyait. L’intégrer…L’assimiler…Quoiqu’il se passerait…Il allait y avoir une explication…Et il avait dans l’idée qu’elle serait musclée entre lui et son chef de clan. En même temps, il avait quelque chose qui le retenait.

La reconnaissance d’avoir été accepté au sein de sa famille…Malgré son père…Le fait d’avoir été accepté malgré le fait d’être de la branche cadette…Le fait d’avoir eu un semblant de famille…Cela lui donnait un certain statut social ou du moins l’avait confirmé pendant un temps. Il avait été Samouraï…Il avait eut un bon Maître…Il ne pouvait pas se plaindre.

Quand à Iga…Le ronin savait bien qu’il n’y avait aucun moyen pour la sauver. Kaelan n’était pas mort…Tant qu’il ne savait pas ce qui c’était passé, il ne pourrait rien dire à Masahide. Mais il devait tout de même garder en tête qu’il ne pouvait avoir confidence en ce dernier.

- Je suppose que ce n’est pas la joie de voir de vieux amis se retrouver qui à motivé votre invitation…Auriez vous la bonté de partager les informations qu’il me manque pour bien comprendre ce que vous attendez de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Jeu 3 Sep - 21:18

M. Ren observa en silence Kaelan avec un sourire tranquille. Comme un véritable Rakuyen, il ne laissait que peu de choses transparaître à la surface. Tout comme le ronin d'ailleurs.

-Laissez moi vous éclairer dans ce cas. Vous devriez savoir que l'Officionatum est partout... Elle n'est pas une exclusivité de Fanria. Comme moi, qui fais parti de la branche liée à Rakuen. Récemment, nous avons eu une tentative de vol au sein de nos locaux là bas et le fugitif a été identifié en peu de temps comme étant le défunt seigneur d'Iga: Nasam Masahide. Nos suppositions se sont tournées vers une mutation possible en Damné. En fait, il n'y a que très peu de doutes sur le fait qu'il soit devenu un Sidh: ce qui est arrivé aux gardes en est l'exemple même.

Il fit un signe en direction de Meren qui entra une commande dans le moniteur. Une vidéo s'afficha sur l'un des écrans. Le ronin vit alors son ancien maître courir à travers un couloir, armé de son long katana. Bien que vêtu d'autres vêtements traditionnels et serrés, Masahide avait encore la même coupe que quand Kaelan l'avait connu. Son maître courait et découpait les gardes qu'il croisait avec une facilité déconcertante, bien plus ce qu'un humain ordinaire pouvait faire. Il prenait appui sur les murs et faisait des sauts improbables au sein de l'étroit couloir. Mais le plus frappant était cette onde invisible qui brouillait les caméras et semblait terrasser les hommes quand Masahide tendait la main devant lui. Au bout du couloir, il y eu un autre plan de la caméra la plus lointaine, qui montrait le sillage de sang que le seigneur s'était frayé. Le couloir jadis blanc était maculé de sang, un carnage. La caméra fit ensuite un plan rapproché du visage de Masahide... un visage froid, impassible mais au regard étrangement brillant d'une émotion qui était difficile à cerner.

-Les Incarnistes se sont chargés de mettre un terme à sa course mais il est parvenu tout de même à prendre la fuite. Nous ne savons pas ce qu'il était venu chercher. Mais vous vous doutez bien que nous avons lancés une traque suite à sa tentative et là encore, il a réussi à nous échapper et à s'embarquer sur un bateau en direction de Fanria. Comme c'était hors de notre juridiction, nous avons contacter immédiatement notre branche voisine. Ce sont les deux sections qui travaillent actuellement à ce problème: laisser un tel Sidh en liberté est un danger que nous ne pouvons pas nous permettre. Nous ignorons de plus s'il travaille pour le compte de quelqu'un ou s'il agit dans un but précis et solitaire.

M. Ren enleva ensuite ses lunettes pour les nettoyer avec un mouchoir tout en continuant ses explications.

-C'est là que vous intervenez. En fait, nous ne nous attendions pas à votre présence. L'officier Verderun devait intercepter la cible dans les Bas Fonds selon nos estimations en spéculant sur ses mouvements. La dernière tentative pour attraper le Sidh s'est soldée par une seconde boucherie à Rakuen qui a failli alerter l'opinion publique. Nous devions cette fois frapper vite, fort et sans impliquer d'autres gardes. Évidement, nous possédons tout un dossier sur Masahide dont vous faites parti. M. Verderun vous a, par conséquent, reconnu de suite. Nous avons donc établi un plan de secours et il vous a évacué ici avant que la cible ne vous tombe dessus.

Puis, il remit ses lunettes, rangea son mouchoir et attendit que Kaelan digère les nouvelles informations qu'il venait de lui donner.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Dim 6 Sep - 23:43

Encore une fois, cela faisait pas mal de chose à digérer. Même après le premier choc passé...Ce qu'il venait de voir et de déduire le mettait vraiment mal à l'aise. Il prit une inspiration, la déguisant en allumant sa cigarette pour se donner une seconde de répit pour faire le vide de son esprit. Le temps d'évacuer tout ces sentiments qui le gênait dans sa méditation.

Tout d'abord, il devait avouer que Monsieur Ren était d'une honnêteté à faire peur. Non pas que Kaelan avait du mal avec les gens franc...Mais quand il annonçait la couleur sans préavis sur son activité, les Sidh et toutes les histoires qui y étaient associés...Cela ne voulait dire qu'une seule chose...Il savait qu'il était lui même un Sidh...Pas étonnant que les gardes soient sur leurs gardes...A moins qu'il ignore un fait important...Masahide était un Sidh depuis Rakuen...Alors peut être qu'ils partaient du fait qu'il était nécessairement au courant...

Le Sidh passa sur le sujet...S'il était ici et en vie, c'est qu'il y avait une raison. Tant qu'il était utile, il n'y avait rien à craindre...Et puis, il y avait d'autres sujets de préoccupation. Masahide était un Sidh...Avec presque le même genre de capacité que lui. Cela signifiait qu'il était certainement un Damné lui aussi. Mais ce pouvoir invisible...De la télékinésie ? Il devrait faire attention. Mais depuis l'ancien seigneur d'Iga était il un Sidh ?

Et puis, il y avait cette fuite du Fanria et cette attaque sur les locaux de l'Officionatum. Connaissant le caractère idéaliste de son ancien maître, Kae reconnaissait bien là la manière de faire de Masahide. Cependant, il n'avait aucune raison de le faire...Cela viendrait il de l'hôte ? Il soupira sans le vouloir, toutes ces questions le fatiguait. Surtout que sa principale interrogation, elle, restait sans réponse...

-Dite moi Monsieur Ren...Pourriez vous me prêter ce fameux dossier...Plus particulièrement celle de la bataille d'Iga et de ces conséquences...

Il y avait beaucoup d'incertitude. L'officionatum semblait penser que Masahide voulait sa mort s'il venait à le croiser...Cependant il avait toujours été loyal envers son maître. Et il n'y avait aucune raison de penser que Ren pouvait l'envoyer se battre contre son maître...Tout revenait à un point de sa mémoire qu'il ignorait totalement...Peut être trouverait il une explication dans le dossier...
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Mar 8 Sep - 5:53

Le Rakuyen ouvrit alors un casier d'un bureau situé près des moniteurs. Il en sortit un épais dossier vert qu'il tendit ensuite à Kaelan. Il laissa tout loisir au ronin de le feuilleter.

L'Incarné ne peut que noter tout d'abord les diverses photos accrochées ou intégrées aux pages. Des portraits, des photos de Masahide et de sa famille ou de ses plus proches serviteurs... dont Kaelan. Il y en avait même une qui le représentait avec son épouse dans le jardin extérieur, Masahide au milieu, tenant leurs mains jointes comme pour leur souhaiter un bonheur éternel.

Les informations étaient d'une précision terrifiante. Tout ce qui touchait le seigneur de près ou de loin était archivé, décrypté et organisé avec soin.

Le passage sur la bataille d'Iga était l'un des plus longs du dossier. Son déroulement était même représenté par des schémas et les stratégies des deux camps étaient énumérées.

La première partie concernait sur le comment le seigneur de Jigoku parvint à obtenir une autorisation de guerre contre la région d'Iga pour cause de trahison envers l'empereur. En réalité, l'Officionatum de Rakuen soupçonnait la famille Nasam de se livrer à des rituels et des récupérations de reliques douteuses. Après plusieurs enquêtes, la section jugea la famille Nasam trop dangereuse et organisée pour rester plus longtemps en position d'observateurs. Elle s'arrangea avec l'empereur et le seigneur de Jigoku pour trouver un Casus belli, afin de récupérer la région et la maison noble.

Kaelan en était à là quand la porte s'ouvrit dans un crissement sinistre. La lumière du couloir se déversa à l'intérieur, prolongeant la haute et lugubre silhouette de l'homme qui se tenait dans l'embrasure par une ombre allongée et tortueuse. L'officier Verderun entra dans la pièce, le haut de son visage toujours aussi difficilement visible à cause de son képi. Le bruit des mouvements de son manteau et du claquement de ses bottes rompirent le silence. Froid et impersonnel, il demanda.

-A t'il été mis au courant?
-Pas de tout encore. Nous ne lui avons pas dit ce que nous attendons exactement de lui.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."


Dernière édition par Rkanjar le Mer 9 Sep - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Mer 9 Sep - 1:24

Le Ronin feuilletait le dossier, marquant parfois une pause pour se remémorer un souvenir précis. Étrange sensation que de voir une grande partie de son passé résumé dans un dossier aussi peu épais...Des années d'entrainements au Katana, à la nagatina, à l'arc...Des heures passés à apprendre l'histoire, la composition florale, la cérémonie du thé...Sans parler des cérémonies traditionnelles en Kimono...A peine quelques photos dans un dossier. S'en était presque pitoyable...Ou risible qui sait...Dans le cas de Kae, il en avait presque envie de vomir....Encore plus quand il tomba sur la photo de son mariage. Il la décrocha pour mieux la regarder...Son regard s'éloigna de la réalité pour se remémorer.

-Tsubaki...C'était son nom...Lors de sa cérémonie d'introduction à l'âge adulte, sa mère avait décidé de son nom définitif...Tsubaki...La fleur sans odeur, pâle, discrète...Ici on l'appelle le camélia. C'était exactement cela. Douce, toujours souriante, parfaite dans tout les aspects de sa vie, faisant toujours ce qu'on demandait d'elle sans donner d'avis...

Il hésita à la froisser pour la jeter dans la poubelle...Puis la mit dans la poche intérieur de son manteau en éjectant une fumée acre.

-...Insipide...Le cauchemar de ma vie fut sans conteste mon mariage. Perpétue ton nom qui disait, je t'ai choisis une épouse parfaite...

Elle était carrément inhumaine, incapable d'exprimer ces sentiments...Si un jour elle en avait eu. Enfin, rien que de parler d'elle le rendait malade. Il passa directement à la bataille. Mais pour le moment, il n'y avait rien de spectaculaire. Que Masahide collectionnait des trucs bizarres...Ca le dérangeait pas. Tout le monde avait ces hobby après tout, tant que cela ne rentrait pas dans la catégorie destruction du monde, il s'en foutait.

Et puis, le dossier de l'Officionatum pouvait très bien être falsifié...Mais dans le même temps...L'histoire des rituels pouvaient être vrai. Cela expliquait entre autre son passage en temps que Sidh...Et celui de Kae. Dans le même ordre d'idée, il n'y avait que l'officionatum pour aller voir l'empereur pour demander une autorisation d'entrer en guerre. L'administration était tellement corrompu qu'ils auraient pu déclencher une bataille sans être inquiété...Du moins pas avant quelques années. Pour ce qui était du Casus Bellus...Ce n'était pas une grande nouvelle non plus. Au vu des ressources d'Iga, il y avait de quoi intéresser n'importe quel seigneur de guerre. Pas difficile d'en convaincre un. Donc dans l'immédiat, il n'avait rien apprit d'intéressant sur le sujet pour le moment quand l'officier entra dans la pièce.

Kae ne lui accorda pas un regard...Fumant en silence, cherchant ce qui lui était arrivé dans le dossier.

-Ce qu'on attend de moi ? Dans les faits, si Masahide est vivant, je suis toujours son vassal. Je ne vois rien qui me délie de mon serment. Il reste mon maître et même si je viens d'une maison cadette sans importance...Le même sang coule dans nos veines. Que vous me demandiez de l'interroger, le piéger ou le tuer...Quoiqu'il c'est passé entre nous, je peux pas vraiment me résoudre à ce genre de chose...

Il se doutait qu'il n'était pas devenu Sidh tout seul...Et qu'il y avait probablement trahison...Mais d'où venait la première ? Du maître ou du ronin ? Tout cela le mettait dans une situation vraiment embarrassante. Il n'aimait pas à jouer avec sa conscience...Enfin, maintenant, on allait arriver au plus drôle...On allait certainement le menacer à moins qu'on ne le cajole d'abord.

Il continua de chercher dans le dossier...
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Sam 12 Sep - 11:52

M. Ren s'apprêta à prendre la parole mais il fut coupé par un regard bref de la part de l'officier Verderun. Il s'approcha ensuite de Kaelan, ses mains dans son dos.

-Kaelan de Nassam, n'est ce pas...? Je suis l'officier Verderun, titulaire de la fonction de Juge et Exécuteur au sein de la branche de Nhale de l'Officionatum. Nous avons actuellement un Sidh en liberté, qui a déjà des dizaines de vies sur ses mains. Mais entendez bien, ce sont de vies humaines dont je parle et le temps passe. Ce Masahide a montré qu'il est capable de s'attaquer à des civils, même sans intervention de notre part. Je suis en charge dans cette ville, et je ne laisserai aucun Sidh, aucun Incarniste, mettre en danger le territoire dont on m'a confié la protection. Et ce, qu'importe les méthodes que je devrai employer pour ce faire. Je ne perdrai pas mon temps à vous menacer, ni à obtenir votre loyauté. Vous coopérez, ou vous mourrez. Si vous voulez chercher la vérité sur votre passé, libre à vous de le faire, tant que cela n'empiète pas sur notre mission. Mais quoique vous fassiez maintenant, vous appartenez à l'Officionatum. Même en sortant de cette pièce, la fuite ne vous est plus envisageable, vous ne trouverez plus aucun refuge pour vous accueillir. Aucun Sidh ne sera assez fou pour approcher celui qui porte sur lui la marque de l'organisation.

Sa voix était froide, tranchante... Il n'y avait aucune compassion, aucune émotion hormis celle de l'implacable devoir.

-Et si vous ne voyez pas de quoi je parle, vous finirez bien par le comprendre... Tôt ou tard.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Sam 12 Sep - 18:17

Comment un homme pouvait il être à ce point aussi...Horripilant rien qu'en remuant les lèvres. Kae regarda l'officier, l'air totalement neutre...Cependant avec la furieuse envie de lui montrer comment on marquait un territoire. Il se contenta de continuer à lire le dossier, mettant de côté les propos de cet homme insignifiant à son sens.

- Je suppose que cela est...Passablement impressionnant devant de petite frappe de bas étage ou des personnes impressionnables. Vous avez le droit de penser ce que vous voulez, néanmoins laissez moi vous prévenir d'une chose ou deux. Pour un guerrier Rakuen, la mort ne marque que la fin d'un rêve au sein d'un rêve...Si c'est pour protéger son Seigneur, il n'y a rien de mieux que de mourir. De la même manière, il pourrait me demander de me suicider dans la seconde que je le ferrais le sourire aux lèvres. Alors ce ne sont pas vos menaces qui risque de me faire fléchir. Je vous rassure aussi...Je ne suis pas fou...Je sais que n'ai aucune chance de quitter cet endroit en vie si je viens à vous contrarier.

Il haussa les épaules, se sentait prêt à dégainer sa lame au moindre mouvement trop vif. Son corps lentement se tendait, essayant d'anticiper la réaction des gardes et de l'officier pour déterminer ce qui serait le meilleur mouvement pour au moins mettre à mort l'officier.

- Ce qui va certainement se produire...Dans ce cas, je ferrais tout ce qui est en mon pouvoir pour vous décapiter Monsieur Ver...Machin truc...Peut être même que je pourrais m'occuper d'un garde ou d'un scientifique en plus avant d'y passer.

Le Sidh avait dit cela avec un sourire serein comme s'il parlait du temps.

- Personnellement, le cas des autres ne me regarde pas. Qu'il me fuit ou m'aide, qu'il me haisse ou qu'il m'aime...C'est le cadet de mes soucis. Je suis ce que je suis et je fais ce que j'ai à faire....Ni plus, ni moins. Je suis ma propre voie et j'ai pas le temps de m'occuper de chose aussi ridicule que votre organisation. Et puis...Pour une personne qui risque de se retrouver avec un nouveau carnage sur les bras, je vous trouve bien arrogant...Vous avez déjà trouvé une excuse valable ?

Kaelan bailla, essayant de trouver une ouverture pour s'en prendre proprement à l'officier...Cherchant déjà sur ce dernier une trace d'arme, d'arme à feu ou de Catalyseur.

- Si vous voulez de l'aide...Il faudra demander gentiment, trouver une compensation et une raison pour que je le fasse. Si vous voulez que vos derniers mots soit : Travaille pour moi si tu veux rester en vie...Ca je peux le faire gratuitement...
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Dim 13 Sep - 23:28

La tension, qui avait déjà monté par la présence de l'officier, sembla monter d'un cran aux paroles de Kaelan. Les gardes étaient tendus, certains mêmes nerveux, prêts à attaquer au moindre geste du ronin. L'un d'eux, plus sensible et apparemment offensé par ces paroles, fit un pas vers Kaelan... Jusqu'à ce qu'il se fige sous un seul regard de Verderun.

Ce dernier resta silencieux un moment avant de s'adresser à M.Ren.

-Savez vous ce qui est à la fois respectable mais ennuyant chez les Rakuyens, Ren?

L'homme ne répondit pas à l'officier mais son air montrait à la fois de la déférence et de l'inquiétude.

-Leur loyauté indéfectible. Bien que, dans notre cas présent, je dénote une fierté et une mauvaise foi typiquement Fanriennes. Peut-être est ce dû à sa nature de Sidh... Si fiers de ce qu'ils sont, si confiants en leurs capacités, en leur puissance... Pensant qu'ils peuvent librement circuler sans se préoccuper des autorités. Pensant qu'ils sont au-dessus des lois, de l'ordre, des responsabilités... y compris des humains. Le seul arrogant ici, c'est vous, Kaelan. Et même dans vos paroles, on sent que vous n'êtes pas sûr de vous... Vous aboyez tel un chien auquel on vient de passer un collier. Il sait qu'il va se faire battre par son maître, beaucoup plus grand et fort que lui, mais il veut aboyer pour garder un minimum sa dignité. Sans savoir que c'est en aboyant qu'il se réduit.

Verderun leva alors une main, dégageant un peu sa manche avec nonchalance pour dévoiler un Catalyseur.

-Vous apprendrez à craindre l'Officionatum... Vous apprendrez peut-être à craindre votre propre nature si vous avez assez d'intelligence... Ce n'est que là que vous trouverez la vérité. Et alors, vous comprendrez pleinement ce qu'est l'organisation.

Un oeil se fit un peu plus visible sous le képi, le reflet du ronin se reflétant dans celui presque mordoré de l'officier, la couleur de sa pupille étant enfin plus identifiable à la lumière.

-Un dernier commentaire...?

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Lun 14 Sep - 0:22

Kaelan se leva en soupirant, écartant un pan de son manteau tout en regardant l'officier. Il était déjà dans les ennuis jusqu'au cou alors qu'il n'aspirait qu'à une vie plus ou moins tranquille. Quelques contrats, quelques aurels et il aurait trouvé quelque chose pour passer le temps agréablement. Au lieu de cela...Pfff...Il n'y pouvait pas grand chose. Accepter de ployer le genoux ? Ce genre de type ne prenait aucun risque, même s'il pensait pouvoir trouver quelque chose pour échapper à son influence plus tard, rien ne garantissait qu'il pouvait y arriver. Sa seule chance consistait à rejoindre rapidement un groupe de rebelle où se mettre sous la protection d'un prince marchand ou un haut fonctionnaire qui détestait l'officionatum...

- Vous voyez Monsieur Ren...C'est ce qu'il y a de plus ennuyeux chez les Fanriens....Incapable d'accepter le monde comme il est. Incapable d'accepter la mort, d'accepter les hommes, les Sidh, les autres cultures. Non, ils préfèrent se rassembler, tremblant de peur dans leurs armures et détruire tout ce qu'ils ne peuvent soumettre ou comprendre. Depuis que j'ai posé les pieds ici, je n'arrête pas de la...Respirer...Cette odeur de peur...

Il se gratta la joue, l'air vraiment ennuyé par cette situation.

- Mais j'aimerais répondre avant tout à votre argumentation. Effectivement...Je suis arrogant mais moi c'est de nature. Les anciens pensaient que les paroles que nous prononcions étaient des incantations...Dans ce cadre, l'arrogance était une vertue et la modération un synonyme de mort. J'avance sur ma propre voie...Et tout ce qui me gêne, qu'il soit homme, Sidh, Démon ou Dieu...Je les trancherais ou je mourrais en essayant. C'est ma façon d'être...Si je n'adhère pas...C'est pas la peine de me mettre un collier. Je ne ferrais rien de plus.

Il remit sa cigarette au milieu de ses lèvres, la pinçant entre ses dents. Kaelan prit une inspiration pour faire le vide dans son esprit, se concentrant sur son corps...Il tendait mentalement chaque extrémité de son corps à son coeur en passant par les articulations pour bien prendre conscience de chaque parcelle de son corps...Il effaça toute pensée de son esprit pour laisser son art parler à sa place, il se devait juste d'imaginer la scène en anticipant les réactions...Il commencerait par faire ressortir son aura de peur tout crachant sa cigarette à la tête de l'officier. Puis il ferrait un pas de côté et essayerait de lui prendre son bras portant le catalyseur. Il balancerait l'officier sur les gardes et verrait s'il pouvait les tuer...Ou s'il devrait passer par la fenêtre...

- Voila un dernier commentaire : Y a pas de remède contre la connerie des hommes.

Il était prêt...Il n'avait plus qu'à attendre le premier mouvement pour se mettre en marche...
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Jeu 17 Sep - 0:33

L'air sembla s'appesantir alors que la présence de Kaelan grandissait dans la pièce. Les gardes aux alentours, ainsi que M.Ren et son acolyte hésitèrent et leurs visages se fermèrent sous une prudence légitime.

Cependant, vis à vis de Verderun, cette présence sembla littéralement s'envoler à ses pieds. Son assurance, son charisme naturel et surtout son implacable volonté écrasa la tentative d'ébranlement de Kaelan, voire presque à la retourner à son envoyeur.

Quant à la cigarette, le ronin sentit que quelqu'un passait à toute vitesse à côté de lui. La mince silhouette, qui se révéla être une des gardes, rattrapa celle-ci avant qu'elle n'atteigne son supérieur. Elle avait les cheveux noués en queue de cheval, les cheveux noirs mais avec des mèches rouges qui formaient le chiffre: 8 sur le côté de sa tête, avec le teint halé du sud. Une ombre de peur avait passé dans son regard, cette peur avait amplifié, jusqu'à l'occulter, un autre sentiment: celui de la colère.

Sa main, où s'échappait la fumée nocive de la cigarette, s'embrasa dans le même instant.

-Iris...
-Laissez moi faire, Juge! J'en ai assez entendu de sa part! Il n'est que comme les autres Sidhes, aveugle et ignorant. Je ne laisserai pas sa langue de damné souiller davantage l'Officionatum! Il ne mérite pas de mourir sous votre main!
-Ce n'est pas à toi d'en décider. La mort d'un homme n'est pas chose à mériter, et la main qui le tue n'a aucune importance. Nous sommes tous égaux face à elle. Retires toi, fit il de sa voix froide et tranchante.

La garde hésita... Rongeant son frein, elle regardait Kaelan, la mâchoire crispée. Si elle pouvait le tuer d'un regard, il serait sans doute déjà mort. Verderun profita de ce moment pour la pousser légèrement sur le côté par l'épaule, tout en lançant sa modificare.

Kaelan sentit alors une douleur intolérable, comme si tous ses organes se trouvaient broyés de l'intérieur. Ce n'est que par la chance, la volonté ou le destin, qu'il fut encore en vie après une épreuve pareille. Agonisant, il sentait le goût du sang montait dans sa bouche.
___________________________________________________________
Aura de peur de Kaelan

Kaelan
Bonus : 2 (orgueil)
Bonus: 3 (descriptif)
Malus: 3 (sous pression)
Bonus de l'Attribut: 7 (Volonté)
Total: 9

Jet: 41

Verderun
Bonus : 3 (sang froid)
Bonus: 3 (position de force)
Bonus de l'Attribut: 20 (Volonté)
Total: 26

Jet: 93

Jet groupé: Autre (Ren, gardes...)
Bonus: 3 (position de force)
Bonus de l'Attribut: 5 (Volonté)
Total: 8

Jet: 67

Iris
Bonus: 3 (position de force)
Bonus: 5 (haine)
Malus: 3 (esprit vulnérable sous action)
Total: 17

Jet: 55

Différences: Verderun: 119 = 69 (succès critique)
Iris: 72 = 22 (réussite modérée)
Autre: 75 = 25 (réussite modérée)

Initiative: Verderun 15, Iris: 12, Kaelan: 12, Autres: 5

Jet de Verderun (Catalyseur Transmutation et Mort): Pas de bonus/malus 89+20=109 opposé à 34+7=41 / Différence: 68 (succès critique) = 6 points de dommage sur 7

Iris ayant établi son action (attraper la cigarette), c'est à Kaelan

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Kaelan

avatar

Nombre de messages : 113
Age apparent : Incarnation
Taille : 60

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Jeu 17 Sep - 2:05

Le Sidh n’avait eu aucune chance. Dès le départ, il ne pouvait qu’échouer…Une pièce aussi petite, autant d’ennemi…Un type considéré par l’officionatum pour ces capacités et élevé parmi les siens au rang d’éxécuteur. Quand on exécute des Sidhes tout les jours, même si tous ne sont pas des tueurs nés…Beaucoup sont des monstres comme lui. Kaelan savait qu’il n’avait aucune chance dès le départ…Il avait espéré pouvoir faire diversion et jeter assez de confusion pour s’en sortir tant bien que mal. Au lieu de cela, il avait échoué…Mais pire que cela, un des gardes n’étaient pas là que pour la décoration. Quelle rapidité…Ses chances de survie venaient encore de descendre un peu. Il n’y avait plus aucune raison de penser qu’il pourrait s’en sortir. Quelle pitié de trouver la mort dans un endroit comme une chambre d’hotel dans une ville aussi sale que Nhale. Ses ancêtres en rougiraient de honte…Mais après tout, il n’était que le fils d’un samourai raté. Quelle mort pouvait il espérer ? Sa chance…Il avait pu en profiter quelques années auprès de Masahide. Et maintenant, la mort était plus proche de lui qu’elle ne l’avait jamais été…Le rongeant de l’intérieur jusqu’à sentir le goût acre de son propre sang envahir ses sens : Sa vision, sa bouche, ses oreilles… Une mort minable pour un type minable qui n’avait jamais rien pu accomplir dans sa vie. Il sentait ses jambes céder sous son propre poids.

Kaelan ? Kae tu m’écoute ?


Etait ce la voix de son oncle ? C’était cela que d’entrer dans le monde des morts ? Des hallucinations d’un passé révolu ? Revoir ses souvenirs défilés sous ses yeux…

Il y a une règle que tu te dois de retenir. Ne sort jamais une lame de son fourreau sans avoir tranché quelque chose ou quelqu’un. Si tu dégaine ton sabre sans avoir de but ni d’objectif…Ton sabre sera brisé avant même de commencer le combat. Si tu hésite, tu es déjà mort. Si tu éprouve de la pitié, ton idéal prendra fin. Un homme sans idéal et sans volonté n’est qu’un paysan. Peu importe que tu sois blessé, que tu meurs en essayant, que ton ennemi soit plus puissant…Personne ne t’en blâmera. Le plus important, c’est que tu sois allé jusqu’au bout de toi-même. Fidèle en toutes circonstances à toi-même, ton suzerain et tes idéaux. Ne cherche pas des chemins détournés, une fois que tu t’es décidé, prend le chemin le plus direct. C’est notre voie Kaelan. La voie du Bushi nous enseigne que l’essence du guerrier est de se considérer comme mort…Mais vois tu, même la tête tranchée, nous nous devons de pouvoir faire une action avec assurance. C’est pour cela que nous sommes crains. N’oublie jamais Kaelan...Une fois lancé, jette toi à corps perdu dans la bataille et tue ton adversaire. Tout le reste, c’est qu’un paquet de connerie. Crève les tous…


Oui…C’était ce qu’il lui avait dit son premier jour d’entrainement. Il était encore jeune…Son oncle lui paraissait si puissant ce jour là. Ces yeux rayonnaient d’un quelque chose d’absolu. Il ne craignait rien, ni personne. Ce jour là…Kaelan était en sang, l’épaule déboité, son corps le faisait horriblement souffrir, son oncle le terrifiait…Pourtant…Pourtant…Pourtant il n’avait pas reculé ce jour là. Dans ses yeux…Dans les yeux de cet adolescent…Il y avait quelque chose qui le poussait. Une envie de reconnaissance, de laver son passé et celui de son père…Pour ne plus qu’on le regarde de haut, pour ne plus qu’on le prenne à la légère.

Lui…Lui…Oui…c’est vrai…Ce sentiment…Cette chose qu’il avait au fond de lui. Masahide avait réussi à dompter sa nature profonde. Il avait réussi à effacer cette chose qu’il avait dans les yeux depuis ce jour là. Quelque chose qui s’apparaitrait à de la haine…Quelque chose de puissant et intense qu’il avait fini par oublier. Cette chose qui remontait lentement en lui…

De la rage


Comment avait il pu oublier quelque chose d’aussi simple ? Non, ce n’était pas masahide qui l’avait occulté.

De la rage


Son mariage raté…

De la rage


…Toujours sur le front, toujours ivre de sang…

De la rage


…pataugeant dans les cadavres, à éviter les autres membres de sa famille. Oui, il l’avait oublié depuis Iga…La bataille du château…Il c’était passé quelque chose pour qu’il l’oublie. Cette sensation de n’avoir plus rien à perdre remplissait ses veines. Elle l’irradiait de l’intérieur, prenant le pas sur la douleur.

Pire encore, quelque chose s’éveillait au fond de lui. Comme une présence en sommeil qui était lui sans vraiment l’être. Quelque chose qui le comprenait et ne faisait qu’un avec lui. Mais plus que tout, il sentait cette rage venu d’un autre temps, d’un autre lieu brûler son âme. Sa main gauche prit le sabre à son côté dans un réflexe familier alors que son pied droit venait de glisser sur le sol, prenant position et appuit alors que les poumons de Kaelan se remplissait. Son pouce leva la lame d’un demi-centimètre de sa gaine, révélant à peine l’acier mille fois plié et replié…Aiguisé avec soin des centaines de fois…L’âme du ronin matérialisé dans cet éclair blanc vengeur tel un spectre.

Il se rappela les champs de bataille où mille douleurs qu’il ne pouvait identifier le frappait alors que dans ses yeux ne se reflétait que le général ennemi. Exit la Res, la modificare, Iris, Ren, L’hotel, Nhale, Masahide…Exit les conséquences, les peurs, les douleurs…Exit tout ce qui n’était pas l’officier…Dans les yeux que Kaelan…Il n’y avait qu’une détermination sans borne…Un esprit Retord qui n’abandonnerait jamais…Il trancherait l’officier, peu importait ce que cela lui couterait. Il crèverait…Consumé dans la Rage du rônin matérialisé dans un coup unique, parfait…Partant de la gaine pour frapper dans un coup transversale au dessous de l’aisselle pour trancher l’épaule et le cou…

Des années d’entrainement prenaient le relais. L’utilisation de la gaine pour accélérer le mouvement de la lame. La main et le poignet souple au début pour ne pas gêner la sortie du Katana pour devenir plus ferme. Le hurlement accompagnant le coup, la force décuplé par tout son être tourné vers une seule chose : La mort.
Revenir en haut Aller en bas
Rkanjar
Tisseur de Rêves
avatar

Nombre de messages : 510
Age apparent : 777
Santé : 77/77

Force : 3
Dextérité : 3
Constitution : 3
Maîtrise des Capacités : 3
Maîtrise de la Res : 3


Fiche de personnage
Points d'Approbation: 0

MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   Mar 22 Sep - 23:10

La vue impressionnante du ronin agonisant et empli d'une énergie surnaturelle augmentée par la rage eut le don de faire reculer un peu les gardes et de faire hésiter Iris. Le seul qui ne semblait pas affecté était Verderun.

-Prévisible, lâcha l'Exécuteur d'un ton légèrement lassé.

Combien de Sidhes aux abois n'avaient pas ainsi agis face à lui? Il leva à nouveau son Catalyseur et le cœur de Kaelan sembla s'arrêter un instant. Le Rakuyen put sentir son corps paralysé par ce soudain choc avant qu'il ne sentit ses muscles le lâcher. Ses jambes s'affaissèrent et il tomba sur le côté avant que sa vue ne devint petit à petit flou. Dans le brouillard, il entendit M. Ren dire.

-Un appel de qui vous savez.
-Je le prends.

Une période de silence durant laquelle le Sidh devait sans doute lutter pour rester éveiller. Il entendit ensuite Verderun discrètement soupirer, sa haute silhouette semblant le surplomber.

-Bien, madame. Il en sera fait selon vos ordres.

L'Officier retendit l'appareil à M. Ren pendant qu'Iris demandait.

-Que doit on faire? Doit on l'achever?
-Non.
-La Dame Chance lui sourit, fit t'elle, méprisante et contrariée.

Verderun s'accroupit ensuite au niveau de Kaelan et murmura comme pour lui-même.

-Ou peut-être pas...

La dernière vision du ronin avant l'inconscience fut le Catalyseur du Juge.

Suite prochainement dans le Post: Dans l'Ombre de Masahide.

__________________________________________________________________________
Riposte

Autres (3 Attaques)
Malus: 3 (sous pression)
Bonus de la Compétence: 5 (Précision)
Total: 2

Jet: (1er Attaque) 98

opposé à

Kaelan
Malus: 5 (douleur)
Bonus: 15 (rage)
Bonus de la Compétence: 5
Total: 15

Jet: 4

19-100=-81 (+1 dégât arme (poignard)= 8 de dégâts, sans comptabilisation du succès critique)

Usage du point de destin, annulation de ce jet et des jets des suivants adversaires.

_________________


Réflexion personnelle ~ "Après tout, le rêve n'est qu'une conciliation entre sa propre réalité et la Réalité elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
http://srylan.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans un des postes de l'Officionatum   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans un des postes de l'Officionatum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nhale :: Ouest-Secteur des Habitations-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit